28 février 2012

Que paris est beau quand chantent les oiseaux, que paris est laid quand il se croit français. [les têtes raides]

Car tout les matins je prends mon petit-déjeuner devant la tour eiffel !
 J'ai récemment fait le tour d'Hellocoton U.S.A à la recherche d'une blogueuse humeurs de mon age (car la blogueuse de 17 ans est rare dès qu'il ne s'agit pas d'un skyblog ou d'un blog mode !) et si ma quête a échoué je me suis retrouvé face à un grand mystère : je ne sais plus dans quelle ville je vis.

Il se trouve qu'à la une de l'american hellocoton (prononcer "ououn"), il y avait ce certes très joli article d'une londonienne en vacances à Paris qui me semblait tellement faux. Ce n'était pas Paris pour moi, pas la raison pour laquelle j'aime ma ville et que je suis heureuse d'y vivre. Chaque fois que je vois ce genre d'article je me dis que tout cela est faux, que les parisiens qui font du shopping chez Colette doivent être aux nombres de 3. J'ai l'impression d'être en incompréhension totale avec les touristes car si j'aime ma ville et l'admire tout comme eux, ce n'est pas pour les même raison ! Moi j'aime qu'il y ai une librairie par pâté de maison, j'aime les puces de Montreuil, j'aime mon falafel, j'aime les friperies du marais, j'aime pouvoir choisir entre un musée, un ciné ou un café, j'aime me perdre et aller sur les quais de seine de bastille.


Et puis je me suis dit que je ne pouvais pas leur en vouloir ou dire que tout ça est faux, c'est juste qu'ils expérimentent ma ville d'une manière totalement différente à la mienne. Je suis finalement une bien mauvaise parisienne de ne jamais avoir goûté les macarons Ladurée, de trouver ceux de Picard très bon, de ne pas m'approcher à plus de 5 stations de métro de la tour Eiffel et de trouver l'église Saint-Germain mille fois plus jolie que Notre-Dame ou le Sacré-cœur . Tant mieux si ces touristes ne voit qu'un Paris beau et merveilleux duquel Belleville, le 12ème et le 20ème sont exclus et les tags inexistants. Finalement je suis jalouse car ils se rappelleront de leur petite semaine de vacances parisienne à quel point cette ville est belle chose que j'ai tendance à oublier.
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Bah on est tous pareils, les new-yorkais doivent être "blasés de leur ville" aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je ne suis pas blasés de ma ville, je ne le serai jamais.

      Supprimer
  2. J'ai adoré la première phrase, je ne sais pas si c'est du à la tournure que tu lui a donné ou alors au sens qu'elle porte qui est si véridique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça doit être son sens car en relisant ma phrase je ne lui ai rien trouvé d'exceptionnel !

      Supprimer
  3. de toute façon, meme entre résidents d'une meme ville, on ne voit pas la meme chose... j'ai des amis qui ne comprennent absolument pas quel charme je trouve à Milan, et d'autres qui l'adorent pour des raisons très différentes des miennes (genre pour les boutiques de mode, ou pour ses églises!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur qu'on aprécie jamais une ville pour les mêmes raison

      Supprimer
  4. "Que les parisiens qui font du shopping chez Colette doivent être aux nombres de 3"
    tellement vrai.

    Sinon par curiosité, je me demandais dans quel lycée t'étais... ? Bon, je veux bien avouer que cette info est ultra confidentielle mais je suis pas psychopathe ni moustachue alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me promets que tu vas pas venir me chercher à la sortie du lycée avec des bonbons et une grosse fourgonnette ? Bon dans ce cas sache que je suis dans le gros lycée rose ressemblant à une usine dans le 20ème arrondissement (je suis sur que tu as deviné c'et lequel vu son unicité !)

      Supprimer
  5. Et une lycéenne de 16 ans dans la partie "beauté", ça irait?...non? Bon, d'accord *part en courant*

    C'est sûr, quand je vais en week end à Paris et que je discute avec une amie y habitant, on n'a pas du tout les mêmes points de vue! En tant que touriste, évidemment, on flâne plutôt du côté touristo-artificiel de Paris, et du coup, on en a une vision vraiment idéalisée.

    RépondreSupprimer
  6. Déjà, + 1200 pour la référence aux Têtes Raides et à cette magnifique "iditenté" en duo avec Noir Déz.
    Ensuite, c'est vrai qu'on oublie trop souvent la beauté de Paris quand on y vit. Et j'adore trainasser dans des musées/expos. C'est une des choses qui me fait aimer Paris, beaucoup plus que Ladurée ^^

    RépondreSupprimer