28 février 2012

Que paris est beau quand chantent les oiseaux, que paris est laid quand il se croit français. [les têtes raides]

Car tout les matins je prends mon petit-déjeuner devant la tour eiffel !
 J'ai récemment fait le tour d'Hellocoton U.S.A à la recherche d'une blogueuse humeurs de mon age (car la blogueuse de 17 ans est rare dès qu'il ne s'agit pas d'un skyblog ou d'un blog mode !) et si ma quête a échoué je me suis retrouvé face à un grand mystère : je ne sais plus dans quelle ville je vis.

Il se trouve qu'à la une de l'american hellocoton (prononcer "ououn"), il y avait ce certes très joli article d'une londonienne en vacances à Paris qui me semblait tellement faux. Ce n'était pas Paris pour moi, pas la raison pour laquelle j'aime ma ville et que je suis heureuse d'y vivre. Chaque fois que je vois ce genre d'article je me dis que tout cela est faux, que les parisiens qui font du shopping chez Colette doivent être aux nombres de 3. J'ai l'impression d'être en incompréhension totale avec les touristes car si j'aime ma ville et l'admire tout comme eux, ce n'est pas pour les même raison ! Moi j'aime qu'il y ai une librairie par pâté de maison, j'aime les puces de Montreuil, j'aime mon falafel, j'aime les friperies du marais, j'aime pouvoir choisir entre un musée, un ciné ou un café, j'aime me perdre et aller sur les quais de seine de bastille.


Et puis je me suis dit que je ne pouvais pas leur en vouloir ou dire que tout ça est faux, c'est juste qu'ils expérimentent ma ville d'une manière totalement différente à la mienne. Je suis finalement une bien mauvaise parisienne de ne jamais avoir goûté les macarons Ladurée, de trouver ceux de Picard très bon, de ne pas m'approcher à plus de 5 stations de métro de la tour Eiffel et de trouver l'église Saint-Germain mille fois plus jolie que Notre-Dame ou le Sacré-cœur . Tant mieux si ces touristes ne voit qu'un Paris beau et merveilleux duquel Belleville, le 12ème et le 20ème sont exclus et les tags inexistants. Finalement je suis jalouse car ils se rappelleront de leur petite semaine de vacances parisienne à quel point cette ville est belle chose que j'ai tendance à oublier.
Rendez-vous sur Hellocoton !

26 février 2012

Il va y avoir du sport [Silmaris]


 Moi et le sport c'est pas une grande histoire d'amour ! Je pense d'ailleurs que ce blog perd beaucoup de mon statut de dispensé d'EPS car lorsque j'avais encore le courage de me déplacer pour courir après une balle de ping-pong pendant deux heures, mon sens de l'humour et de l'auto-critique était décuplé par mon incapacité à rattraper quoi que ce soit ! Bon, comme mon asthme et ma cheville de merde ne sont pas non plus très handicapant j'ai comme tout les enfants pratiqué des sports (je tiens d'ailleurs à préciser que si mon niveau de judo est bon, au bout de trois ans de tennis je me mettais encore la balle ET la raquette dans l’œil) et encore aujourd'hui il m'arrive lors de grands moments de délire (souvent déclenché par vu de mon bidon) d'aller faire de la gym ou la piscine. Cependant le concept de sport me reste bien moins excitant que celui de cuisine.

C'est pourquoi lorsque j'ai appris que les thèmes du concours IEP de cette année sont "La Religion" et "Le Sport", la loque athée que je suis a fait une tête de six pieds de longs en répétant "J'y arriverai jamais. J'y arriverais jamais ! J'y arriverais Jamais !!". Je me suis ensuite repris et j'avale de nombreux polycopiés de plus en plus inutile face à ma détermination en chute libre pour les concours visés mais là n'est pas la question. La question c'est que peut-on trouver d’intéressant dans le sport qui ne l'est pas ailleurs ? Or si je vois bien l’intérêt d'un sport pratiqué, je comprends moins celui d'un sport regardé. C'est pourquoi mes gentils amis particulièrement serviable ont proposé d'envahir ma maison!



Hier donc, vers 13h30 Manu, Niels et autres troublions (ainsi que Soso car il me fallait un soutient féminin) sont arrivés deux packs de bières à la main, se sont affalés sur mon canap' et ont lancé le tournoi des six nations. Heureusement je me suis épargné un ridicule total grâce aux rares connaissances acquises durant les 6 années où mon frère à fait du rugby. J'étais donc capables de comprendre des termes comme transformation (qui n'a rien à voir avec les power rangers) et mêlée (qui n'est en fait qu'un câlin un peu violent). Après deux matchs et autant de canettes je pouvais clore mon étude digne d'une sociologue et déduire que regarder un sport à la télé a plusieurs objectifs qu'on peut classer en trois catégories :
  • Pour les garçons/hommes : refaire le match par le biais d'insulte de l'arbitre et de l'équipe non-soutenu, pratiquer le fameux sports du lévé-assis sur le canapé car il est obligatoire de se redresser chaque fois qu'un joueur garde le ballon plus de trois secondes (ne pas oublier de continuer de crier), se faire planifier ses pauses pipi par les commentateurs qui t'autorisent à aller au chiottes à la mi-temps, projeter sa conscience propre sur l'équipe soutenue (hurler en cas de défaite, hurler en cas de victoire et dire "on a bien joués" au lieu de "ils ont bien joués".
  • Pour les filles/femmes : se foutre de la gueule des commentateurs et de leurs réflexions débiles, se moquer des noms des joueurs ou des entraineurs ou des arbitres, poser plein de questions aux mecs en les empêchant de suivre l'"action", dire "oui" "non" "bof" à chaque zoom sur un joueur, soutenir l'équipe avec le plus de joueurs mignons, attendre avec impatience les interviews dans les vestiaires pour tenter d'apercevoir les fesses musclés d'un rugbyman,  raconter des ragots sans suivre le match, essayer de jouer au sport du levé-assis : se lever au mauvais moment.
  • Pour tout le monde : passer une après-midi devant la télé tout ensemble au lieu de comater seule par ce temps gris sur son lit.
Rendez-vous sur Hellocoton !

24 février 2012

Girl's don't cry

Il y a peu de choses qui me font pleurer. Je ne pleure pas devant les films -sauf Le tombeau des lucioles et La vie est belle mais ce serait être insensible que de ne pas pleurer à la fin- ni en lisant et même dans les moments les plus difficiles je préfèrent toujours hurler ou rire hystériquement que pleurer. Finalement il n'y a que la fatigue et ce tout petit morceaux de papier qui me fasse pleurer.

Ce tout petit morceau de papier est en fait une carte que ma maman m'a écrite pour l'anniversaire de mes 15 ans et s'il a rapidement fini dans un tiroir rempli de photos et de lettres, je pleure chaque fois que je la relis. Et ce soir encore une fois ça n'a pas manquer, je cherchais juste une vieille photo de moi avec les cheveux courts histoire de savoir quoi faire avant d'aller chez le coiffeur et une fois de plus je me suis retrouvée sur mon lit à pleurer en souriant. Alors même si elle ne vous fait aucun effet et que vous ne pouvez pas savoir tout ce qu'il y a derrière ce message voilà je partage avec vous ce petit mot écrit aux dos d'une ridicule photo de cerise.
 
"Il arrive parfois dans la vie qu'on fasse des erreurs ... 
Il arrive parfois que l'on ai des remords, des regrets ...
et puis parfois il arrive que l'on ai l'immense chance de vivre un moment parfait, un choix fabuleux ...
Alors merci jolie princesse de m'offrir chaque jour cette merveilleuse chance et ce fantastique bonheur d'être ta mère et puisse toutes tes prochaines années être aussi géniales que ces instants qui commencèrent il y a 15 ans.
Bon anniversaire ma désormais très grande fille que j'aime."

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 février 2012

L'insoutenable légèreté de l'être - Milan Kundera

Vous vous rappelez que il y a longtemps j'ai décidé de participer au défi de Ayma et que dans ce but j'avais une liste de lecture ? Bon sachant qu eje suis censée avoir fini ma liste fin avril, je ne pense pas y parvenir cependant je continue mes lectures et aujourd'hui j'ai fini L'insoutenable légèreté de l'être de Kundera qu'on a tendance à adorer ou détester.


Extrait : Sans la moindre préparation théologique, spontanément, l’enfant que j’étais alors comprenait donc déjà qu’il y a incompatibilité entre la merde et Dieu et, par conséquent, la fragilité de la thèse fondamentale de l’anthropologie chrétienne selon laquelle l’homme a été créé à l’image de Dieu. De deux choses l’une ou bien l’homme a été créé à l’image de Dieu et alors Dieu a des intestins, ou bien Dieu n’a pas d’intestins et l’homme ne lui ressemble pas.
Les anciens gnostiques le sentaient aussi clairement que moi dans ma cinquième année. Pour trancher ce problème maudit, Valentin, Grand Maître de la Gnose de II ème siècle, affirmait que Jésus « mangeait, buvait, mais ne déféquait point ».
La merde est un problème théologique plus ardu que le mal. Dieu a donné la liberté à l’homme et on peut donc admettre qu’il n’est pas responsable des crimes de l’humanité. Mais la responsabilité de la merde incombe entièrement à celui qui a créé l’homme, et à lui seul.

Avis : Je n'ai pas d'avis tranché sur la question. Si j'ai sincèrement apprécié l'écriture de Kundera et les chapitres qui proposent à la foi réflexions et ironie, j'ai trouvé l'histoire ennuyeuse et longue. Finalement ce sont les personnages de Thomas et de Tereza qui m'ont profondément soulés entre la nana incapable de dire à son mec d’arrêter de coucher à droite et à gauche et le grand macho qui prétends aimer une Tereza geignante mais la trompe malgré tout. Finalement je trouve que ces personnages donnent tous son sens au mot pathétique. Alors que Sabrina, elle elle était chouette à suivre ! 
Pour conclure il faut lire ce livre mais pour les chapitres presque philosophiques ou pour la trame de l'histoire mais pas pour celle-ci !
Rendez-vous sur Hellocoton !

19 février 2012

Prout !

C'est les vacances !!! I'm free to do what i want !
Allongée sur mon lit, les yeux au plafond et le sourire aux lèvres depuis deux heures je savoure le vide. Le vide de mes deux semaines à venir. Je ne pense plus à rien, je n'envisage plus, je regarde les minutes s'écouler sans qu'elles n'aient aucun sens, ni importance.
Demain, demain je m'active et je profiterai de tout ce temps libre qui s'offre à moi mais aujourd'hui je reste sur mon lit et je ne bougerai pas.






A faire : 

  • Lire au moins deux livres
  • Aller chez le coiffeur
  • Imprimer et remplir tout les dossiers d'inscription (annulé pour cause d'éducation nationale imbécile)
  • Faire une expo
  • Aller à la piscine
  • Trouver des filtres polaroïds 
  • Utiliser mon supra giga livre de cuisine
  • Repercer mes oreilles
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 février 2012

J'ai la tête qui explose ...

... j'voudrais seulement dormir, m'allonger sur l'asphalte et me laisser mourir !

C'est clair je deviens folle, un clichés de l'étudiante (ou la lycéenne) en révision que l'emmerdante avait décrite ici ! Je suis fatiguée, j'ai mal au crâne, l’impression d'avoir rien foutu et surtout je mange comme six (ce qui n'est pas très raisonnable de ma part). La moindre petite contrariété semble être un dram, ce matin j'ai failli pleurer parce que j'avais oublier mon stabilo vert (ou le ridicule porté à son comble). Je parle seule dans la rue en récitant des poèmes ou des citations, quand je ferme les yeux je vois mes cartes de géos et j'ai même rêvé en anglais cette nuit. Le pire c'est que je mélange tout ! Alors je pense vais aller prendre une pause et pleurer sur mes chances de réussites post-bac avec ma faible résistance au travail.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 février 2012

The time has come again - Last Shaddow Puppets

Et c'est le retour des joies des révisions =) Ou comment se rendre compte que je n'ai strictement rien foutu et que oui j'ai besoin de trois heures pour réviser 1 chapitre de philo. Pourquoi ces révisions instantanées  Mais voyons ma bonne dame ne savez vous pas que la semaine précédent les vacances d'hiver est synonyme pour la majeure partie des terminales de ces deux mots pas très beaux : Bac Blanc.

L'une des gosses que je garde (comment les parents ils vont m'en vouloir si ils passent par ici !
 Sache que le bac blanc c'est un truc à chier (c'est même pire que le vrai bac) ! En effet au moins le bac tu le sens venir, tu t'y prépare alors que le bac blanc il est là, il t'attends avec son petit sourire, histoire de te dire "Alors comme ça tu n'as pas encore commencé à réviser ?". Le bac blanc il te plombe ta moyenne, tes dossiers et ton moral ! Il te surprends en plein hibernation sans faire de bruit. Et quand il est là face à toi tu te dis "Mer**, j'aurais peut-être dû m'y préparer !". Pendant une semaine tu vas chialez ta mère et subir pour la première fois de ta vie un vrai examen dur ne semaine continue avec deux heures de pauses entre chaque épreuve !


Or pour couronner le tout, mes génies de sœurs ont eu l'idée il y a respectivement 11 et 9 ans de naître, résultat me voilà en 2012 à être envahie par une horde de jeunes filles en fleur qui organisent une pyjama party et m'empêchent (il m'en faut peu pour m’arrêter) de travailler ! Alors c'est dans la joie et la bonne humeur qu'en ce beau dimanche 12 févrirer je vais partir dès l'aube faire la queue devant beaubourg devenir folle avec moultes autres terminales (il me semblent que les fakhârds sont déjà en vacances) !
Alors pour me donner espoir et énergie j'écouterais de la bonne pop !

en plus à l'époque la salopette c'était la classe !
Rendez-vous sur Hellocoton !

08 février 2012

Bref, j'ai fait ma JAPD


Bref, ce matin j'ai entrouvert un œil et immédiatement refermé en pensant à la journée pourrie qui m'attendait. Mais là le mec de la radio, oh dieu de mon univers, à lancé et les Jets et je n'ai pu faire autrement que sortir mon pieds de la couette pour trémousser dans ma chambre glacée (allez te fout pas de moi je suis sûre que tu le fais tout le temps). Après un café et trois couches de vêtements, j'ai pris ma convocation et le métro jusqu'à reuilly-diderot. Et là, j'ai attendu 20 minutes dans le froid avec 250 inconnus. Puis j'ai attendu 20 minutes dans un escalier. Une fois à ma place j'ai foncé vers la collation offerte histoire de reprendre un café et j'ai attendu 20 minutes que le bourrage de crâne commence.

Bref, deux cafés plus tard et 60 "Mais qu'es ce que je fais ici ?" prononcés dans ma tête j'ai eu le droit à de passionnants test de français: "Le mot seuil existe-t-il ?" "Le mot jembargo existe-t-il ?" "A quelle heure pouvons nous voir un dessin animé irlandais sous-titré norvégien dans le cinéma La coquine de honfleur-sur-pavoise ?" ainsi qu'à un petit débat fort inutile sur La France ce beau pays.


Bref, il est connu que les militaires sont comme les vieux : ils mangent à 11h20. Direction le self service, miam, quelle bonheur au menu paupiette de saumon et chou de bruxelles ! Puis retour dans la salle histoire de voir des films touchants et émouvants (ironie inside) sur les belles actions de l'armée française depuis 1914, autant dire pas un mot sur la collaboration, la guerre d'Algérie ou l’échec du canal de suez ! Après petit massage cardiaque par ton voisin qui en profite pour te malaxer le sein et hop tu as officiellement perdu 9h de ta vie ! Quand enfin on m'a remis mon certificat au premier secours dont j'ai besoin pour le bafa, monsieur le caporal chef m'a dit "Envisagez-vous de vous engagez dans l'armée ?" Je l'ai regardé, il m'a regardé, j'ai explosé de rire, il m'a dit "alors ?",  il m'a regardé, je l'ai regardé, j'ai dit "NON".

PS : Cette journée m'a tout de même permis d'apprendre que ma famille est fichée comme pouvant potentiellement accueillir des terroristes communistes (comme quoi ça me poursuis).

Image piquée à Cerise et mandarine
Rendez-vous sur Hellocoton !

06 février 2012

J'ai encore 11 ans dans ma tête

Ouah ! Deux messages en deux jours, ça fait longtemps que ça ne m'était pas arrivé ! Tout ça c'est grâce à MissSugarTown qui m'a taguée ! Alors allons y pour onze questions sur moi.



1. Si tu pouvais te définir en onze mots ?
 Bavarde, ridicule, honnête, feignasse, curieuse, persévérante (bon ok c'est têtue en plus joli), réaliste, papillonnante, dingue, désynchronisée et incappabledetrouverplusdeonzemotpourladéfinir.

2. Une chanson qui pourrait être dans la BO de ton film autobiographique ?

3. Ta friandise préférée ?
 Les croissants chauds ! Chez moi dû au fait que ma mère n'est pas richissime et que mes frères et sœurs sont des goinfres, je n'ai que des faux croissants genre pasquier alors quand j'ai un bon croissant au beurre je suis au 7ème ciel.

4. Le meilleur concert auquel tu aies assisté ?
 Je ne peux pas choisir entre les Wampas, les Artics Monkeys, Iggy pop et les Vaccines. 

5. La meilleure année de ta vie et pourquoi ?
2011, seule année où je ne suis pas allée à l'hôpital =) Non sérieusement c'est l'année où je me suis épanouie avec une classe géniale, une première L qui m'a permis d’approfondir mes matières préférées et m'a conforté dans mes goûts et puis ce blog qui est une véritable gueuloir où je m'exprime comme,quand et sur ce que je veux ! 

6. Ton blog préféré tiens ! Un seul !:D   
Oh t'es dure là ! Je peux pas dire ce genre de choses, c'est comme demander lequel de tes amis tu préfère ! 

7. Tu préfères lire ou écrire ?
Je dirai lire car j'ai toujours l'impression d'écrire comme un pied et je me trouve ridicule quand je me dis qu'à mon âge Rimbaud écrivait de la magie quand moi j'écris ma vie et des conneries.  Le sentiment d'écriture, de se débarrasser de ce à quoi on pense tout en l'analysant un peu comme quand on perla à un psy me fait un bien fou mais quand je lis j’arrive tout autant à  oublier mes (rares) pensées alors Lire !

8. Ta plus grande qualité ?
Le perfection =) Nan je pense ma capacité d'auto-critique.
9. Un grand rêve ?
 Oh mon dieu après avoir réfléchi pendant une dix minutes, je me rends compte que je n'ai aucun grand rêve, si c'est pas déprimant ça ! Donc pour me rattraper je vais dire le bonheur pour tout le monde sur terre (en mode Miss France).

10. Ton conte pour enfant préféré ?
Raiponce ou Pandore.
11. Comment te sens-tu maintenant ?
Je me sens bon, je viens de prendre une douche !


A vous ! Onze question à NobdyKnows, Epsilon et Emmerdante.

1. Le dernier film que tu as détesté ?
2. Quelque chose que tu as fait il y a onze jours ? 
3. Tu as fait quoi l'année de tes onze ans ? 
4. Ta plus récente première fois ? 
5. Le dernier livre acheté ? 
6. Ton mot préféré ? 
7. Pose toi une question et réponds y !
8. Tu sera où dans onze mois ?
9. Si tu devais te rappeler que de onze chansons ? 
10. A qui mettrai tu un onze sur vingt ?
11. Aide moi à trouver une onzième question.
Rendez-vous sur Hellocoton !

05 février 2012

Everythings is not what you think


J'ai un problème dans la vie : Je veux tout faire. Sauf que résultat je ne fais rien et je n'arrive jamais à choisir ! Si un jour, quelque part, vous croisez une fille en train de faire la plouf dans le vide ne cherchez pas c'est moi. J'aime tellement tout que même pour mes études post-bac je fais la plouf ! Tout à l'air génial !
Hier je suis allée au portes ouvertes d'Hélène Boucher et de Paris IV, j'ai rencontré des hypokhâgne, des gens qui font du norvégien, des étudiants de lettres et tout m'a l'air si intéressant et enrichissant que finalement où que j'aille l'année prochaine je serai heureuse !

Sinon sachez que en cette semaine la plus froide de l'année mon frère à eu l'intelligence incontestable de faire sauté l’électricité ! J'ai donc vécu de mercredi à vendredi soir sans chauffage, sans lumière, sans eau chaude, sans four et surtout sans café ni internet, de quoi me rendre folle !!

En ce qui concerne le communiste, je ne sais toujours pas ce qu'il veut mais je sais ce que moi j'ai décidé : NON ! Trop vieux, trop révolutionnaire, trop bobo. Je ne suis pas prête à sortir avec le premier venu quand bien même, il est le seul venu =)

Rendez-vous sur Hellocoton !