01 avril 2012

Ce billet est un prétexte pour ne pas faire mes devoirs #2


 La logique procrastinatrice (il semblerait que ce mot n'existe pas d'après le correcteur blogger; mais je le laisse je ne vois rien d'autre d'envisageable) n'est-elle pas fascinante ? En élève organisée et prétendument sérieuse que je suis, j'avais pris l'honorable décision de travailler cet après-midi pour ne pas me retrouver débordée le dimanche, 5 DS et 3 DM sur les bras (car je n'avais pas pensé à réviser plus tôt. Ne suis-je pas con ?).

Or il semblerait que si l'homme descend du singe, je descends de l'autruche. J'ai donc malencontreusement oublié dissert,compo et découpage technique en me rendant gaiement place de la bastille. Il se trouve en effet qu'en cette période présidentielle, la bastille soit devenue the place to be; et s'y tenait donc lieu, après le passage de Mélanchon (et la révolution française), un évènement altermondialiste, alibi parfait pour justifier une absence totale de travail. Mon après-midi a donc consisté à écouter des discours anti-nucléaires, boire du café commerce équitable (ce qui ne me change pas trop de la maison), jouer à être une émigrée clandestine (et ceci n'est pas une blague), afficher des photos de gens tout autour de la place de la Bastille et assister à un concert de Tryo. Enfin, n'étant pas une super fan, j'ai surtout passée beaucoup de temps à tenter de réparer la mini-éolienne que j'avais détruite sitôt que quelqu'un me l'eut refilé (ouh ça me fait plaisir d'utiliser un merdejesaispluscommentçasapelle passé) et à me retenir de vomir. Vomir, car qui dit Tryo dit fumeur de joint, or je tiens la beuh aussi mal que je tiens bien l'alcool cqfd les vapeurs m'ont rendu malade.

Mais si l'esprit du lycéen est prêt à tout pour ne pas faire ses devoirs, son corps connait une faible résistance aux changements brutaux de température. Il y a donc eu rapatriement du dit corps dans sa tanière vers 18h avant qu'il n'en fut rapidement extrait par une vieille connaissance et une proposition de ciné.  Un film, excuse finale pour ne pas travailler davantage ce soir que durant cette journée !
Il est donc 00h23 (ou presque). Nous sommes demain. Mon esprit procrastinateur a encore vaincu et moi, pauvre victime, vais me lever tôt pour aller faire une séance de torture physique (comprendre du sport) sottement promise à une amie avant d'enfermer la pauvre loque que je serai dans la prison de Beaubourg pendant 9h. Et sans espoir de remise de peine !


PS : Si vous me voyez sur n'importe quel plateforme, je compte sur vous pour me troller jusqu'à ce que j'éteigne mon ordinateur et file à a bibliothèque !
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Tu n'es pas seule! Tu peux d'ailleurs rejoindre le club des PA, procrastinateurs anonymes (Je dois avouer que il n'y a jamais personne aux réunions, ils procrastinent toujours le jour de leur venue ...)

    RépondreSupprimer
  2. Ah, tu es vraiment loin d'être la seule ! Crois moi. ;) Je fais la même chose, mais hein, ca ne me fait jamais de mal de se détendre un peu aussi !

    RépondreSupprimer
  3. Salut, je t'ai déjà laissé un com hier, mais comme une idiote, je ne sais plus sur quel article. Je te demandais si je pouvais te poser quelques questions sur ta vie de lycéenne, je suis auteure et mon héroïne a 16, 17 ans. Ton blog m'a plu, donc voilà. Par contre, à part de laisser un com, je ne sais pas comment te joindre. Si l'idée te branche, tu me dis comment faire pour te joindre, un e-mail ? Merci. Junie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord pour répondre à tes questions mais je préfère que tu le fasses par Formspring histoire de conserver mon anonymat

      Supprimer
  4. C'est quoi formspring? Explique-moi et je te contacte comme ça. Mais là, je ne sais pas... Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il suffit que tu cliques sur le petit zigzag qui se trouve sur la colonne de droite dans la catégorie "Je suis aussi ici" et tu n'as plus qu'à taper ta question.

      Supprimer