29 avril 2012

Sell Fish ou pourquoi l'égoïsme n'est pas une valeur

 Je ne sais pas pourquoi mais il circule dans la blogosphère une vague du TBTC (Trop bon trop con) , une mode de l'égoïsme. C'est chez des personnes que j'adore lire  comme SomeonePM, Claire, et Charlotte que j'ai retrouvé cette petite mode. Ils expliquent haut et fort que touts leurs malheurs sont causés par leur gentillesse, qu'ils se font exploités par les autres et que désormais ils ne se laisseront plus faire.
C'est cette dernière annonce qui me fait le plus peur. Mais qu'est ce que ça veut dire exactement ? Qu'ils vont devenir des égoïstes notoire, ne plus aider, ne penser qu'à eux ? Le problème avec ce genre de décision c'est qu'il faut être sûr, être complètement certain que nous ne nécessiterons de l'aide de personne, que nous pouvons nous débrouiller tout seuls.

Moi je fais partie de ces gens qui prônent la gentillesse. Évidemment il ne faut pas se laisser écrabouiller, ou laisser les autres te prendre pour un paillasson. La gentillesse, la serviabilité, la générosité, tout ça se gère, se dose. Moi-même j'ai longtemps aider beaucoup sans me faire aider en retour. En cours j'étais celle sur qui on copiait les devoirs, à qui on demander de nous expliquer la phrase. J'ai fini par en avoir marre, ras le bol de me faire utiliser. J'avais même un cri de guerre pour exprimer mon mécontentement, c'est venu comme ça un jour d'explosion de ma rancœur et c'est resté comme une petite phrase de rappel : "Je ne suis pas Wikipédia, meeeeerde !". En fait le "meeeeeerde" est en option.
Cependant la clé du truc, c'est qu'on a rien sans rien dans le vie. Et je vous jure que c'est pas en devenant des connards refermé sur eux même que vous allez recevoir beaucoup de chose. Je le sais, j'ai essayé ! Je vous avais déjà parlé de ma période associable où je n'acceptais de ne parler qu'à cinq personnes tout au plus. Et bien j'avais aussi décidé de ne plus aider, de ne plus distribuer de copie ou prêter mon livre. Sauf qu'en fait le seul changement c'est que personne ne voulait me parler (mais bon de toute façon je ne voulais parler à personne) mais surtout je ne pouvais plus me regarder dans le miroir : j'étais devenue une connasse égoïste.



J'ai mis pas mal de temps à trouver un équilibre, d'ailleurs il n'est pas parfait mon équilibre et de temps en temps il m'arrive encore de me casser la gueule. Mais je vous jure à vous autre désillusionnés de la bonté, je vous promets qu'un jour la gentillesse ça paye. Un jour vous vous sentez fier de vous-même parce que vous recroisez une camarade de troisième dans la rue, que vous vous êtes cons et n'avez aucune mémoire alors vous la croisez sans la voir mais elle elle s’arrête, elle vous appelle et lorsque vous faites un commentaire admiratif sur sa mémoire, c'est en faisant monter le moutarde dans votre nez et les larmes dans vos yeux qu'elle affirme qu'elle ne vous oubliera jamais parce que c'est grâce à vous et cinq après-midi complets dans un bois qu'elle a eu son brevet. Alors peut-être que c'était pas grâce à moi, peut-être qu'elle l'aurait eu même si j'avais pas fait l'effort d'abandonner mes après-midis de juin pour la faire réviser, peut-être aurait-elle eu son seul diplôme. Dans tout les cas, et quant bien même ça fout comme une fierté au cœur d'avoir fait ça sans rien attendre en retour.



Alors dans ma classe, je suis la fille qui se lève plus tôt le vendredi matin pour aider Sabrine à faire son exercice de maths, celle qui file son plan de dissert', celle qui partage ses fiches de révisions et laisse les autres copier. Je suis de celles qui organisent une journée sidaction, celles qui organisent des récoltes pour les restos du cœur, de celles qui organisent un carnaval pour tout le lycée alors que personne ne vient jamais nous remercier. Je suis de celles qui avancent de l'argent (quand je peux), qui raccompagnent les gens, qui font 32 cupcakes pour le goûter de classe du lendemain, qui va chercher le cadeau commun et organise l'anniversaire surprise.
Et sincèrement je ne regrette pas d'être cette fille, j'avoue même en tirer de l'orgueil, je suis plutôt fière de moi quant il s'agit de la sympathie (en revanche sur le reste ...). Mais plus que ça, c'est parce que je suis cette fille là que les gens n'hésitent pas à m'avancer de l'argent quand je redeviens la clocharde que je suis vraiment, que les gens m'aident quand j'en ai besoin, que l'on me prête plein de choses sans hésiter (ce qu'il ne faudrait pas faire vu l'état dans lesquel je les rends).

Sachez-le c'est pas parce qu'on est bon, qu'on est con !
Rendez-vous sur Hellocoton !

23 avril 2012

Je n'aime pas ... (6)

Aujourd'hui j'aime pas les résultats du premier tour des éléctions.



En fait j'aime pas non plus ma grosse gueule de bois mais elle est liée aux infos d'hier, car comme dit le proverbe, ou la chanson, ou je ne sais quoi : "Je bois pour oublier". Alors j'ai bu !

J'ai bu pour oublier que le FN est le troisième parti de France. Pour oublier que mon pays est bien différent de l'image que je lui souhaite. Pour oublier que c'est les idées nationalistes qui prenne le dessus. Pour oublier que les gens n'ont rien retenu de leurs leçons d'Histoire qui nous a appris les conséquences des votes nationalistes en temps de crises ( 1933 bonjour).

J'ai bu pour oublier que Joly était si bas dans les sondages. Pour oublier que l'on a pas assez de jugement pour savoir qui nous ment et qui ne nous ment pas. Pour distinguer les personnes intègres des ambitieux et autres personnes moralement abjectes. Pour oublier que notre pays n'a toujours pas pris conscience que nous fonçons droit dans le mur écologiquement. Pour oublier que les gens n'ont d'ailleurs pas pris la peine de lire le programme d'Europe-Ecologie-les Verts sous couvert que ce sont des hippies végétariens qui ne pensent qu'aux arbres alors qu'il existe une Vraie pensée européenne dans ce parti.

J'ai bu pour oublier que Sarkozy et sbires, à peine les résultats annoncés, ont commencé la récupération politique des idées extrémistes en parlant sécurité, émigration et fierté nationale. Pour oublier qu'une majorité des français n'ont rien tiré des ce quinquennat sarkozistes et sont prêts à se refaire enculer pendant 5 ans (oui je sais je suis vulgaire). Pour oublier qu'il pourrait repasser et que je dois dès lors me chercher un appart' en Suède loin des réformes dangereuse de ce vendu.

J'ai bu pour oublier qu'en publiant cet article je risque de recevoir pas mal de commentaires aggressif et désobligeant auxquels je suis prête  répondre. J'ai bu pour oublier que je ne suis qu'une gosse de dix-sept qui n'a même pas pu voter et qui de votre point de vue ne comprend sûrement rien à la politique, cette affaire de grand (pourtant j'ai pris des leçons chez manu).
Rendez-vous sur Hellocoton !

22 avril 2012

Life is so unfair (à lisser)



La vie c'est trop injuste !! T'es pas d'accord ? Et bah c'est pareil parce que j'ai toujours raison même quand j'ai tort ! La preuve c'est que je suis en vacances depuis plus d'une semaine et je n'ai pas encore pu faire une seule grasse mat' ! Oui mes problèmes sont ridiculement infimes mais comme tu le sais (ou pas) cher lecteurs je suis plus abattue par  mon manque de sommeil que par mon état de pauvreté avancé que le CROUS n'a pas encore envisagé d'arranger !
Je ne souhaite donc qu'une chose : mon lit et une nuit de plus de cinq heures ! Calcule donc lecteur : 6 semaines de cours avec tout le sommeil accumulé + une semaine de Bafa et soirée soit couchée à 3h levée à 7h30. Et maintenant en élève sérieuse je vais passer ma semaine à réviser mon bac latin, taper mon dossier sur Godard, réviser ma philo, re-re-relire Gargantua, tourner mon film pour le bac ciné, réviser l'histoire et accessoirement me mettre un jour à réviser science po, ou carrément abandonner. Ou bien je vais faire ma loque humaine, vous inonder d'articles débiles, lire des inepties pendant des heures dans le bain, lire tout vos articles que j'ai raté et rattraper tout mon retard sur les séries. Ouais je crois que je vais faire ça !

Ps : Ouais je suis la seule à pas faire un article sur le premier tour aujourd'hui et je m'excuse platement pour le titre de cet article.
Rendez-vous sur Hellocoton !

17 avril 2012

Et que l'an fini nous soyons tous réunis !

Aujourd'hui est un jour pas comme les autres : aujourd'hui c'est l'anniversaire de ce blog. Bon alors en réalité il avait commencé sur une autre plateforme mais j'ai totalement oubliée son vrai commencement alors on va fêter le premier article de cette édition !

Youh youh !! Happy Birthday blogpoubelle !!



Bon alors ça c'est fait ! Il me reste exactement 10 minutes pour vous raconter ma vie avant de retourner étudier la responsabilité civile et responsabilité pénale en présence d'un enfant. En gros j'ai de bone excuses pour te pas être présente sur la toile cette semaine : Je suis malade comme un chien. En effet il semblerait que mon corps soit moyennement d'accord pour se lever à 7h30, apprendre à expliquer des règles de jeu aussi con que "J'aime tes genoux" jusqu'à 18h, rentrer se laver et ressortir festoyer jusqu'à 3h. Ainsi mon informe corps a décidé d'exprimer de toutes ses forces son manque de sommeil,alors que les vacances lui permettent d'habitude de rattraper tout le sommeil manquant, en me filant un rhume combiné à une angine. Je n'ai pas du voir mes soeurs depuis 5 jours puisque je pars trop tôt et je rentre trop tard pour les croiser. J'ai vu Titanic pour la première fois de ma vie et une question m'a traversé l'esprit : "Mais comment ça a pu avoir autant de succès ?".

Je dois vraiment y aller, ce soir je me couche supra tôt et je vous raconterez peut-être mes déboires de façons plus approfondis.
Rendez-vous sur Hellocoton !

09 avril 2012

Je fait du pointillisme


 Point Réclamation : Hier c'était pâques. Et Pessar; parce que bon j'habite pas loin d'une synagogue en plus d'une église (= ma rue est pleine tout le week-end) et c'est assez chiant comme ça alors n'oublions pas leur fêtes non plus.  Mais ça toi même tu sais (ou l'expression sans aucune signification).
Or en ce pluvieux jour saint alors que je errais sur Twitter cherchant comment épépiner une tomate puis me disputant au sujet de La vie devant soi. Ma charmante TL n'a cessé de me rappeler qu'ils avaient tous des chocolats tandis que moi pauvre petite chose abandonnée par sa mère athée et anti-cléricale je n'avais pour pitance que gaspacho et légumes vapeur ce qui avouons nous le ne comble pas son homme !

Point Statistiques : Sinon j'ai enfin eu la totalité de mes notes de bac blanc. Je récapitule donc : 13 en spé math, 13 en philo (mais bon le prof qui nous a corrigé est un remplaçant sociologue), 15 en littérature, 15 en anglais, 15 en allemand et 17 en histoire ! Tu mixes tout ça et j'ai le bac mention bien en espérant qu'avec mes options latin et cinéma je passe en mention très bien.

Point couleur : je continue telle barbie princesse à changer de couleur à chaque shampoing. J'ai actuellement un blond cuivré (ou comme je l'appelle une couleur patate sautée trop cuite).

Point Amour Clope et Café : épisode dédicacé à Célia. Je devais prendre un café avec le communo ce samedi matin et aller au ciné l'après-midi mais comme votre fidèle servante est conne comme ses pieds je ne me suis pas réveillée samedi. J'ai donc raté les cours et je l'ai fait poiroter. Je suppose qu'il m'en veut un peu (non tu crois ?) et que notre idylle est morte dans son œuf !

Point tu es content de le savoir : J'ai été accepté à mon stage Bafa. C'est la première semaine des vacances de 9h à 19h30 (dimanche compris). Je vais devoir chanter chaque matin et apprendre des règles de jeux par cœur. Articles comiques en perspectives !

Point culture : Epicure est un génie, ce mec a inventé les atomes avant l'heure (mais tu le savais déjà je suis sûre)

Point météo : C'est quand qu'il fait re-beau ?

Point économie : Ma mère ayant perdu la feuille d'impôt, je n'ai toujours pas renvoyé mon dossier CROUS . C'est la crise !

Point emploi : Si des acteurs amateurs ou non passant par là et se situant sur Paris et sa banlieue se sentent de jouer dans mon film pour le bac (gratuitement évidemment), qu'ils se dénoncent rapidement que je les recontacte.
Rendez-vous sur Hellocoton !

08 avril 2012

Les jeunes ne sont plus ce qu'ils étaient


"Mais comment peut-on être jeune et voter FN ? "
Cette question est toujours la première qui me passe par l'esprit quand je vois des personnes comme Julien Rochedy ou quand j'apprends que les sondages prédisent que 23% des 18-25 ans voteraient FN. Peut-être suis-je démago, peut-être suis-je politisée, peut-être même suis-je trop caricaturale pour comprendre.

Dans tous les cas cela me dépasse ! Nous sommes d'une génération qui a grandi avec l'immigration, avec la mixité sociale, avec la tolérance ! Mais comment peut-on voter pour quelqu'un qui considère tous musulmans comme des Mohammed Merah ? Même en ayant grandi à Versailles, dans le 16ème ou au fin fond de la campagne (ou même à Nice) nous autres jeunes avons un minimum de sens critique, non ? Merde ! même si notre pays est loin de ce qu'il a pu être le France est censée être "le pays des Lumières", la nation des droits de l'homme, un pays avec un minimum de tolérance ! Et ce n'est pas parce que nous avons récemment eu tendance à contredire cette image de nous, que nous devons oublier ce que quatre ans d'éducation civique particulièrement in-objective ont tenté de nous bourrer dans le crâne.

Quand bien même le monde se barre en couille, et une jolie blonde toute lisse tente de nous faire oublier le passé de ce parti, il ne faut pas devenir égoïste et penser que le problème c'est l'autre ! Nous n'avons plus d'espoir ? Fabriquons nous une nouveau système mais ne dérivons pas vers un suicide social qui a particulièrement bien réussi lors de la crise de 29 ! On peut, l'on doit, et d'autant plus à 18 ans quand la réalité des problèmes de tous les jours ne nous rendent pas encore aigris et déprimants, croire en un idéal. Je ne dit pas que tous les jeunes doivent être communiste mais il est inenvisageable d'être perdu au point d'aller voter pour une prétendue sainte-nitouche qui couvre ses gâteux empoisonnés de jolis glaçages et confettis !

J'entends déjà les défenseurs du point de vue adverse me dire que son programme a un fond autre que celui des immigrés et qui répondrait parfaitement à nos difficultés actuelles, que certaines sont mêms de très bonnes idées. Ah ouais ? Lesquelles ? Le rétablissement envisagé de la peine de mort ? Le non remboursement des IVG ? En gros il faudrait revenir sur d'énormes progrès sociaux, objets de lutte d'hommes et femmes exeptionnels durant de longues années.


Non vraiment je ne comprends et ne comprendrai jamais comme on peut être jeune - ou même être tout court- et soutenir le FN ! J'ai honte d'être de la même génération que ces jeunes là.
Rendez-vous sur Hellocoton !

01 avril 2012

Ce billet est un prétexte pour ne pas faire mes devoirs #2


 La logique procrastinatrice (il semblerait que ce mot n'existe pas d'après le correcteur blogger; mais je le laisse je ne vois rien d'autre d'envisageable) n'est-elle pas fascinante ? En élève organisée et prétendument sérieuse que je suis, j'avais pris l'honorable décision de travailler cet après-midi pour ne pas me retrouver débordée le dimanche, 5 DS et 3 DM sur les bras (car je n'avais pas pensé à réviser plus tôt. Ne suis-je pas con ?).

Or il semblerait que si l'homme descend du singe, je descends de l'autruche. J'ai donc malencontreusement oublié dissert,compo et découpage technique en me rendant gaiement place de la bastille. Il se trouve en effet qu'en cette période présidentielle, la bastille soit devenue the place to be; et s'y tenait donc lieu, après le passage de Mélanchon (et la révolution française), un évènement altermondialiste, alibi parfait pour justifier une absence totale de travail. Mon après-midi a donc consisté à écouter des discours anti-nucléaires, boire du café commerce équitable (ce qui ne me change pas trop de la maison), jouer à être une émigrée clandestine (et ceci n'est pas une blague), afficher des photos de gens tout autour de la place de la Bastille et assister à un concert de Tryo. Enfin, n'étant pas une super fan, j'ai surtout passée beaucoup de temps à tenter de réparer la mini-éolienne que j'avais détruite sitôt que quelqu'un me l'eut refilé (ouh ça me fait plaisir d'utiliser un merdejesaispluscommentçasapelle passé) et à me retenir de vomir. Vomir, car qui dit Tryo dit fumeur de joint, or je tiens la beuh aussi mal que je tiens bien l'alcool cqfd les vapeurs m'ont rendu malade.

Mais si l'esprit du lycéen est prêt à tout pour ne pas faire ses devoirs, son corps connait une faible résistance aux changements brutaux de température. Il y a donc eu rapatriement du dit corps dans sa tanière vers 18h avant qu'il n'en fut rapidement extrait par une vieille connaissance et une proposition de ciné.  Un film, excuse finale pour ne pas travailler davantage ce soir que durant cette journée !
Il est donc 00h23 (ou presque). Nous sommes demain. Mon esprit procrastinateur a encore vaincu et moi, pauvre victime, vais me lever tôt pour aller faire une séance de torture physique (comprendre du sport) sottement promise à une amie avant d'enfermer la pauvre loque que je serai dans la prison de Beaubourg pendant 9h. Et sans espoir de remise de peine !


PS : Si vous me voyez sur n'importe quel plateforme, je compte sur vous pour me troller jusqu'à ce que j'éteigne mon ordinateur et file à a bibliothèque !
Rendez-vous sur Hellocoton !