28 mai 2012

Self Five

Malgré ce que laisse à penser mon dernier article, mes trois derniers jours n'ont pas donné lieu à un effondrement de ma part ou alors un effondrement de toutes formes de sérieux. oh certes j'ai bien fait semblant de bosser les maths et l'anglais mais d'un point de vue objectif j'ai surtout passé mon week-end à manger, jouer, dormir au bois; et au passage choper coups de soleil et piqure de bestioles. L'été en somme.
Bon aujourd'hui je vais reprendre un article de SomeonePM (encore lui) et vous raconter 5 choses un peu débiles sur moi en lien avec mon week-end :

  1. Je n'aime pas me répéter. Je le fais très souvent et ma mère se moque de moi en me comparant à une petite vieille qui raconte 12 fois la même histoire. Alors je n'aime pas me répéter c'est pourquoi j'ai la flemme d'écrire sur mon bac cinéma ou sur mes déboires de baby-sitting ayant souvent déjà tout dis à mes amis IRL. Ici c'est davantage un lieu pour mes fausses réflexions débiles et mes profondes pensées intérieures. Et puis dans la vie réelle j'ai la fâcheuse tendance de parler plus vite que mon ombre (Il faut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler) et de dire tout ce qui me passe par la tête (et il en passe des choses dans ma tête) alors quand mes potes me disent "Quoi, j'ai pas compris" j'évite de reprendre mes mots car je me rends compte de la vacuité totale de ma pensée !
  2. Un rien me rend heureuse : Si je suis d'un naturel grognon et que je râle près de 50% du temps, je le fais le plus souvent avec le sourire et il suffit d'un rayon de soleil, d'une cerise, d'un môme qui fait des bulles ou d'une mauvaise pub pour qu'un sourire de débile mental se colle sur mon visage jusqu'au prochain évènement légèrement contraignant. C'est à cause de cette stupide habitude de sourire pour un rien que je suis souvent arrêtée par des touristes qui cherchent leur chemin, les mecs qui veulent du feu ou les vieilles qui font leur courses.
  3. Je suis une handicapée du vernis  : A vrai dire je suis en admiration devant ces CecileB  qui semble être née pour mettre du vernis tendis que moi je fais davantage de l'impressionnisme sur ongles (tu vois ce volume/pathé dont je veux parler ?) qu'autre chose. Je passe donc mes journées d'été à supplier mes amies de bien vouloir me peinturlurer les doigts de couleurs que j'abîme le plus souvent dans l'heure.
  4. J'ai des principes vestimentaire : Mon côté fille de bonne famille ne se remarque pas forcément toujours et ma mère est plutôt laxiste en ce qui me concerne. Cependant je fus conditionnée des mon plus jeune âge à appliquer certaines règles essentielles : les jambes nues ne sont acceptées que du 22 avril au 18 octobre (allez savoir pourquoi); seules cinq couleurs de soutiens-gorges sont tolérées : noir, blanc, rouge, chair et bleu marine; le jaune est interdit sous toutes formes autres que le sac; ... quel est le rapport avec mon week-end ? Le short sans collants étant banni de la ville et ce quelque soit la température, j'ai passé tout mon week-end à me changer de façon très discrète et élégante une fois au bois pour envisager de faire passer mes papapates du blanc livide au blanc cassé.
  5. Je vous aime tous ! Vous avez vraiment été des amours dans les commentaires de mon article précédent et la seule raison pour laquelle je n'ai pas répondu c'est que con comme je suis,  je n'aurais pas su quoi dire d'autre que "Merci beaucoup".
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Je me répète tout le temps. (:

    Virginia Wolf écrit bien alors j'approuve. Cela me fait penser à un autre auteur : Christa Wolf. Si tu peux, lis-la. (Dont Médée qu'elle a remis aux goûts du jour d'une façon surprenante.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire je ne peux pas encore te dire si j'aime bien ce qu'elle écrit vu que je me force à lire les préfaces (je devrais vraiment arrêter vu qu'elles me spoil tout)or dans cette édition elle est particulièrement longue je n'ai donc lu qu'une dizaine de page de l’œuvre ne elle-même.

      Supprimer
  2. On a pas mal de points communs : je me répète tout le temps (l'amoureux et une amie ne font que de me le dire), je dis trop vite ce que je pense, j'ai aussi des couleurs de prédilections pour les soutiens gorges, et je ne sais pas me mettre de vernis, sauf sur les pieds, ou alors sur les mains mais du transparent ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ke plus inquiétant c'est que même le transparent ou les pieds je n'y arrive pas =)

      Supprimer
  3. Je te mets dans mon anthologie immédiatement.
    C'est très sympa ce type d'article, je ne sais pas qui a eu l'idée en premier, mais ça doit être un génie !
    Sérieusement, le 1 et le 5 peuvent s'appliquer à ma personne.
    Encore un super article, ne vas-tu donc jamais t'arrêter ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que tu ne dois pas être un lecteur très difficile ou alors je suis d’extrêmement talentueuse sans m'en rendre compte vu qu’actuellement je n'ai pas l'impression d'être très passionnante.

      Supprimer
  4. Tiens, "Un rien me fait sourire", je connais ca, je suis du même genre ! J'adore sourire, en plus, alors, dès qu'une occasion se présente... CHEESE !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai le même problème pour le vernis. Je vois toutes les filles qui en mettent, je trouve ça beau mais sur moi je bloque. Le truc c'est que c'est trop ennuyant de mettre du vernis, ça m'amuse pas. En plus, c'est contraignant et je sais pas je fais un blocage, mais sur moi j'aime pas trop, limite je préfère mes ongles au naturel.
    (Fallait bien que quelqu'un commente sur ce point.)

    RépondreSupprimer