11 août 2012

Où je demande votre coopération



Je trouve assez inquiétant cette habitude de n'écrire que des choses déprimantes, mes petits doutes sans intérêts. C'est que j'ai pris la sale habitude de prendre ce blog pour mon psy et l'on ne va voir un psy que lorsque ça ne va pas (ou que tu es un psychopathe ayant assassiné une douzaines de personne mais j'en suis pas encore là) , un peu comme lorsque je tenais encore des journaux intimes : je les retrouvent et je n'y vois que rage et désespoir sans continuité, des blancs de 6 mois entre deux peines oubliés depuis. On ne parle jamais de ces blancs, ces instants en équilibre où aucune joie, ni tristesse intense poussent à l'écriture.
Tenir un blog me semble parfois difficile. C'est un journal intime dont les lecteurs attendent la suite, l'auteur n'a pas la liberté de laisser des blancs et pourtant personne n'attends vraiment quelque chose de lui; si j’arrêtai d'écrire et bien je ne vous manquerai pas pour autant, vous oublieriez peu à peu l'existence de ce blog, effaceriez les liens qui y mènent et ce serez comme s'il n'avait jamais existé. Un jour, j'imprimerai chacun des articles de ce blog, pour pouvoir comme avec son le journal qu'on tenait à 7 ans, me relire, me moquer de cette l'imbécile que j'ai pu être à 17 ans. J'aurai oublié les peines, les déceptions, les joies, les raisons qui m'ont fait écrire telle ou telle phrase mais si il me reste une trace matérielle de ce blog alors je pourrai du moins faire semblant de revivre ces petits instants de ma vie; ou j'aurais du moins la possibilité de le faire si l'envie m'en prenais (car finalement je me souhaite de na jamais m'ennuyer au point de relire ces conneries).
Je voudrais faire des articles drôles ou du moins intéressants; politiques, cuisine même les blogueuses modes ou crochet ont une passion dans la vie. Je me contente de parler de moi et ça me fatigue. Je ne pourrais même pas tenir un blog lecture malgré tous mes bouquins parce qu'alors je me sentirais obligé de penser quelque chose de tout ce que je lis et même la lecture ne serait plus un plaisir !

Alors pour faire de ce blog autre chose qu'une mauvaise thérapie dont je ne pense pas avoir besoin (mais je me fais peut-être des illusions) ou qu'un autre journal intime déprimant, je vous propose de participer à ce blog en me proposant des phrases, des thèmes, des titres, des chansons, des n'importes quoi sur lesquels vous voulez me lire ou juste savoir que j'en ai bien bavé à écrire un pavé que vous ne lirez pas car tu es un petit vicieux de passage qui ne reviendra jamais mais à décidé de faire chier une inconnu derrière un écran =) Je ferai mon possible pour utiliser tout les propositions que vous me ferez même si cela doit me couter un peu de mon amour-propre
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. C'est drôle, aujourd'hui j'ai relu quelques pages de mon journal intime, puis j'en ai écrit la dernière page. Ce n'est techniquement pas la dernière, mais comme tu le dis, une page tous les six mois, avec que du négatif. Du coup j'arrête. Sinon en ce qui concerne ta demande à tes lecteurs, je trouve que c'est une bonne idée, mais surtout, ne te force pas à écrire quand tu ne le sens pas. enfin tu le sais surement déjà :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. J'aimerais que tu nous parles de littérature.
    (désolé)

    RépondreSupprimer
  4. Anais Nin a écrit un journal toute sa vie (qui est devenu son oeuvre phare).
    "L'adolescence est comme un cactus". Anais Nin.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas trop d'idée pour le moment, déjà qu'il faut que j'en trouve pour mon blog lol... Par contre, je vois ta conversation sur Twitter et j'y réponds ici car je n'ai pas de compte dessus, sur les films US: dans les films d'action du genre perdue sur une île déserte, traquée par le gouvernement, devant survivre à la fin du monde ou à une armée de zombie, aucune fille n'a jamais ses règles. C'est vrai, quoi, vous vous imaginez dans le Titanic en train de couler et vous avez utilisé votre dernier tampon ? L'angoisse !! :D

    RépondreSupprimer