31 décembre 2011

Ou comment 2012 s'annonce.


Aujourd'hui c'est le réveillon alors je sais qu'en temps normal j'aurai du faire ma liste de résolutions comme quoi je travaillerais plus et mangerais moins de chocolat et patati et patata, mais non pas cette année parce que de toute façon c'est les mêmes qu'à la rentrée scolaire et je ne les appliquerais pas plus.

Alors pourquoi venir vous faire chiez ? Bah déjà pour vous souhaitez une PUTAIN DE BONNE ANNÉE 2012. Et aussi pour vous raconter mes déboires. Car oui moi lycéenne de mes 2 j'ai des déboires (non pas sentimentaux mais merci de me rappeler que c'est le désert de ce coté là), vous souvenez vous que j'avais décidé, un peu timbré que je suis, d'organiser le réveillon chez moi ? (c'est un question rhétorique en s'en fiche de ta réponse)(et pan dans ta figure) Eh bien c'est pas de tout repos, bon peu de résistance de ma mère qui de toute façon est partie à Bordeaux voir sonpetitamicachéquejesuispascenséesavoirquilexistemaisjelesais en revanche quand il s'agit de m'organiser c'est le délire total, car si on m'a appris à faire des jolis plan en trois parties personne ne m'a jamais appris ce qu'était un plumeau.
En fait dans le famille le rangement c'est pas notre spécialité. Le crédo de la maison est sûrement "ranger c'est planquer" quand au nettoyage c'est du chinois pour nous résultat quand il faut récurer, c'est pas sympathique.

Vite tout nettoyer avant l'arrivée des invités

Le problème c'est que maintenant j'ai pus du tout envie d'accueillir tout ce petit monde chez moi déjà parce que j'ai inhaler tellement de produit d'entretien que maintenant je fait de l'asthme et forcément ma petite sœur à embarqué la ventoline, parce que maintenant c'est tellement propre que l'idée de devoir renettoyer demain me donne envie de chialer, que comme ça me pique les yeux je pleures vraiment et qu'enfin je l'avoue et ici seulement j'ai un peu peur que ça soit de la merde enfin bon je vous ferai le bilan (nan pas demain je décuve, pas lundi je fais mes devoirs, mas mardi j'ai cours) plus tard !

C'est pas grave maintenant c'est trop tard alors bon réveillon à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 décembre 2011

Antigone - Sophocle

Comme mon pseudo peut vous l'indiquer j'adore, non en fait je ne sais pas ce que je préfère le texte, le personnage, l'impact de la pièce de Anouilh. Mais comme vous le savez-tous Anouilh n'est pas le premier à avoir écrit sur Antigone, sur "la plus noble figure qui soit apparue sur terre", j'avais donc décidé il y a bien longtemps dans ma liste de lecture , que je lirai la toute première version : celle de Sophocle.






Résumé : Antigone, fille d'Oedipe, est prête à tout pour rendre les derniers honneurs à son frère Polynice à qui Créon, roi de Thèbes, a refusé une sépulture car celui-ci avait combattu sa cité et son propre frère. Créon la condamne alors à être l'emmurée vivante pour le maintient de la paix dans la cité.

Mon avis : J'ai adoré, adoré parce que ça reste Antigone, ça reste cette héroïne d'une noblesse obstinée. La pièce me servira sûrement en philo sur des chapitres comme la loi ou le devoir. Je ne sais pas si le texte d'origine est très beau mais la traduction que j'ai lu est très belle !
Assez d'éloge, je tiens quand même à préciser que je préfère tout de même la version de Anouilh dans laquelle Antigone est plus, comment dire, plus humaine. Chez Sophocle, Antigone est royale, parfaite, grande alors que chez Anouilh cette maigreur et cette fragilité que l'auteur rappelle sans-cesse au lecteur . L'Antigone d'Anouilh c'est le symbole de la résistance, c'est l'incarnation de l'adolescence, c'est un combat de l'idéal contre le pragmatique et la médiocrité. Finalement je reste fidèle à Anouilh, il ne me reste plus qu'à lire la version de Brecht (ah oui je ne vous l'ai jamais dit mais j'adoore Brecht)(oui aujourd'hui j'adoore tout).





Sinon, je vais bien, j'ai eu plein de collants bizarres et un thermos pour noêl (et deux kilos)alors maintenant je nettoie chez moi pour la réveillon.
Rendez-vous sur Hellocoton !

24 décembre 2011

La mère Nowel est passée !



Bon aujourd'hui c'est la grande fête des petits lutins rayés. Je suis pas trop fana de nowel (à part la bouffe)(et le sapin)(et le calendrier)(et les guirlandes) par contre j'adore voir la tête des gens quand ils reçoivent leur cadeaux (pas quand ils les ouvrent hein)(là ils ont souvent l'air déçu ou sceptique). Or cette année je suis vraiment très triste parce que mes petites soeur ne seront pas là au réveillon- non, elle seront au fin fond de la Normandie avec mon père- et comme ça nous déprime un peu avec ma mère et mon frère on va aller faire de la patinoire (ça va être comique moi, dont le surnom est la pas douée, sur des patins).

Tout ce petit étalage de vie, z'en avez rien à treuf, je sens bien votre excitation comparable à celle des gamins pendant le repas du 25 quand ils doivent attendre que les adultes aient fini pour ouvrir les cadeaux.
Alors les voilà vos cadeaux tout beaux et j'espère sentir les étoiles briller dans vos yeux !

Tu vois ce muscle sur le coté de la fesse  Si c'est pas beau ça ? 

Des chaussures, parce qu'on a toujours besoin de chaussures

Un peu de culture nom de Dieu

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 décembre 2011

Le jour après la fin du monde promet des gueules de bois

Ouais en ce moment je poste une fois par jour. Et alors ? ça te soûle ? Pas moi =P (et là je place la maaagnifik frase présente sur tou les skyblogs : T'es pa tentcon et ba clik sur la petite croie rouge en o !)

Bon aujourd'hui les amis on va parler de la fin du monde (ou de l'hiver j'ai pas encore vraiment choisi)(finalement on garde la fin du monde). Donc voilà alors dans un an on sera tous morts bah oui parce que comme des incas on prévu il y a plus 700 ans que le 21 décembre 2012 ce serait la fin du monde des tonnes de fumistes (les mêmes qui regardent leur horoscope tout les matins) se mettent à flipper.



Perso moi j'aimerai bien que ce soit la fin du monde, j'en profiterais un max de cette dernière année. Je ferais des choses que je n'ai jamais faites : monter en haut de la tour Eiffel, porter des moonboots, prendre le Ter. Je ne ferai plus que ce que j'aime, vacances permanentes : je reprendrai le dessin, je deviendrai une star de la chanson, j'écrirai un livre, je ne réfléchirai plus et je m'inscrirai à cette licence de Norvégien (on s'en fiche que y ai pas de débouchés, y aura plus rien du tout).

Mais bon le problème c'est que la fin du monde c'est pas pour demain, et c'est pas pour dans un an non plus ! Alors revenons sur terre et ne conservons cette prédiction que dans l'objectif d'une fête génialissime le 21 décembre de l'année prochaine et vous êtes tous invités =D

Sinon aujourd'hui c'est l'hiver alors si le monsieur chargé de la météo terrestre est un geek passant par ici : Vive la neige.
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 décembre 2011

La confusion des sentiments-Stefan Zweig

Bon après mon magnifique (hé il est en une de Hellocoton alors oui c'est beau) article CHOC (ouais je suis à fond aujourd'hui)(rapport au six cafés avalés) d'hier sur la cigarette, j'ai décidé de calmer le jeu et de parler culture à mon (é)lectorat (ah ah ah). Parce que ouais depuis que je fais plus ma critique pseudo-culturelle je trouve que ça manque un peu de ces jolis et poussiéreux repose-claviers couramment appelés livres.

Vous vous rappelez que il y a pas longtemps j'ai décidé de participer au défi de Ayma et que dans ce but j'avais une liste de lecture ? Eh bien j'ai enfin pu, grâce à la liberté que procurent les vacances, lire l'un de ces livres à savoir La confusion des sentiments de Stefan Zweig.




Résumé : Fils de proviseur d'un lycée d'une petite ville d'Allemagne du nord, Roland de D. est à 19 ans un étudiant qui suit malgré lui au départ des études d'anglais dans la capitale allemande où il néglige ses études. Son père découvrant cela le fait déplacer dans une Université d'une petite ville de province au centre de l'Allemagne. Là, il est tout de suite subjugué par l'intelligence d'un professeur et son talent pour communiquer sa passion pour Shakespeare. Le professeur le prend tout de suite en affection et lui facilite son installation en lui conseillant une chambre à louer au dessus de chez lui. Par la suite, l'étudiant est amené à entrer dans l'intimité du professeur. Il découvre qu'il a une femme et que le couple est assez particulier : les deux époux sont assez froids l'un envers l'autre et le mari s'absente fréquemment. Roland propose au professeur de l'aider à écrire son ouvrage. Mais malgré l'aide qu'il lui apporte, le professeur a une attitude double et déconcertante envers lui : tantôt il le laisse se rapprocher de lui, tantôt il le repousse froidement. Ce comportement plonge l'étudiant dans une profonde confusion qui tourne rapidement au profond tourment... Roland découvrira la raison de cette attitude lors d'une confession du professeur.


Mon Avis : A chaud, j'aime beaucoup cette très courte oeuvre. Je la trouve particulièrement fine dans les sentiments du personnage principal.  Finalement j'ai peu de chose à dire car ce roman-nouvelle loin d'être épais parvint tout de même à nous embarquer sur du rien (le résumé pourrait se faire en une ligne) . Le plus : Je ne m'étais même pas rendu compte que l'on ne connaissais pas le nom du personnage avant les trois quarts du livre (chapeau l'artiste). Le moins : Le fonctionnement du récit est similaire à 24h de la vie d'une femme  que j'avais certes moins aimé. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

20 décembre 2011

Chaque fois que tu allumes une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer.

Bon aujourd'hui je vais te parler d'un sujet Tabou (tu es contente hein, tu sens monter l'interdit, le censuré en toi)(Non, clara ce n'est pas sur les poils plus longs des grains de beauté). Non aujourd'hui je vais vous parler de la cigarette chez nous autres les jeun's (et du point de vue d'une jeun's).



Comment que je n'ai commencé ? Si on excepte le fait qu'en réalité j'ai toujours fumer puisque ma mère doit finir 2 paquet par jour, ma toute première cigarette c'était en troisième (13 ans) dans la rue d'une copine. On avait trouvé un paquet et puis on s'était dit écoute on a rien à faire d'autre autant essayer (c'est con un jeune, non ?). On s'était alors lamentablement étouffées, d'un ridicule désopilant qui nous incita à ne pas en faire une habitude.
Arrivé au lycée, nombre d'entre nous on commencé à fumer pour faire genre, se faire des amis rapidement grâce au côté on est solidaire dans le froid. Pas moi, moi je suis un peu à la traîne et en plus j'avais pas bien compris le concept. Cette année de seconde ne me fût pas la plus sympathique : une classe qui me tapait sur le système, un père de plus en plus timbré, des problèmes d'ordre financier, des notes qui dégringolaient et une famille légèrement agaçante. J'avais alors comme échappatoire de partir d'un coup, le casque sur mes oreilles à me balader un peu partout dans Paris. Rapidement, le fait ne rien faire m'agaçant j'ai commencé à fumer comme ça très rarement, c'était mon petit truc personne même au lycée ne savait qu'il m'arriver de m'en griller une. C'est quand les grandes vacances sont arrivées que je suis définitivement passée du côté obscur de la force. Faut dire que trois mois sur Paris avec toutes tes copines ailleurs, et toutes ta famille scotchée à des écrans totalement immobiles, ça n'aide pas à l'équilibre. Finalement j'ai commencé à fumer comme d'autre commence à boire : pour me distraire, faire quelque chose.




Pourquoi que tu n'arrête pas ? Pas simple comme question. Comme je reste une ado un peu concon c'est pas le cancer qui me fait le plus peur, rapport au fait que maintenant tout le monde se tape le cancer un jour où l'autre, que vu mes antécédents familiaux je ne ferai pas exception et que désormais tout est cancéreux le sexe oral, la cigarette et même les concombres. Non mes plus grande motivation c'est peut-être l'odeur dégeu de mes doigts en hiver ou le nombres de jolies chaussures que je pourrai me payer avec l'argent économisé.
Mais je n'arrête pas, parce que ça me donne une excuse pour faire une pause à Beaubourg, que je peux entamer une conversation avec des inconnus et que je ne connais pas de moment plus serein qu'une petite cigarette et un café sur une terrasse au printemps.




Qu'es qui t’énerve le plus chez les autres fumeurs lycéens ? Le mec qui fume mais qui crache, celui qui fume mais ne s'achète jamais de paquet, celui qui te taxe mais ne vas pas de ta clope si c'est pas une marque spécial, celui qui se fout de la gueule de celui qui ne fume pas.


Tu n'as pas peur que t'es parents te chopent ? Un des moment les plus hilarants dans un lycée c'est quand juste après la récré où elles ont fumé tu peux observer des rangées de nana s'asperger de parfum pour masquer l'odeur à leurs parents. Perso, je n'ai jamais eu à faire ça vu que ma mère ne risque pas de distinguer l'odeur et que je n'ai pas vu mon père depuis 4 (ou 5) ans. Ma mère m'ayant grillée, elle s'est contentée de me rappeler ma débilité et me prévenir que je n'avais pas inérêt à lui piquer les siennes. En fait les seules personnes à qui je l'ai caché c'est ma copine Marianne et mes grands parents.

Voili voilou terminé et si vous avez d'autres questions je tâcherai d'y répondre en les rajoutant à l'article.
Rendez-vous sur Hellocoton !

18 décembre 2011

Tranche de vie

Ce matin quand j'ai ouvert mes grands yeux, fraiche et pimpante tel cendrillon au réveil (mais si tu sais même que y a des petits moineaux qui l'habille), un immense sourire à balayé mon visage : aujourd'hui je pouvais dormir jusqu'à 15h si je le vouais ! J'ai donc refermé les yeux et enfouie sous mes trois couettes (non je ne suis pas frileuse, je vois vraiment pas pourquoi vous pensez ça) ai savouré le bonheur de pouvoir ratrapper le manque de someil accumulé.



Enfin ça c'était sans compter sur Soso. Il était environ 11h30 quand entrouvrant un oeuil je me suis retrouvée nez à nez face à deux yeux bleux qui me fixait. Là faisant appel à tout mon courage j'ai extrais ma main de mon monticule de couverture afin de frapper ses yeux agressifs. "Putain mais c'est quoi ton problème sans blague ?" Abandonnant tout espoir de savourer une journée au lit, je me suis redressée et grâce  ma logique implacable j'ai compris que l'agresseur n'était qu'autre que ma pote Sophie. "Mais comment t'es rentrée ??" " Putain (oui sophie dit beaucoup putain, peut-être dû à son origine catholique de bonne famille) t'es vachement dangereuse au réveil. Bah je te rappelle que ta porte est toujours ouverte" "Ah." Quand tout d'un coup la bête reprenant ses esprit j’annonçai d'un ton ferme et décisif "Café !" Après une bonne tasse de mon essence personnelle, je demandai à soso ce qu'elle foutait ici "Euh choupinette je t'aime vraiment de tout mon coeur et surtout ne l'oublie pas quand je vais te dire ceci : on avait dit qu'on ferait du sport" Je l'ai regardé, elle m'a regardé, je l'ai reregardé, elle à regardé la mèche titeuf dressée sur ma tête, on a allumé une clope et regardé une des séries les plus bêtes de l'univers : Hellcats.
Rendez-vous sur Hellocoton !

16 décembre 2011

De l'aproche des fêtes dans les lycées

Mmmh, je reconnaitrai cette odeur putride entre toute, cette impression d'une gastro flottante, si ce n'est pas la difficile digestion du menu de noël de la cantine, dans tout le lycée est le signe certain que les vacances de noêl c'est DEMAIN (pas comme ces saletés de nains de jardins en primaire ou collégiens).


Le lycée est silencieux, dans les classes les élèves regardent des films ou grattent des copies doubles de DST (car le prof aime corriger en vacances). Dehors il fait un putain de froid de gueux et pourtant le temps n'a même pas la décence de neiger. Seule, tu rentres sous la pluie en bénissant d'avance le samedi à venir passé sous la couette à rattraper toute les heures de sommeil manquante. Soudain tu rappelles que non ton calvaire n'est pas fini car si tu as rendu "L'idée d'inconscient exclut-elle l'idée de liberté ?" et "L’intégration par le sport en allemand", De Gaulle t'appelle (t'appelle, l'appel, mouarf mouarf)(humour dégradé par la fatigue), tu t'en fiche, tu va regarder un film de merde et demain au pire tu te lèveras à 7h pour la dernière fois pendant deux semaines !
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 décembre 2011

La génétique c'est magique

(C'est quoi ce titre hyper zarbi ?)
L'année dernière j'ai eu la joie, que dis-je, l'allégresse de faire ma dernière année de SVT (Super Vilaine Torture)(le truc que vous, personnes d'un autre siècle appeliez sciences nat) et comme en L on nous prend vraiment pour des c**débiloux, on a le même programme que les mignons tout plein 5ème : La génétique !



Alors la génétique c'est trop top génial tu t'éclate à prendre les allèles pour tenter de déterminer le pourcentage de chance que Odile et Jean on d'avoir un enfant blond (petit piège : ne pas oublier que le gamin est peut-être de Moamed le postier). Enfin bon comme il faudrait peut-être que j'en arrive au sujet principal je vais pas vous réciter tout mon programme (en même temps c'est pas juste parce ce que je l'avais appris par cœur pour le bac et comme on est tombé sur l'écologie bah je peux jamais étaler ma science) !

Pourquoi ce cours de SVT ? Parce que cet étude des gênes s'appliquent très bien dans ma famille et que malheureusement (c'est que j'ai un lectorat dans l’enseignement) il se trouve que j'ai 90 % de chance de finir prof.
Explication : Dans la famille on se transmet deux métiers de père en fils depuis 1868 (sans blague ça remonte à mon arrière-arrière-grand-père) : prof ou psy. Alors après c'est pas tel quel, evidemment d'autres professions sont autorisées : prof de psychologie, conseillère d'orientation, voir comble de la folie journaliste (pour le magazine psychologies). C'est un peu comme ça c'est dans nos gênes, on y peut rien. !

 Bon alors après je vous laisse imaginer les réunions de famille : (situons la scène vers mes 11 ans, séparations de mes parents, à paris, autour d'une table)
-(mon arrière GP)Dis Antigone, ça va à l'école ?
- Heu, oui oui
-(ma mère) Très bien sauf peut être en allemand maissinon c'est excellent partout (FAUX)
-(Mon oncle) J'peux t'filer un coup de main si tu veux c'est tout de même mon boulot !
-(Arrière GP) Bon bah c'est bien que toute cette histoire avec tes parents ne t'empêchent pas de travailler !
-(Grande-tante) Oh je sais pas hein parce que si tu te réfugie dans le travail c'est pas bien non plus. Si ça va pas tu peux m'en parler, tu sais.
-Humpf
-(Grand-mère) C'est tout de même mieux qu'elle se réfugie là qu'autre part
-(Mari de Grande-tante) Remarque je crois que tu essaye de combler le manque que crée ton père en toi par la nourriture, Antigone. Parce que tu as pris un peu de poids dernièrement ! (sympathique le mec)
-(Grand-père) L'écoute pas il dit des conneries comme d'habitude (déteste le mec d'au-dessus), tu es très jolie.
-(Mon Oncle) Remarque moi dans ma classe y en a qui sont si mince que je voudrais leur donner pour devoir de manger un gâteau au chocolat !
-(Mari Grande-tante)  Pour donner des devoirs faudrait arrêter de faire grève
-(Grand-mêre) Tu as dit quoi là ? Parce que tu trouve que les conditions sont correctes peut être ? Madame je me fait payer 50 euros la minute pour écouter parler quelqu'un !
[et ça continue loonnngtemps]



Voili voilou, tout ça pour vous dire que comme la psychologie ne me dit vraiment rien mon destin est tout tracé ...
Rendez-vous sur Hellocoton !

07 décembre 2011

Nouvelles en vrac

 
  • Mon conseil de classe à eu lieu. Légèrement énervée car malgré le fait que j'ai la seconde meilleur moyenne, ma prof de philo a refusé que je reçoive les félicitations (pour un demi-point en dessous de la moyenne) malgré les protestations des autres profs. De plus ma moyenne étant trop élevé pour les compliments, je me retrouve sans rien du tout. Happy dossier !
  • Je me suis engagée dans l'enregistrement de livre audio pour les non-voyants souhaitant lire-entendre autre chose que les gros classiques (qui par ailleurs sont très sympathiques), comme un livre récent ou futile. 
  • Je me suis prise une amends dans le TER parce que j'avais perdu mon ticket : Pas douée !
  • Le film de prévention contre le sida que des copines et moi avons fait à été diffusé le 1er décembre dans les hôpitaux, et le sera sûrement sur le petit écran (le début de la célébrité ?)
  • Je n'ai rien foutu du week-end résultat je vais devoir m'enfermer à la bibliothèque tout le week-end in order to réviser mon contrôle de latin/ ma compo d'histoire/faire ma dissert' de philo/ mon devoir d'allemand/mon contrôle de spé math (ne rayer aucune mention)
  • Pour la première fois de ma vie je vais organiser une fête (pour le nouvel an) (oui sérieux je n'ai jamis rien organisé même pas un gouter d'anniversaire pour mes 8 ans), donc article comique à venir en perspective.
  • Je n'ai toutjours pas reçu le Cned, je démoralise.
  • J'ai éventuellement une touche (bizarre, bizarre, les miracles existent-ils), on reparle si c'est avéré.
Voili, voilou je crois que c'est tout je vous fait des bisous (je suis douée en rime, hein !) et maintenant déhanchez-vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

01 décembre 2011

Ma letttre au père noël

Voilà voilà on est le 1 décembre, aujourd'hui c'est mon conseil de classe et je suis un peu déprimée à l'avance par mon bulletin. Par conséquent j'ai décidé de faire quelque chose de joyeux comme ma liste au père noêl. Bon comme on est quand même au 21ème siècle et que le père noël ferait bien de s'adapter un peu à nos nouvelles technologies voilà une lettre on the web !!



"Petit papa noël cette année j'ai été très sage (pas une seule hospitalisation) et très gentille (je n'ai pas encore assassiné mon prof de math), je pense donc que comme en plus je suis belle (je me suis lavée) et intelligente (j'ai même lu De Gaulle) je mérite plein de cadeau que tu es libre de choisir dans cette liste ci-jointe :
  • Réussir le concours science-po (ah bon tu ne peux pas m'offrir ça ? bon bah mon bac alors ! Quoi ? Ce sont des choses qui se travaillent et pas des choses qui s'offrent ! Pourquoi personne ne me l'a dit avant ? ) 
  • Une colo en Suède, en Angleterre, au fin fond de l'Irlande comme tu veux mais loin. 
  • Un paquet de korn flakes (celle pour riches, les country crisp) 
  • Un corps de bombasse (comment ça faut que j’arrête de manger des corn flakes ?)
  • Un carnet livre moleskine ou un agenda moleskine (oui pour faire ma bourge, et alors ?)
  • Une robe
  • Un thermos et un beau tupperware pour mes  dimanches à Beaubourg
  • Des cholis chaussures ou des docs (c'est cholis aussi les docs) 
  • Rentrer dans une bonne prépa
  • Des journées de 72 heures (ou un super-puvoir qui ne m'oblige pas à dormir) 
  • Éventuellement un téléphone qui ferait MMS
  • Un prince charmant (de préférence avec la tête de mettre le nom de tout beau brun )
  • Du Friends et encore du Friends
  • Une place de concert pour The Killers (ou que The killers fassent un concert sur Paris) 
Et puis que tout le monde que je n'aime il soit heureux, et même tous les autres aussi parce que si noël m'horripile c'est qu'on a un peu tendance à oublier que le concept de cette fête c'est de se mettre autour d'une table et d'être heureux !
Merci papa noël "
    Rendez-vous sur Hellocoton !