07 septembre 2011

Bah si l'homme est un animal métaphysique, alors que faire ?

Soyons honnêtes, ma rentrée en vrai c'était aujourd'hui; car c'est aujourd'hui que je me suis levée tôt, aujourd'hui que j'ai insulté mon réveil, aujourd'hui que j'ai avalé un café en vitesse avant d'aller au lycée pour m'asseoir sur une chaise et écouter.



Mais bon si je suis là c'est pour faire partager ma découverte : La philo. Car aujourd'hui j'ai eu mon premier cours de philo (en fait 2 heures) et vous la savez, je suis en L donc la philo je vais en bouffer ! Alors voilà, je suis sortie j'ai eu l'impression qu'on avait mis mon cerveau dans une machine à laver, je me suis dis "mais c'est trop facile", "mais je comprend rien", "c'est quoi ce délire", "c'est trop génial", "je vais me faire chier", "y a combien de p à Schopenhauer ?", "j'ai faim", "j'adore", "je vais mourir", "ça veut rien dire". En fait je crois que j'ai assisté à un cours d'allemand.

Sinon il me semble que pour la première fois de mon existence ma prof d'anglais va être normale voir géniale !!

Rien d'autre à dire (je suis nulle pour conclure)

J'ai trouvé comment conclure : sur cette super géniale chanson.
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Comme tu le sais, j'ai une formation littéraire et j'ai fait des études de philo (ou comme tu ne le savais peut etre pas finalement, mais mnt tu le sais ^^)
    Oui, la philo ca fait tout ca. Ca fait pleurer aussi, ca fait peur, ca inquiète, mais c'est une quête, une recherche permanente, un étonnement sans fin.
    Parce que finalement, la philo, dis toi bien que ca sert à ca : continuer de poser des questions qui dérangent, mais qui dérangent vraiment, juste pour ne pas oublier que le monde ne va jamais de soi...
    Un peu comme un enfant qui découvre le monde, finalement ! :)
    Et pis oublie pas : si t'as un souci quelconque, je t'aiderai avec plaisir si le temps me le permet :)
    (nb : t'aider ne voulant pas dire te faire les devoirs, mais te donner des pistes... ou t'éclairer sur certains points qui pourraient te paraitre obscurs ^^)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi deux heures de philo et franchement: j'adore! Par contre pas moyen de rêver ou d'être absent, au risque d'être perdu!

    RépondreSupprimer
  3. J'espère que tu auras un prof plus passionnant que le mien...

    RépondreSupprimer
  4. Mes cours de philo étaient inclus dans mes cours de français (on a pas tout à fait le même système scolaire que vous, en Belgique), c'était donc sûrement plus "souple" que pour toi > < J'aimais bien, mais c'est vrai que c'était lourd, pesant, par moment > <

    RépondreSupprimer
  5. @L'anonyme : si si je le savais ! Et c'est vrai que j'ai un peu l'impression de parler de tout et n'importe quoi, de ressentir tout et n'importe quoi même si le sentiment le plus important qui e reste en tête est l'impression de réapprendre à penser.

    @Celia :Oui c'est sûr que si tu ferme les yeux une seconde tu es en retard de presque une heure

    @Cleophis : Moi ma prof est géniale (vu les 8 heures que je passe avec elle vaut mieux) une espèce de bobo passionnante et pleine d'énergie.

    @Brunenextdoor : C'est vrai que j'ai des modules de trois heures de philo et c'est crevant, on en sort avec l'impression d'avoir subi un lavage de cerveau mais c'est de la bonne fatigue.

    RépondreSupprimer
  6. Après avoir étudié la philo pendant deux ans, cela me fait toujours le même effet; ces sentiments et impressions contradictoires sont toujours là : parfois, j'adore et j'adhère, parfois, je déteste et ne comprends pas pourquoi je dois m'obstiner.
    Il semblerait que ce soit une des singularité de cette belle matière =)

    RépondreSupprimer