19 septembre 2012

Her mind's made up; she don't wanna go study

Deux semaines plus tard, je suis toujours vivante. On ne m'as pas assassiné à la soirée d'intégration, je ne me suis pas suicidé après être allée travailler à Beaubourg en SEPTEMBRE (!!!) et je n'ai pas fait de crise cardiaque quand on m'a rendu un 4,5 pour ma première version de latin.

Je survis, je dirais même plus je survis joyeusement. Même si certain soir mon esprit, cet être récalcitrant à l'idée de travailler, me souffle de tout lâcher et de partir loin avant que ça ne devienne vraiment dur, je persévère et en bon zombie que je suis (à cette heure là) écoute sérieusement le cours d'allemand de 8h du matin. Ma première khôlle se profile déjà ainsi que les DS, la semaine prochaine c'est le vrai, le grand top départ. J'aime pas le sport, cher lecteur tu le sais, alors imagine combien je souhaiterai m'éclipser quand on tirera le coup de feu.


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Wahou, la note de latin ça fiche une claque ! Au moins, tu sais pourquoi tu es là et ce qui t'attends ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ah, je dépassais plus le 2 en latin. Je foutais rien en même temps.
    On avait même pas sport. Tss.

    RépondreSupprimer
  3. Tu vas voir, les colles c'est la vie. (:

    RépondreSupprimer