29 avril 2012

Sell Fish ou pourquoi l'égoïsme n'est pas une valeur

 Je ne sais pas pourquoi mais il circule dans la blogosphère une vague du TBTC (Trop bon trop con) , une mode de l'égoïsme. C'est chez des personnes que j'adore lire  comme SomeonePM, Claire, et Charlotte que j'ai retrouvé cette petite mode. Ils expliquent haut et fort que touts leurs malheurs sont causés par leur gentillesse, qu'ils se font exploités par les autres et que désormais ils ne se laisseront plus faire.
C'est cette dernière annonce qui me fait le plus peur. Mais qu'est ce que ça veut dire exactement ? Qu'ils vont devenir des égoïstes notoire, ne plus aider, ne penser qu'à eux ? Le problème avec ce genre de décision c'est qu'il faut être sûr, être complètement certain que nous ne nécessiterons de l'aide de personne, que nous pouvons nous débrouiller tout seuls.

Moi je fais partie de ces gens qui prônent la gentillesse. Évidemment il ne faut pas se laisser écrabouiller, ou laisser les autres te prendre pour un paillasson. La gentillesse, la serviabilité, la générosité, tout ça se gère, se dose. Moi-même j'ai longtemps aider beaucoup sans me faire aider en retour. En cours j'étais celle sur qui on copiait les devoirs, à qui on demander de nous expliquer la phrase. J'ai fini par en avoir marre, ras le bol de me faire utiliser. J'avais même un cri de guerre pour exprimer mon mécontentement, c'est venu comme ça un jour d'explosion de ma rancœur et c'est resté comme une petite phrase de rappel : "Je ne suis pas Wikipédia, meeeeerde !". En fait le "meeeeeerde" est en option.
Cependant la clé du truc, c'est qu'on a rien sans rien dans le vie. Et je vous jure que c'est pas en devenant des connards refermé sur eux même que vous allez recevoir beaucoup de chose. Je le sais, j'ai essayé ! Je vous avais déjà parlé de ma période associable où je n'acceptais de ne parler qu'à cinq personnes tout au plus. Et bien j'avais aussi décidé de ne plus aider, de ne plus distribuer de copie ou prêter mon livre. Sauf qu'en fait le seul changement c'est que personne ne voulait me parler (mais bon de toute façon je ne voulais parler à personne) mais surtout je ne pouvais plus me regarder dans le miroir : j'étais devenue une connasse égoïste.



J'ai mis pas mal de temps à trouver un équilibre, d'ailleurs il n'est pas parfait mon équilibre et de temps en temps il m'arrive encore de me casser la gueule. Mais je vous jure à vous autre désillusionnés de la bonté, je vous promets qu'un jour la gentillesse ça paye. Un jour vous vous sentez fier de vous-même parce que vous recroisez une camarade de troisième dans la rue, que vous vous êtes cons et n'avez aucune mémoire alors vous la croisez sans la voir mais elle elle s’arrête, elle vous appelle et lorsque vous faites un commentaire admiratif sur sa mémoire, c'est en faisant monter le moutarde dans votre nez et les larmes dans vos yeux qu'elle affirme qu'elle ne vous oubliera jamais parce que c'est grâce à vous et cinq après-midi complets dans un bois qu'elle a eu son brevet. Alors peut-être que c'était pas grâce à moi, peut-être qu'elle l'aurait eu même si j'avais pas fait l'effort d'abandonner mes après-midis de juin pour la faire réviser, peut-être aurait-elle eu son seul diplôme. Dans tout les cas, et quant bien même ça fout comme une fierté au cœur d'avoir fait ça sans rien attendre en retour.



Alors dans ma classe, je suis la fille qui se lève plus tôt le vendredi matin pour aider Sabrine à faire son exercice de maths, celle qui file son plan de dissert', celle qui partage ses fiches de révisions et laisse les autres copier. Je suis de celles qui organisent une journée sidaction, celles qui organisent des récoltes pour les restos du cœur, de celles qui organisent un carnaval pour tout le lycée alors que personne ne vient jamais nous remercier. Je suis de celles qui avancent de l'argent (quand je peux), qui raccompagnent les gens, qui font 32 cupcakes pour le goûter de classe du lendemain, qui va chercher le cadeau commun et organise l'anniversaire surprise.
Et sincèrement je ne regrette pas d'être cette fille, j'avoue même en tirer de l'orgueil, je suis plutôt fière de moi quant il s'agit de la sympathie (en revanche sur le reste ...). Mais plus que ça, c'est parce que je suis cette fille là que les gens n'hésitent pas à m'avancer de l'argent quand je redeviens la clocharde que je suis vraiment, que les gens m'aident quand j'en ai besoin, que l'on me prête plein de choses sans hésiter (ce qu'il ne faudrait pas faire vu l'état dans lesquel je les rends).

Sachez-le c'est pas parce qu'on est bon, qu'on est con !
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 commentaires:

  1. Tu as du écrire ton post d'un trait et comme tout le monde dans ta lancée tu as fait quelques fautes (je suis la première à écrire des trucs vite et à ne pas me relire alors je compatis -_-'):
    "Moi je fais partie de ces gens qui prône la gentillesse." => prônent
    "Et je vous jure que c'est pas en devenant des connards refermé sur eux même que vous aller recevoir beaucoup de chose." => allez
    "Je vous avez déjà parlé de ma période associable où je n'acceptais de ne parler qu'à cinq personnes tout au plus." => avais
    "Et bien j'avais aussi décidé de ne plus aidé, de ne plus distribuer de copie ou prêter mon livre." => aider
    "mais bon de toute façon je ne voulait parler à personne" => voulais
    "Mais je vous jure à vous autre désillusionnés de la bontés" => bonté
    "qu'elle ne vous oubliera jamais parce que c'est grâce à vous et cinq après-midi complète" => complets
    "Alors peut-être que c'était pas grâce à moi, peut-être qu'elle aurait eu même" => l'aurait
    "Je suis de celle qui avancent de l'argent (quand je peux), qui raccompagne les gens, qui fait 32 cupcakes pour le goûter de classe du lendemain, qui va chercher le cadeau commun et organise l'anniversaire surprise." => celles, racompagnent, font, vont, organisent
    "je suis plutôt fière de moi quant ils s'agit de la sympathie" => il
    "l'on me prête plein de chose sans hésiter (ce qu'il ne faudrait pas faire vu l'état dans lesquels je les rends)" => choses, lequel

    Sinon généralement je te lis sans commenter donc ça me fait bizarre de le faire.
    Je ne suis pas vraiment d'accord avec le fait d'être tout le temps gentil. C'est surement du aux écoles desquelles je sors. Surtout dans mon dernier lycée où nous étions très peu. A la fac en tout cas je sais que je ne donne pas mon cours à n'importe qui, le cours se mérite, on a beau être dans une filière particulièrement chronophage ceux qui ne viennent jamais en cours n'ont qu'à se débrouiller avec leurs bouquins plutôt que de venir pleurer à la fin du semestre. Rater quelques cours d'accord, avoir besoin d'aide aussi, mais demander à des inconnus de l'amphi un cours entier ou presque non il ne faut pas abuser. Je n'aide aveuglement que les personnes qui sont dans mon "groupe de travail", nous sommes bon chacun dans une matière et du coup on est complémentaires. Pour les autres si ce sont des gens qui ne sont jamais venus me parler et qui viennent par pur intérêt sans aucune formule de politesse, surtout que nous sommes ne double licence et que l'argument de beaucoup est "mais je ne peux pas aller en cours le matin parce que le soir je sors alors je matin je dors" (et pour certains c'est quasiment un jour sur deux et ils viennent vraiment tard en cours, vers 14h, parfois 17h), les gens sont grands ils assument. Je pense qu'il faut être gentil avec modération. Par contre comme je l'ai dit à Someone-Pm je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il faut être agréable, sinon c'est entrer dans le jeu de la stupidité de l'autre.
    Je clos ce commentaire avec aucune finesse, aucune envolée lyrique, c'est fort honteux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tellement, tellement tellement honte que je vais me creuser un terrier et partir y vivre sans ne plus jamais écrire. Sincèrement je suis choquée par mon manque d'orthographe ! Chaque article je me dis relis-toi et chaque fois j'ai la flemme. Dans tous les cas merci je modifierai tout ça dès que mon visage aura dérougi.

      Sur ton commentaire en lui-même, je suppose que ce n'est pas du tout pareil en amphi que dans une petite classe de 35 ou même un lycée ! Je suppose effectivement que lorsqu'un inconnu te demande ton cours, il n'est pas évident de lui donner. D'un autre côté si un inconnu me demande de l'aider à porter son sac dans les escaliers du métro, ou de lui indiquer son chemin; personnellement je n'hésiterai pas une seconde après c'est chacun son point de vue.

      Supprimer
    2. Ils ne doivent pas être beaucoup ceux qui se relisent tu sais. Pour ma part si je relis j'efface tout et recommence tout.

      Je suis d'accord sur la valise (quoique j'ai autant de force qu'un petit cuicui), la porte, indiquer un chemin, c'est le savoir vivre en société.
      Dans mes classes de 1ère et Term nous étions 10 (les joies de la L) et il y en a une en particulier qui ne faisait jamais son boulot (ils étaient trois généralement mais elle elle faisait tout un foin à chaque fois) qui demandais toujours à tout le monde dans la classe si elle pouvait pas voir le DM juste pour "comparer avec le [s]ien", forcement au début on lui montrait en ne se doutant pas que c'était mal intentionné, et madame notait les bonnes idées des uns et des autres et faisait son devoir au dernier moment en recopiant les trucs des autres. Maintenant j'ai toujours peur que les gens fassent la même chose (j'ai aussi des sales expériences de groupes d'exposé, particulièrement en L1).

      Mais ça ne veut pas dire que je prone la méchanceté hein, je suis une gentille, une gentille qui dira avec le sourire si elle ne veut pas faire quelque chose.

      Supprimer
  2. Je prends bien note de tes conseils. Tu as raison, il ne s'agit pas d'arrêter complètement d'être gentil et de devenir con et méchant. Je pense que je vais surtout doser la gentillesse, et établir des priorités. Parce que bon, tu avoueras que quand même, être gentil à ses limites.
    Mais ce n'est pas parce que je mets en place ce plan StopTBTC que je vais arrêter d'aller à huit heure le vendredi au lycée pour aider Aurélie à faire son Histoire/Géo dont elle passe l'épreuve cette année, que je vais arrêter de passer mes fiches de révision à une amie qui me l'a demandé gentiment, et qui ne me parle pas exclusivement pour ces fiches de révisions.
    Donc, je clarifie ce point : StopTBTC, ça veut dire modérer la gentillesse, établir des priorité, être très gentil avec ses amis, gentil avec les connaissances, et poli avec les gens, pas plus. Et ne t'inquiète pas, mes valeurs de gauche me préservent du mode de vie capitaliste et égoïste, individualiste au possible !

    Sinon, comme d'habitude, très bel article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment qu'il faut établir des priorités et je suis globalement en accord avec tout ce que tu dis cependant il est aussi possible de rendre service à des inconnus, de simples connaissances. C'est comme ça qu'ils deviendront tes amis, ou non d'ailleurs, et que de toute les manières on te le rendra.

      Ok, le "on te le rendra" sonne un peu timbrée qui croit au Karma et patati et patata mais sincèrement je pense parfois que si telle chose de bien m'est arrivée précisément ce jour-ci c'est que le matin même j'avais payé un croissant au clochard du coin de la rue.

      Mon dieu à me relire on me dirai croyante =D

      Supprimer
    2. Je suis entièrement d'accord avec toi !

      Supprimer
  3. Je t'aimais déjà bien mais là je t'aime encore plus bien.
    C'est vrai que y a aucun inconvénient à aider les autres, surtout quand ils sont reconnaissants comme la fille qui a eu son brevet grâce à ton aide. Mais après t'as tous ceux qui s'en foutent complètement et qui veulent juste que tu fasses le travail à leur place, et c'est pas vraiment les aider que de les laisser recopier bêtement.
    Genre j'ai des copines qui sont pas douées en maths, alors que je me débrouille, donc si j'ai le temps, ok, je veux bien passer mon aprem à faire le DM avec elles en leur expliquant tout. Mais quand c'est dans l'urgence, je veux bien leur donner mon DM à recopier. Mais seulement parce que je les connais, et je sais qu'elles voudront bien que je recopie leurs frises d'histoire.
    Donc comme l'a dit PM, la gentillesse c'est bien, mais faut modérer quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Je t'aimais déjà bien mais là je t'aime encore plus bien." => Merci merci ça met du baume au cœur !

      Alors sincèrement Célia, je t'aime et tout le tralalala mais j'ai rien de plus à répondre que ce que j'ai déjà dit à PM alors ne m'en veut pas trop si je t'envoie lire ce qu'il y a juste au-dessus !

      Supprimer
    2. Nan bah c'est bon j'ai compris, dis le que tu l'aimes plus que moi. J'suis dégoutée, je te fais une déclaration d'amour digne de Titanic et tu m'envoies bouler pour ...

      OK, J'ARRETE :)

      Supprimer
    3. Sinon pour le "je suis pas wikipedia", ça me fait penser à une copine à chaque fois que je lui demande un truc sur quelqu'un, elle me dit "j'en sais rien, j'suis pas Julie Lescaut!" (et ça me fait toujours rire)

      Supprimer
    4. Putain, pourquoi je parle autant? Sérieux, j'arrive pas à m'arrêter.

      Supprimer
    5. Celia ! Je t'aime ! Ne abandonne pas ! Bats toi pour te remettre sur cette planche ! Tu peux le faire ! Non, ne congèle pas ! Ne laisse pas cette lueur au fond de tes yeux s'éteindre !!

      Supprimer
    6. Je pleure de rire actuellement.

      Supprimer
  4. J'aime ce genre d'article où, sans le vouloir, tu me fais rire du début à la fin. Ce n'est pas de la moquerie, juste ton « Je ne suis pas Wikipédia, meeeerde. » qui est pour moi un : « Il y a marqué Le Petit Robert sur mon front ? ». Ou bien l'exemple des révisions dans les bois... une fille de ma classe était allée réviser dans un couvent. BONJOUR JE PASSE LE BAC.

    Enfin. Sinon je suis d'accord. J'ai été beaucoup trop gentil au collège et avec le lycée petit à petit je me suis affirmé. Je donne encore beaucoup (notamment en argent pour mes amis ou mon copain... -_-) mais finalement j'aime bien quand cela me fait plaisir. Lorsque je ne veux pas, que cela me dérange, je le dis à la personne. Par exemple, une fille de ma classe m'a demandé si on pouvait s'échanger nos fiches de lecture pour le cours d'Histoire. Je lui ai dite "oui". Une autre est venue qui m'a explicitement demandé ma fiche. Je lui ai clairement faite comprendre que la politesse et l'amabilité, cela s'apprend.

    Tout cela pour dire que tout n'est pas dû non plus à notre gentillesse mais bien à notre connerie. On n'ose pas dire "non" parce que la personne va se braquer. Sauf que si la personne est intelligente, elle passera sur ce refus et acceptera. Réfléchira, comprendra et reviendra autrement.

    Voilààààààààààà. (et sinon j'approuve le stand Sidaction, je l'ai fait deux ans dans mon lycée)

    RépondreSupprimer
  5. Le fait d'arrêter de se faire prendre pour un con/une conne ou de se faire bouffer son énergie n'a rien à voir avec de l’égoïsme. Tout est une question d'équilibre et de bon dosage, comme tu le dis toi même : faire attention aux autres mais aussi faire attention à soi. Et c'est cela que je disais dans mon article, parce que pour ma part j'ai toujours fait passer les autres avant moi.

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien moi je prête mon boulot aussi très volontiers, de toutes façons il est fait, alors qu'est ce qu'on s'en fout que je sois seule à l'utiliser ou qu'on soit 12 dessus ? Et puis dans l'éducation nationale on mutualise vachement généralement :)

    RépondreSupprimer
  7. Exactement pareil que dans le poste précédent, à partir du moment où j'ai fait mon boulot je vois pas où est le problème que d'autres en profite; puisque il est déjà fait. (Surtout que tu pourras en profiter dans d'autres cas).
    Bref je matais une vidéo en anglais, j'entends sell fish, je tape sur google pour savoir ce que c'est, et je tombe sur ton blog.
    Donc je pourrais chercher un peu plus, mais je compte sur ta gentillesse du coup pour me le dire.
    Merci d'avance,...

    RépondreSupprimer
  8. A moins que ce soit sail fish (et dans ce cas je crois que j'ai rien compris à la vidéo).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait "sell fish" n'existe pas ou voudrais dire vente de poisson, c'était un jeu de mot avec selfish qui signifie égoïste

      Supprimer
  9. pourquoi vous nourrissez les rats?28 juin 2012 à 19:53

    hum si cest comme dans notre lycee la gestion des stocks de nourriture laisse à désirer

    RépondreSupprimer