05 janvier 2012

Les remplaçants ou comment je suis devenue un cliché

On va commencer en vrac, parce que bon c'est pas que j'en ai marre de passer ma vie à faire des intros mais .... Les loulous (tous plus vieux que moi) ici Youston, les cheveux dressés sur la tête et une envie de moule tiraillant le ventre rapport à la tempête que les bretons nous ont envoyés sur Paris. Bref, je ne suis pas là pour vous parler de mon estomac mais de mes tropichoux de nouveaux profs (allez savoir peut-être sont-ils sur la blogosphère alors vaut mieux les caresser dans le sens du poil).

On va faire ça à la De Gaulle (qui l'avait lui-même fait à la Plutarque)(oui je me sens particulièrement en forme aujourd'hui)(non je n'ai pas pris de petite pilule bleue). En fait, non pas à la De Gaulle parce que je ne suis pas assez talentueuse pour faire un portrait croisé (bien que j'ai eu 17 en littérature, han han han han)(et 9 en géo, mais c'est une autre histoire) !



Un jour je me suis promis à moi-même de ne jamais, au grand jamais fantasmer sur un de mes profs, hors de question pour moi de devenir le cliché insupportable de la lycéenne qui lèche le cul de son prof style "La belle personne". Pendant longtemps, j'ai tenu ma promesse ; je n'étais même pas tombé sous le charme de monsieur Touchou (dont le nom était fidèle au physique). Mais tout ça c'était avant, bien avant de rencontrer Mr Coquelicot (pseudo puisque vu son succès auprès des filles elles l'ont presque toutes googlé). Mr Coquelicot a de l'humour, du charme, un truc genre 23 ans et c'est mon nouveau prof d'anglais.
Notre histoire fut brève mais intense. Je ne l'avais pas vu tout de suite faut dire qu'il se mêlait facilement à la foule des élèves, quand me mouvant jusqu'à ma place il me suivit du regard accompagné d'un petit sourire. J'en fut toute émoustillée. Puis quand chacun fut à sa place, il se présenta : haaaa Marc (comme un certain Darcy dans Bridget Jones) ! Puis rompant le charme de notre merveilleuse rencontre, moi qui me sentait en tête à tête (plus 34 autres élèves) avec lui, Louise se tourna vers moi et annonça dans une distinction propre à sa personne : "Il est gaaaayyyyyy !" Mes sentiments furent alors froissés par ma raison : jean moulant + bague au petit doigt + perçing oreille gauche + un je-ne-sais-quoi = Homosessual. Sniff quel dommage ! Depuis nos relations sont sympathiques "Quelqu'un ici suit The Big Bang Theory ?" six mains se lèvent "En VO je veux dire" seule ma main reste levée et j'ai le droit a un franc sourire jusqu'à ce que je tente de faire passer le mot commerce avec un petit accent ce qui m'a donné le droit à un "ce né pa pacqu'on pale caume ça que l'on pale anglais !"
End of our story (nan sinon il est vachement bien, ça me rassure un peu vu que ce n'est que mon deuxième prof d'anglais sain d'esprit que j'ai de toute ma scolarité).

Sinon ma prof de philo s'est fait remplacée par une prof encore plus jeune que Monsieur Coquelicot. Elle est toute mignonne, tout jolie, ne doit pas avoir plus de 4 ans de plus que nous est on est sans aucun doute sa première classe. Or nous ne sommes pas un cadeau, je la plains sincèrement, des plaques de rougeurs apparaissait sur ses joues à cause du stress; et les deux glandus du premier rang n'ont rien trouvé de mieux à faire que de se moquer d'elle, la rendant de plus en plus rouge.
Elle est sans aucun doute un puits de science (vu qu'elle vient de passer son concours tout doit être bien frais) mais tout comme je suis incapable d'expliquer à Héléna la formule de maths que pourtant je comprends, elle ne parvient pas à bien clarifier un cours qui ressemble davantage à un très bon exposé d'élève qu'à une transmission de connaissance !

A ma gentille prof de philo
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Ezra et Max...
    Et TBBT.
    Et Mr Coquelicot.
    C'est très chou.
    Et oui, je traînais là pile au moment de ton 1000ème tweet, ça valait bien un commentaire :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu mais j'ai rien compris parce que j'étais encore sous le charme de ton gif d'Ezra. Nan je rigole ;). J'ai jamais eu de profs très jeunes (si, un, mais c'était un fou) mais l'année mon prof de français était canon de chez canon, avec un charme incroyable, et ça nous énervait qu'il sache très bien que toutes les filles de la classe le dévoraient du regard. En plus, il se la pétait à fond (mais avec son physique et son intelligence, il avait de quoi!)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pensé à toi hier soir à l'internat : 10 internes en term, pendus à mes douces lèvres, pour que je leur explique un texte que le prof leur a donné et auquel ils pigeaient rien.
    Faut dire, malgré ma science infuse en philo (oui je m'auto complimente, c'est bon pour mon moral), même moi j'ai mis 5minutes à me remettre Epictète dans la tête.

    Ceci dit, je te le repète, si tu as un souci en philo, tu me fais signe. Tu as mon adresse msn. je prefere l'instantané pour la philo. Je raisonne de façon socratique alors c'est plus facile ! ;-)

    ps : je connais le mec mignon, mais gay. Moi l'année dernière, c'était mon collègue, prof de maths, même âge que moi. Le pire, c'est que j'aurais été un mec (enfin avec les attributs et mon caractère actuel) ou lui hétéro, on finissait ensemble, lui et moi, on le savait ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. @L'Anonyme : Ca me fait plaisir de savoir que le jour où je chialerai ma race devant du Nietzsche je pourrai t'appeler à l'aide

    RépondreSupprimer
  5. Ahhh, le charisme naturel des professeurs, toute une histoire. Moi je ne suis jamais tombée accro d'un de mes profs (moyenne d'âge 76 ans). Mais maintenant que je suis instit' je me rends compte que l'autorité fait un drôle d'effets à nos petits élèves. Spéciale dédicace à Jimmy, Kévin, Sofiane, Issa... Tous amoureux de moi :)

    RépondreSupprimer
  6. Je ne peux pas dire que je sois tombée amoureuse d'un de mes profs par contre, j'ai eu des coups de coeur et certains ont réussi à me faire aimer les maths alors que ce n'était pas gagné !!

    RépondreSupprimer