23 février 2012

L'insoutenable légèreté de l'être - Milan Kundera

Vous vous rappelez que il y a longtemps j'ai décidé de participer au défi de Ayma et que dans ce but j'avais une liste de lecture ? Bon sachant qu eje suis censée avoir fini ma liste fin avril, je ne pense pas y parvenir cependant je continue mes lectures et aujourd'hui j'ai fini L'insoutenable légèreté de l'être de Kundera qu'on a tendance à adorer ou détester.


Extrait : Sans la moindre préparation théologique, spontanément, l’enfant que j’étais alors comprenait donc déjà qu’il y a incompatibilité entre la merde et Dieu et, par conséquent, la fragilité de la thèse fondamentale de l’anthropologie chrétienne selon laquelle l’homme a été créé à l’image de Dieu. De deux choses l’une ou bien l’homme a été créé à l’image de Dieu et alors Dieu a des intestins, ou bien Dieu n’a pas d’intestins et l’homme ne lui ressemble pas.
Les anciens gnostiques le sentaient aussi clairement que moi dans ma cinquième année. Pour trancher ce problème maudit, Valentin, Grand Maître de la Gnose de II ème siècle, affirmait que Jésus « mangeait, buvait, mais ne déféquait point ».
La merde est un problème théologique plus ardu que le mal. Dieu a donné la liberté à l’homme et on peut donc admettre qu’il n’est pas responsable des crimes de l’humanité. Mais la responsabilité de la merde incombe entièrement à celui qui a créé l’homme, et à lui seul.

Avis : Je n'ai pas d'avis tranché sur la question. Si j'ai sincèrement apprécié l'écriture de Kundera et les chapitres qui proposent à la foi réflexions et ironie, j'ai trouvé l'histoire ennuyeuse et longue. Finalement ce sont les personnages de Thomas et de Tereza qui m'ont profondément soulés entre la nana incapable de dire à son mec d’arrêter de coucher à droite et à gauche et le grand macho qui prétends aimer une Tereza geignante mais la trompe malgré tout. Finalement je trouve que ces personnages donnent tous son sens au mot pathétique. Alors que Sabrina, elle elle était chouette à suivre ! 
Pour conclure il faut lire ce livre mais pour les chapitres presque philosophiques ou pour la trame de l'histoire mais pas pour celle-ci !
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. J'ai décroché à la deuxième ligne de l'extrait donc c'est pas pour moi xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant j'ai mis l'extrait qui m'a fait mourir de rire

      Supprimer
  2. Ouah.. Je suis comme Célia : j'ai pas du tout accroché.. et pourtant j'ai bien essayé, j'ai persévéré, mais là non xD

    RépondreSupprimer
  3. Rooooh j'te jtrouve dure quand même ! Je l'ai acheté en me disant "ouais c'est un classique + écrit par une meuf + ça parle d'amour" alors why not. J'essaierai de le lire quand même, patrimoine culturel français oblige (que veux-tu, il faut bien compenser Joséphine ange gardien et plus belle la vie !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah c'est sur qu'il est important pour la culture et vraiment je conseille à tout le monde de le lire mais pas pour l'histoire !

      P.S : C'est un homme qui l'a écrit

      Supprimer
  4. ça fait deux ans que ce bouquin est sur ma table de nuit.
    J'ai paaaas envie de commencer à le lire. Très bizarrement. Et ton avis colle à peu près à ceux que j'ai quand je lis des bouquins équivalents (genre : "oui oui c'est très intelligent et bien écrit. Mais c'est chiant, en fait.")

    RépondreSupprimer
  5. Hello there, just became aware of your blog through Google, and found that it is
    really informative. I'm going to watch out for brussels. I will be grateful if you continue this in future. Many people will be benefited from your writing. Cheers!

    Here is my web page discount proactol

    RépondreSupprimer