25 décembre 2012

Un jour je serai Scarlett O'Hara


"La vie c'est trop dur" geigne-t-elle devant Autant en emporte le vent, c'est vrai quoi qu'es ce que vivre la guerre de sécession quand on a un Rhett Butler derrière ? Aujourd'hui la vie est dure d'être trop facile. C'est mal et horrible de dire ces mots mais j'aurai voulu vivre en temps de guerre. Savoir qui je suis vraiment et qui j'aurais été. C'est bien beau de ma part de dire que j'ai des principes mais comment en être certain tant qu'on ne les mets pas à l'épreuve ? C'est normal de se croire honnête, généreuse et résistante quand on a pas vécu de vraies difficultés. Je suis pompeuse et même orgueilleuse de vouloir faire ma fière, ma victime de guerre. Oui je recherche la reconnaissance, mais ma propre  reconnaissance. Je voudrai être quelqu'un par mes actions et non par de belles mais veines paroles ou idées combien même celle-ci sont sincères aujourd'hui.

Voilà le genre de réflexion à la con qui me passent dans l'esprit simultanément à "j'ai faim" "je devrai aller lire" et "il me faut des chaussures". Cependant ne vous tracassez pas, j'en pensent des trucs cons en une journée et je n'y crois pas toujours.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Haaaa enfin quelqu'un qui pense comme moi: j'ai pense la même chose que toi et ma réflexion m'a amené à me dire qu'on était une génération chanceuse certes,mais on est aussi comme une génération "endormie", on ne connaît pas de grands combats,ou de grands événements,on ne se bat pas pour grand chose,on s'est presque tous un peu pliés au système..

    RépondreSupprimer
  2. Si ce système vous convient, vous avez bien de la chance...

    RépondreSupprimer