10 mai 2012

It's just another manic thursday



7h34 : Saleté de chiotte de réveil qui n'a pas sonné.
7h53 : I did it !! Je suis à l'heure et peut fumer tranquille. Accessoirement j'ai cours de quoi déjà ?
8h10 : Je n'aurais vraiment pas dû venir en soutien de philo.
8h11 : et dire que je suis là volontairement.
8h17 : Pfff déjà les commentaires de texte j'aime pas, mais alors Lévinas ...
8h32 : J'ai faim (je sais, je sais le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée et blah blah blah)
8h53 : Crotte (je n'avais pas écrit crotte) j'ai oublié d'aller chercher mon descriptifs de texte !

[...] (vide durant lequel j'ai eu cours et traversé tout le lycée de long en large pour trouver ma prof de latin)

11h02 : Semaine de Bac blanc oral de français. Conséquence : toute les salles sont changées.
11h06 : Les salopards nous ont mis au quatrième étage. Toute ma classe produit des râles laids et inquiétants, témoins des loques ne dépassant jamais le deuxième étage que nous sommes.
11h12 : Elle rend les disserts !! Il semble que comme à l'habitude je sois à la fin du tas de copie
11h13 : C'est qu'il garde le meilleur pour la fin ! ou la pire écriture, faut voir.
11h14 : J'ai eu 15 !! (je dédicace d'ailleurs cette copie à  Fat_Candies et l'aide qu'elle m'a apporté via Formspring !) 
11h16 : J'AI FAIM !!!
11h18 : "Putain mais arrète de chanter ABBA, comment tu peux être aussi déstress" Clara ne semble pas comprendre ma façon de stresser
11h19 : D'un autre côté, elle, elle a rêvé que son dico de grec voulait la manger (dédicace SomeonePM)
12h32 : Je décroche petit à petit du cours.
12h34 : Je suis arrivée à ce stade où tu as si faim que tu ne le sens plus.
12h35 : Blah blah Religion blah blah flageller blah blah la mort.
12h37 : Clara s'en va-t-en grec, mironton mironton mirontaine. Clara s'en va-t-en grec alors merde à elle !
12h41 : Sept élèves sont morts allongés sur leurs tables. Pas grave, la prof vient de dire que la religion sauvait de la mort.
12h45 : Envie de fumer. Il ne me reste plus qu'une clope; j'ai trois centimes dans mon porte monnaie. Drame.
12h54 : "La religion c'est l'opium du peuple ! L'abolition de la religion en tant que bonheur illusoir du peuple, c'est l'exigence de son bonheur véritable" Et bah voilà ça devient interessant.
12h59 : Les morts récussitent à l'aproche du glas liberateur.
13h00 : (H-3) L'intégriste catholique de ma classe est écarlate de colère, menace de frapper la prof et déchire le texte de Marx.
13h01 : De toute manière je l'aime pas.
13h06 : Sonnerie. La classe explose dans un débat pour ou contre les caricatures de la religion.
13h32 : Gaffiot  check Convocation et CI check Textes check Part de pizza avalé en vitesse check Confiance en moi pas check. Je dois encore aller chercher ma môme et la poser à son cours de Théâtre.
13h39: Alleluia, paye du mois ! Phillip Morris on peut sortir maintenant.
13h56 : Gamine déposée, comme l'impression que je vais me pisser dessus.
14h04: Pour la première fois de ma vie je vais prendre un bus en avance ET avec un ticket
14h23: Il y a trois jeunes hilarant de ridicule près de moi.
14h24: En espérant que personne n'ai jamais pensé ça de moi.
14h30: Je descend dans un quartier inconnu, je dois désormais trouver le lieu de mon execution.
14h31 : I gotta feeling (on a tous le droit à nos perversions musicales) que ça doit être par là.
14h38 : C'est officiel je suis perdue
14h41 : J'abandonne, j’appelle Sophie
14h42 : Sophie me fait Google Maps
14h54 ; Je suis arrivée, ce lycée ressemble à une prison, ironique non ?
14h55: Salle A138. Je ressens comme le besoin imminent d'avoir un empêchement, une peau de banane, un piano qui me tombe sur la gueule, le monde reconnaissant enfin mon immense talent de chanteuse.
15h00 : H-1
15h09 : J'allume me deuxième clope et cherche une sortie de secours, on sait jamais quelqu'un pourrait mettre le feu au lycée.
15h10: Je dois juste ne surtout pas tomber sur la première bucolique ou la mort de Socrate.
15h12 : Ce lycée est particulièrement lugubre, ou l'ambiance, ou les deux.
15h13 : We don't need no education 
15h16 ; Je suis dans la seule salle où la prof est en avance sur son planning.
15h21 : Je ne sais plus rien. En face de moi y en a trois qui se connaissent et qui crient, blaguent et délibèrent devant la salle de leurs textes. Vos gueules, je tente de travailler. Ou de chercher un moyen de disparaitre par combustion instantanée.
15h31: C'est mon tour
15h33: Ouf je tombe sur la lettre à Lucillius de Sénèque (ou plutôt sur l'une des 231)
15h34 : Je viens de faire peur aux autres candidats en sortant le pavé poussiéreux, scotché et massif qui me sert de Gaffiot.
15h35 : La salope m'a donné pour bonus une autre lettre de Sénèque.

[...]
 
16h35 : Ce fut catastrophique (je suis tout de même mélodramatique comme nana)
16h36 : Putain plus de latin avant pfff longtemps (en fait ça dépend où je vais).
16h48 : Je me sens bipolaire; alternant entre rire nerveux d'échec et sourire de soulagement et de libération.
16h49 : "Faites du latin, ça rapporte des points" qu'y disaient
16h50: Il me faut du chocolat, de la nourriture, n'importe quoi du moment qu'il y en a beaucoup.
16h51 : Je sens que le bac n'aidera pas mon ventre à être aussi plat que les mannequins de la pub H&M.
16h55 : There's no way,'cause their's no will; Herman Dune a tout compris.
16h57 : J'arrête ici le live bloggin inutile de ma première journée de bac et vais m’enterrer sous ma couette avec un smoothie et 2 Broke Girls.

PS : M'en fiche il fait beau alors je souris grand jusqu'aux oreilles.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. ""Faites du latin, ça rapporte des points" qu'y disaient" : Tu viens de comprendre une des grandes arnaques de la vie !
    Sinon, merci pour la dédicace, j'ai beaucoup ri !

    RépondreSupprimer