15 janvier 2012

Celle qui avait peut-être rencart avec un communiste

WHAT ? va dire Celia, un rencard ? Bon il se trouve que votre humble servante est particulièrement nulle dans les amours mais restituons le tout :

Ça fait bien longtemps que vous n'avez pas entendu parler du Grand Geek. Logique, je n'en parle plus, je n'y pense plus, j'ai fait ne croix dessus. Depuis, je n'ai plus envisagé le fait d'avoir un petit copain (c'est con comme nom nan ? Je me sens conne avec mes histoires en tout cas) que lorsque je me les gèles dehors dans le froid sans personne à qui voler un pull. Bon il y a bien eu ce charmant musicos du samedi mais ce fut davantage dû à de l'ébriété qu'autre chose.



Il faut également prendre en compte le facteur de mes convictions politiques (communiste oblige) : je suis une espèce d'ovni (oui je suis de ces lycéens agaçants qui à 16 17 ans ont déjà des idées politiques) flottant entre un communisme utopique et irréalisable, une gauche décevante et Europe-Ecologie (Kesako ça vient faire là ?). En gros je fais chier mon monde : je ne suis jamais contente et j'aime le dire dès que je peux ! Or, il y a depuis un an (et demi mais on va pas chipoter) un groupuscule communiste qui flotte autour de mon lycée. Ils aident lors des blocus, distribuent un journal-tract (que je lis alors que la majorité des élèves en font des origamis) et organisent régulièrement des débats-cafés.

Un jour, tiraillée par l'ennui et la curiosité, j'ai pris la grande décision d'aller à l'un de ces débats, histoire de passer pour une grosse capitalo avec mes idées réformistes. Finalement je m'étais bien marrée à m'engueuler avec eux en riant et depuis j'y retourne souvent sans jamais me laisser convertir. Bon le décor est planté, c'est bon.


L'autre soir, tandis que je sortais d'un merveilleux cours de philo sur la caverne, (allez on va l'appeler le Communo) je croise le Communo et sa bande de rigolos : "Hey, Antigone, tu tombes bien je voulais te rappeler qu'une réunion est prévue ce soir avec comme thème "Le fascisme" et "le FN". J’espère que tu y seras !" J'accepte, part chercher mes sœurs, glandouille avec Sophie et hop direction le café.

Bon, je vous épargne les blablas stériles qui finissent toujours sur le besoin urgent d'une révolution prolétaire pour renverser le grand vilain patronat. Bref, on est mis à la porte du café vers 20h et nous souhaitons tous (on était plus que cinq à vrai dire) au revoir autour d'une cigarette. Le communo me demande alors de lui repasser mon numéro de portable (que je ne vous donnerez pas =P) et me propose de prendre un café dans la semaine, disons Mardi. Ok doc, au revoir tout le monde, FIN.

STOP ! Attends deux minutes, je suis la seule à qui il l'ait proposé ce café ! Es-ce un rencard ? Je lui plairai ? Ou alors il eut juste m'embrigader dans son parti. Oui ça semble nettement plus logique. D'un autre côté ça fait déjà six mois qu'ils essayent tous et je n'envisage toujours pas de faire la révolution ! Et puis d'abord il a quel âge ?? Attends il est en licence d'histoire donc grand max 21-22 ans. Oulalala nan je me fait des idées il ne vas jamais s’intéresser à moi. Et puis de toute façon j'y avais jamais pensé avant donc je laisse tomber. En même temps il est mignon, mais communiste ... La question est donc ai-je rencard avec un communiste ou va-t-on tenter de me faire entrer dans une secte au dieu faucille  ??

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Moi je dis, tu lui plais ! Et s'il est plutôt mignon c'est pas plus mal :) Et s'il partage pas des convictions c'est pas grave ! Jeudi dernier (pendant que je séchais le sport), y'a un mec de 21/22 ans qui est venu me parler dans la rue, et il est en licence d'Histoire aussi... Donc je pense que pour eux l'âge c'est rien, il s'intéresse à toi, il est pas trop moche, alors fonce ! Et courage surtout ^^

    RépondreSupprimer
  2. WHAT? UN RENCARD?? :D
    Moi aussi je dis: tu lui plais! En plus (attention, je vais faire ma lycéenne superficielle) imagine un peu comment c'est la classe, rien que d'avoir un rencard avec un gars à l'université, et le fait qu'il soit mignon ne gache rien. Enjoy, et oublie pas de nous raconteeeer!


    PS: HAHA c'est trop drôle, la vérification de mot me faisait écrire: mitic (=meetic) (oui il en faut pour me faire rire)

    RépondreSupprimer
  3. C'EST UN PIEGE !!! Ne t'embarque pas dans ces jeunes communistes ou alors je vais me plaindre de toi approximativement tous les trois jours (c'est blindé dans ma fac). Et pourquoi y'a des mecs de licence qui traînent aux alentours de ton lycée et tout ? ET SI CE MEC ETAIT UN MEC DE MA FAC ? (vu que t'habites à Paris...)

    Et je pense que tu lui plais parce que si c'était pour embrigader les gens, il t'aurait pris toi ET d'autres personnes, genre ptit comité petite bande sympa. Mais non, toi toute seule, ça veut dire "Hey baby, jte trouve plutot pas mal et assez intelligente, ce serait bien de pouvoir discuter, voire se rouler des pelles par la suite !".

    Sinon j'aime bien ta façon de narrer les choses qui me rappellent les romans d'ado que je lisais (ceci est à prendre comme un compliment).

    RépondreSupprimer