27 septembre 2011

Du pourquoi la jeunesse est inculte.



Quel est l'adjectif le plus usité pour définir la jeunesse ? Bingo c'est "inculte". Nos parents se lamentent de notre faible culture, nos profs de notre ignorance et surtout surtout tout le monde nous le dis : "Vous ne lisez plus !" (et oh ! y a quand même 100 pages dans Grazia) Oui nous autre ados de toute origine nous lisons moins.

Tu veux savoir pourquoi, oh toi adulte méprisant la bassesse de notre univers littéraire (excuse moi gossip girl c'est un peu les liaisons dangereuses du 21ème siècle) ? En fait non tu ne veux pas savoir, parce que tu pense déjà connaitre la cause de cette débâcle culturelle ! Tu vas me dire que c'est la faute d'internet, et bah juste comme ça je te rapelle que pour lire cet aricle tu es sur internet, ensuite je tient à te dire que le vrai problème de notre culture c'est qu'elle est élitiste !

Le problème c'est que pour toi la culture c'était pas cher, enfin si tu trouvais ça cher mais dit toi que si mon entrée au cinéma était de 2 euros (environ 5 francs) j'irai plus volontairement tout les soirs et pour voir moi aussi des films d'auteurs. Un exemple de base : ma délicieuse et chère prof de philo nous a donné notre liste de lecture composée de 72 bouquins. Bon mise à part le fait que même moi grosse (et belle) lectrice je suis totalement incapable de lire autant de livre en à peine 35 semaines de cours (parce que bon 72 bridget jones je peux mais là c'est du Nietzsche (t'as vu je sais l'écrire)), je voudrais bien savoir si elle compte nous subventionner . Non parce que les bouquins, ça coûte cher ! Rien qu'hier , et même en allant à Gilbert Jeune, j'en ai eu pour 42 euros de bouquins (10 livres, dont seul 2 de plaisir) ! 

Alors voilà c'était juste pour dire que moi si on me passe du fric je suis totalement d'accord pour lire davantage !




P.S : Aujourd'hui grève des profs, je tiens juste à dire que je les soutiens.
Rendez-vous sur Hellocoton !

26 septembre 2011

Bref, je suis allée au festiblog

Bref, J'étais allé au festiblog. La faute, à Sophie, ses 18 ans et son adoration pour Penelope Baggieu qui m'avait donnée l'idée de lui offrir un livre dédicacé. Forcément sur le chemin je me suis perdue, puis je me suis tordue la cheville, puis je me suis reperdue et j'ai fini par arriver . Bref, j'avais fait la queue. Puis un mec est venu en nous disant que plus loin que la fille avec les lunettes sur la tête fallait laisser tomber. J'avais les lunettes sur la tête. Puis ils ont dit qu'on pouvait toujours avoir une signature (au lieu d'un dessin). Bref, j'ai refait la queue, mais uniquement pour avoir une signature et sans même pouvoir voir la Pénélope. Ce fut à moi, on me dit que je n'avais le droit qu'à un livre dédicacé. J'ai regardé mon livre. Regardé celui de sophie. Regardé le monsieur en lui faisant mes yeux de pauvre petite chose. Il m'a regardé l'air de dire "Je suis désolé mais c'est comme ça". J'ai reregardé les livres. J'ai donné celui de Sophie.



Bref, j'avais récupérer le livre pour Sophie et je me suis dit que j'allais faire la queue pour Jeromeuh. J'étais dans la queue elle était longue il état 17h30. J'en avais marre de ne pas parler. J'ai chercher autour de moi quelqu'un à qui parler. J'ai trouvé personne. J'ai mis mon Ipod dans mes oreilles et lu mon livre. Bref, 18h55, Encore 5 personnes devant moi et ça ferme à 19h. En plus je commençais sérieusement à avoir mal à l'épaule parce que bon les Bds ça pèse lourd. Bref, j'ai posé mon sac, et le staff est venu nous dire que maintenant c'était plus que des signatures ou il fallait revenir demain. J'ai failli pleurer de fatigue, rage et désespoir. Les gens repartait. Ce fut mon tour. Bref, j'étais trop trop contente de voir Jeromeuh, j'allai encore pleurer. Il m'a demandé comment je m'apellais. J'ai dit "Antigone". Il a dit "avec un h ou sans ? ". J'ai dit "Sans. Je peux pas avoir un dessin ?". Il m'a regardé. Je l'ai regardé. J'ai fait mes yeux de castor désespérés. Il a dit "Non, le staff veut pas". Il m'a fait un dessin ! J'ai souri tellement grand qu'il a rit. J'ai dit "Merci, merci, merci". Je suis repartit en courant. Il était 19h 15 et j'avais un baby-sitting à 20 h.

Bref , je suis allée au festiblog.
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 septembre 2011

Je suis une ado et je ne me soignerais pas !



J'ai 16 ans (en fait je commence tout plein d'article comme ça).
J'ai 16 ans et je suis donc une ado. Les ados, on a l'impression que c'est le truc le plus horrible du monde.

Dans les films, c'est facile de repérer l'ado, suffit de repérer le grand dadais désagréable, plein de bouton et doté d'une hygiène douteuse ou de trouver la pimbèche hystérique qui ne porte que des mini jupes et ne lâche pas son téléphone.
A la librairie, il y a un rayon entier spécialisé pour les parents angoissés qui veulent acheter le dernier "Communiquer avec son ado", "La puberté, genèse de l'age adulte" ou autre "Je te donne des conseils à chier et inutiles que tu payes 12 euros parce que je fais croire que je suis pédo-psychiatre entre deux appels de voyance".
A la télé, y a au moins une fois par mois des reportages sur "la crise d'adolescente" souvent vers 14 heures sur NT1 ou dans C'est ma vie.
Et même sur la blogosphère pullulent moult témoignages de mères traumatisés par leurs affreux ados !

Alors voilà, moi une véritable ado je vais vous donnez deux ou trois conseils de base :
  • Plus tu demanderas à ton ado de travailler moins il voudra le faire, il ira juste dans sa chambre pour vous faire croire qu'il apprend son anglais alors qu'il aura trouvé une activité autrement plus intéressante comme fabriquer des oiseaux avec ses polycopiés de français. 
  • Plus tu hurles moins il t'écoute puisqu'il sait bien que ça t'épuise et que tu vas arreter sans qu'il ai besoin de changer quoi que ce soit. Tu veux vraiment lui faire peur ? Dis -"Paul Martin vient ici" -"bah quoi ?" répondra-t-il en se trainant de manière ammorphe. Prends alors ta tête du jenesaisvraimentplusquifairedetoijabandonne et dis "Non mais fait ce que tu veux". Tu verras limite angoissé il va se laver,ranger sa chambre, faire ses devoirs et préparer le repas du soir en demandant "T'es sure que ça va ?"
  • Arrête oui arrête de venir le réveiller à 6h pour lui dire "mon loulou tu commences à quel heure aujourd'hui", il connais son emploi du temps donc il gère son temps.
  • Parle lui de façon NORMALE fait pas semblant d'être trop ouech top jeune, fait pas ton moralisateur de base, essaie pas de faire copain-copine.
  • Ne pense pas que ton ados est mal-élevé , il l'est avec toi nuance ! Je te jure que il dit merci, bonjour et qu'il est poli avec tout les autres c'est juste que avec toi bah y a pas besoin ! 
C'était juste deux trois petite remarque en l'air en réponse à tous ces adultes qui oublient que eux aussi ont été ados ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 septembre 2011

Je me lève et je prends des pillules pour dormir


 
  • Je suis vivante, en fait je suis malade mais moi tant que j'ai pas vomi toute la nuit, été hospitalisé ou que je n'ai pas 39 de fièvre je viens en cours au grand damne de mon hypocondriaque de prof d'histoire. Car oui non pas que je tiens à me faire incendiez par les gentils profs de la blogosphère mais faudrait savoir quand on s'absente à cause d'un rhume vous criez et quand on interromps votre cours par des quintes de toux vous criez ; ou est la solution ?Prendre un doliprane
  • Après un long vote laborieux de deux heures (et un doliprane) , nous avons décider que le thème de notre option facultative de cinéma serait "Godard". Chers fans sachez que chaque fois où mon prof de ciné à choisi un réalisateur vivant celui-ci est mort dans l'année donc commencez votre deuil. 
  • J'ai eu mon premier sujet de dissert' pour dans deux semaines : "Autrui est-il l'indispensable médiateur entre moi et moi-même". J'ai pris un doliprane. Et je me suis innocemment portée volontaire à la présentation d'un exposé sur la relation maître élève dans Tout les matins du monde. J'ai pris un second cachet.
  • Je n'en peux plus de remplir les papiers administratifs débiles qu'ils nous redemandent chaque année, de me battre pour avoir un livre de spécialité math littéraire (oui ça existe) . 
  • J'ai commencé les baby-sittings et je peux affirmer que mes gamines du vendredi soir m'épuisent (je dois les trainer à toutes leurs activités extra-scolaires tout en leur faisant faire les devoirs et en courant  avec trois sacs dans tout le quartier; de quoi vous dégouter de la maternité). 
  • Toutes mes "payes" vont passez dans les 20 bouquins que je dois acheter et dans le cadeau d'anniversaire de Sophie (mais pourquoi fêtent-ils tous leurs 18 ans en même temps ??) Je peux dire au revoir aux jolies chaussures de chez eclipses . Et dans du doliprane.
  • J'ai rencontré mon alter-ego masculin mais j'ai la flemme de développer. D'ailleurs en ce moment j'ai un peut la flemme de tout développer, ça finit par me donner mal au crane et je suis obligée de reprendre du doliprane.
  • J'ai fait une overdose de doliprane.
Rendez-vous sur Hellocoton !

14 septembre 2011

Il faut d'abord bien savoir le latin. Ensuite, il faut l'oublier.

J'voulais pas en faire un article, je voulais juste en faire un tweet mais 140 signes c'est trop peu ! Alors voilà c'est ininteressant et inutile mais je suis fière.

Fière car aujourd'hui ma mère m'a légué avec honneur le Gaffiot famillial ! En fait c'est juste un énorme bouquin poussièreux, plein de toiles d'araignées, dont la couverture à été rafistolé avec du scotch et qui a été édité en 1958 (sans blague il a un demi-siècle ce dico). Mais ce Gaffiot il a été acheté par mon arrière grand-père (prof de lettres) qui l'a donné à ma grand-mère lorsqu'elle devait passer son bac latin, qui l'a donné à ma mère par la suite et qui me le donne désormais en qualité de nouvelle génération à avoir supporté le latin jusqu'en Terminale.



Parce que oui, le latin ça se supporte, être latiniste c'est avoir cours quand tout le reste de ta classe est dans son lit, au café ou à comater devant la télé alors que toi tu te lève tôt, tu finis tard ou tu n'as pas le temps de manger. Être latiniste c'est annoncer chaque année que tu arrêtes mais te réinscrire en te disant que finalement une année de plus ça te tuera pas ! Être latiniste c'est voir ta prof de Français/Philo/Littérature (rayez la mention inutile) se tourner vers toi les yeux brillants, croyant sincèrement que tu va lui donner l'étymologie de ce mot puisque "tu fais latin". Le latin c'est réapprendre les mêmes déclinaisons chaque année pour les oublier chaque été.

Et ça y est c'est ma Vraie dernière année de latin !! (enfin sauf si je fais hypokhâgne) Je vous quitte sur une petite blague :

"Le latin n'est pas une langue marrante. D'ailleurs elle en est morte"
Rendez-vous sur Hellocoton !

Histoire de passer le temps #1

Dès fois je m'ennuie, plus rien à faire, pas d'épisode à voir, pas envie de lire le livre chiant que je devrais lire pour ne pas culpabiliser (ex : Tous les matins du monde) alors dans ces cas là je fais des questionnaires débiles. Celui-là je l'ai trouvé chez Brunenextdoor.


Répondre à ce questionnaire m'a été très difficile car je suis une sérivore compulsive j'avale tout du bon comme du mauvais un peu comme une boulimique.
1) A show that should have never been cancelled (une série qui n'aurait jamais du être annulée).
  
Dead like me, je la savais déjà arrétée quand je l'ai visionné mais ne pas en avoir plus m'a mis en état de manque ! Greek aussi déjà que j'ai attendu 6 mois juste pour le "I have something to tell you"

 2) A show that you wish more people were watching (une série qui devrait être plus connue).

 Euh là en vrac plein on va dire The inbeentweeners, Dead like me, Awkward et Fringe.

3) Your favorite new show (votre série préférée du moment). 

Si elle doit vraiment être toute nouvelle (genre de cet été), je pense Awkward parce que je me reconnais dans la fille pas douée, malchanceuse et blogueuse. 

4) Your favorite show ever (votre série préférée de tous les temps).

FRIENDS ! Ceci est un cri, un réflexe, c'est une des premières vraies séries que j'ai vu, c'est ma moman qui me l'a montré et même si je les connais tous par cœur je ne m'en lasse jamais. Malade, triste, folle, bourrée, stressée,fatiguée, je regarde cette série quel que soit mon état.  

5) A show you hate (la série que vous détestez).

Il y en a des tonnes mais je dirai particulièrement Southpark.  

6) Favorite episode of your favorite show (le meilleur épisode de votre série préférée).

Ouch, dur. Heu je suis incapable de choisir.  

7) least episode of your favorite show (le plus mauvais épisode de votre série préférée). 

Le dernier, d'abord pare que c'est la fin et puis parce que franchement moi Rachel-ross ça me soule.

8) A show everyone should watch (la série que tout le monde devrait regarder).

How i met your mother !

9) Best scene ever (la meilleure scène de tous les temps).

  Dans Misfits quand Nathan se réveille après sa mort mais qu'il est coincé dans le cercueil et que ce con arrive à nous surprendre, nous angoisser et nous faire rire. Ou dans Grey's anatomy quand Christina doit choisir entre opérer Dereck ou se faire tuer pendant que Meredith est dans la salle de preparation (enfin le truc avec les éviers).
10) A show that you thought you wouldn't like but you ended up loving (la série que tu pensais détester mais que tu as finis par aimer).

Dr Who, j'ai passé des mois à dire que je refusais de regarder puis je suis devenue fan quoique maintenant ça me soule un peu en fait le plus souvent je commence par aimer puis ça me lasse. 

11) A show that disappointed you (la série qui t'a déçue).

Pretty Little Liars on m'en avait tellement parlé et puis moi le coté peste pleine de fric avec de graves problèmes ou chaque épisode ressemble à plus belle la vie non merci. Ou Heroes parce que les 2 premières saisons étaient géniales mais que ça devenait de pire en pire.

12) An episode you watched more than 5 times (un épisode que vous avez regardé plus de 5 fois).

N'importe quel épisode de Friends.

13) Favorite childhood show (votre série d'enfance préférée).

What i like about you, ça passait dans KD2A je regardais tout les samedis 

14) Favorite male character (votre personnage masculin préféré). 

Cappi dans Greek

15) Favorite female character (votre personnage féminin préférée).

Blair de Gossip Girl parce que c'est la plus peste de tout l'univers. 

16) Your guilty pleasure show (votre plaisir coupable).

Skins, je suis une fille super élitiste alors je regardais au début en parlant à tout le monde sans que personne ne daigne écouter mes conseils) puis quand c'était top mode j'ai arrêté car l'engouement me fatiguait. Maintenant je regarde planquée au fond de mon lit.

17) Favorite mini series (mini série préférée).

Misfits

18) Favorite title sequence (meilleur générique):

True Blood, je ne me lasserai jamais de cette chanson et puis la dualité de la société américaine à la fois puritaine et libérée que souligne ce générique (je dis des choses intelligentes parfois)

19) Best tv show cast (meilleur casting de série) : 

Le trône de fer, que des très très bons acteurs !!


20) Favorite kiss (baiser préféré):

Mmmh celui de Chandler et Joe dans l'épisode du nouvel an (oui je sais c'est pas du tout romantique)

 21) Favorite ship (couple préféré) :

Sheldon et amy dans The Big Bang Theory 

22) Favorite serie finale (meilleur fin de série).


Aucune j'aime pas quand ça se finit.


23) Most annoying character (personnage le plus ennuyant ou agaçant) :

Ouh, euh Serena,  

24) Best quotes (meilleures citations, répliques) :

It's gonna be legen- wait for it, wait for it- legendary !! Barney Stinson
I have something to tell you (mon obsession). Cappi


25) A show you plane on watch (une série que vous comptez voir)

 Lost, un jour.


26) OMG/WTF season finale (la plus surprenante fin de saison);

Mmmh aucune idée.

27) Best pilot episode (meilleur pilot) :

Dexter ??

28) First show obsession (première série qui vous a rendu fanatique)

Grey's anatomy, avec une de mes copines on avait 13 ans et on s'est enfilé 2 saisons de GA en un week-end tout en mangeant des gâteaux au chocolat déguisées en fées.  


29) Current tv show obsession (série actuelle que vous suivez avec obsession);

Là tout de suite Friends with benefices mais uniquement parce que je l'ai découverte hier soir. 

30) Saddest death character (la mort la plus triste) :

Chaque fois qu'un bébé meurt dans une série médicale, je chiale rarement mais alors on ne touche pas aux bébés !! 



Rendez-vous sur Hellocoton !

13 septembre 2011

Pleures plus tu pisseras moins


Aujourd'hui j'ai pleuré dans les toilettes.

Comme ça sans raison, enfin si peut-être à cause de mon horrible mal de crâne, peut-être parce que j'avais deux heures de latin à la suite, peut-être parce que j'ai l'impression d'avoir de plus en plus "d'amis" mais de moins en moins de personne avec qui parler, peut-être parce que j'ai réalisé que ma mère me doit au moins 300 euros mais qu'avec ses problèmes financiers je n'oserai jamais lui demander, peut-être parce que j'ai pas eu de clope depuis deux jours, peut-être parce que je n'avais pas eu mon café.

Je vous dis pas ça pour que vous vous apitoyez sur mon sort, non c'était juste une petite crise de larmes de 3 minutes. Non je disais ça parce que je me suis rendue compte qu'en 7 ans dans les mêmes locaux je n'avais encore jamais pleuré dans l'enceinte de l'établissement ce qui en fin de compte m'a fait rire et je suis sortie des toilettes en chantant du ABBA.
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 septembre 2011

Où je prouve que je ne suis jamais contente.



OK. J'ai fait l'allemand, l'anglais, recopié la philo.  J'ai rangé ma chambre, fait une heure de sport et j'ai même lu 3 chapitre de mon profil sur Tout les matins du monde. Et là, je m'ennuie.

C'est pour ça que j'aime pas la première semaine, parce qu'on est pas encore lancés dans le rythme scolaire et frénétique où on nous n'avons pas de temps, que l'on doit toujours faire quelque chose et ou glander est un plaisir parce qu'on sait que l'on devrait faire autre chose.Et puis moi je veux bien vivre "une vie saine" comme qu'il dit Jaquinou (mon prof d'Higeo, je vais souvent vous en parler je crois) mais bon d'abord c'est pas drôle et en plus moi je veux bien travailler mais faudrait qu'on me le donne le travail (oui je sais que dans trois semaines je me plaindrai de pas pouvoir dormir et d'avoir trop de devoir mais n'oubliez pas qu'un ado n'est jamais content) !

J'ai plus rien à faire, enfin si je sais bien que je devrais être en train de réapprendre toute mes déclinaisons de latin (en fait l'année dernière mon prof il était super intéressant mais on a pas du tout fait du latin), d'approfondir mon cours de philo avec les vieux livres de ma môman (en fait je l'ai déjà fait hier), de faire ces photos pour le défi 30 jours en septembre mais bon sans appareil c'est dur, de me battre avec ma mère pour qu'elle remplisse enfin cette foutue inscription à la prépa science-po Cned ou d'aller acheter cette enveloppe pour rendre son livre à Miss Café (je suis vraiment vraiment désolée, je le ferais le jour où je n'y penserais pas un dimanche quand la poste est fermée).

Mais bon je n'ai tout de même rien à faire et écrire cet article m'a pris au moins , dix minutes de mon temps. Et trouver des images m'en a pris 60.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 septembre 2011

L'étudiant étranger, Phillipe Labro

Vous vous rappelez que il y a pas longtemps j'ai décidé de participer au défi de Ayma et que dans ce but j'avais une liste de lecture ? Eh bien voilà que je viens de finir le premier livre de cette liste et que comme exigé par le défi je vais vous en parler.


Résumé : "Un jeune français découvre les Etats-unis avant que les années soixante ne viennent soulever les tabous, dans une prestigieuse université de virginie."

Donc, bah dans l'ensemble le livre m'a  plus. L'écriture n'est certes pas très esthétique mais ça rend le livre plus accessible et moins ennuyeux. Je reste tout de même sceptique face à une sorte d'affabilité face à sa vie, mais bon c'est vrai que ce ne serait pas la vie d'un étudiant si elle était pleine de rebondissement. Finalement le livre se laisse lire mais il ne marque pas, je ne pense pas d'ailleurs que je lirai la suite de cette autobiographie : Un été dans l'ouest.
Rendez-vous sur Hellocoton !

07 septembre 2011

Bah si l'homme est un animal métaphysique, alors que faire ?

Soyons honnêtes, ma rentrée en vrai c'était aujourd'hui; car c'est aujourd'hui que je me suis levée tôt, aujourd'hui que j'ai insulté mon réveil, aujourd'hui que j'ai avalé un café en vitesse avant d'aller au lycée pour m'asseoir sur une chaise et écouter.



Mais bon si je suis là c'est pour faire partager ma découverte : La philo. Car aujourd'hui j'ai eu mon premier cours de philo (en fait 2 heures) et vous la savez, je suis en L donc la philo je vais en bouffer ! Alors voilà, je suis sortie j'ai eu l'impression qu'on avait mis mon cerveau dans une machine à laver, je me suis dis "mais c'est trop facile", "mais je comprend rien", "c'est quoi ce délire", "c'est trop génial", "je vais me faire chier", "y a combien de p à Schopenhauer ?", "j'ai faim", "j'adore", "je vais mourir", "ça veut rien dire". En fait je crois que j'ai assisté à un cours d'allemand.

Sinon il me semble que pour la première fois de mon existence ma prof d'anglais va être normale voir géniale !!

Rien d'autre à dire (je suis nulle pour conclure)

J'ai trouvé comment conclure : sur cette super géniale chanson.
Rendez-vous sur Hellocoton !

06 septembre 2011

Télegramme de rentrée



Encore énième article de rentrée STOP Mais bon je suis une lycéenne alors il fallait s'y attendre STOP Pas grand chose à dire STOP Même classe (de 35 (en L c'est rare)) STOP Profs ok STOP Emploi du temps bof (mais je m'y attendais, c'est le prix à payer pour faire latin-cinema-spé math) STOP 9h de philo (vive les L) STOP  Seule surprise : pas de discours de rentrée STOP Je vous envoie des bisous du monde parallèle de l'éducation nationale STOP

P.S : Année forcément super : j'ai un géniallissime cahier Elmer !
Rendez-vous sur Hellocoton !

05 septembre 2011

Ivres et débutants (ou calmant pour petite seconde pleine d'espoir)


Hey toi ! Oui toi petite innocente qui est tombé sur mon blog en tapant "rentrée en seconde" "sac lycéenne" "cahier ou classeur pour une lycéenne ?".

Alors toi là je voudrais te dire que tu dois vraiment te détendre ! Souffle un coup. Le lycée ça change pas tant que ça du collège seules différences majeures : tu auras cours le samedi et tu pourras sortir quand tu aura une perm.
Je voulais aussi te mettre en garde, ne pense pas qu'on te donne plus de liberté pour que tu puisses faire n'importe quoi : je te prie de ne pas te mettre à sécher quand tu veux, de prendre conscience que le fait d'être rentrée en seconde ne fait pas de toi une adulte, avoir eu ton brevet ne te permettra pas de passer en 1ère.

Je te dis pas ça en Terminale qui "connait la vie" non je te dis ça parce que moi aussi j'ai été grisé par ce soudain sentiment de liberté et de faux changement comme toutes secondes sauf que moi je me suis remis les pieds sur terre en réalisant que j'avais perdu 3 points de moyenne. Eh faut pas non plus que tu flippes, c'est facile quand tu fais le minimum faut juste se rappeler de le faire !



Autre chose petite choupinette qui pense que "y a plus de chance de sortir avec un garçon au lycée ?". Le lycée, moi c'était une libération : pour la même raison que je ne vivrait dans un village où tout le monde me connait pour rien au monde, je n'en pouvait plus du collège où on ne pouvait péter en paix sans que tout le monde ne le sache. Mais le lycée c'est juste plus de monde, pas un monde différent.
 Tout l'été tu t'es gavée de séries et films américains, rêvant déjà de fêtes interminables, d'histoires d'amour secrète au bal du lycée et autres clichés. FAUX ! Le lycée ne va pas opérer comme un miracle social : tu vas juste pouvoir rencontrer des gens qui te correspondent davantage et opérer une épuration révélant tes vraies amies (celles qui resteront) .

Enfin chère angoissée n'oublies pas que le lycée c'est pas le bagne. Alors n'oublies pas de profiter et de ne surtout pas devenir une terminale prétentieuse qui elle aussi a posé toute ces questions débiles.

Bien à toi, Antigone Strange.
Rendez-vous sur Hellocoton !

04 septembre 2011

Blues de rentrée



Là tout de suite j'ai pas du tout envie de rentrer !

Je vois mes soeurs surexitées comme des puces sauter partout.
Je vois mon frère trainer des pieds et gromeler que de toute façon sa seconde il la redoublera.
Je vois ma mère s'énerver en rangeant.
Je reçois un sms de mon père qui me souhaite une bonne rentrée prouvant une fois de plus son décalage vu que je rentre mardi. (Tiens un jour je vous raconterai l'histoire de mon père)

Je fatigue à l'idée des câlins, des retrouvailles, des longues heures à reraconter mes vacances à mes copines qui elles ont fait tout le tour des USA (l'Allemagne c'est cool mais bon les states c'est le must).
Je fatigue à l'idée des mêmes fiches de renseignements à remplir douzes fois par jours.
Je fatigue à l'idée de cette année à courir, travailler et réviser.

Je n'aspire qu'à rester dans mon lit devant Awkward et en oubliant le reste.
Mais demain je vais sourire me lever, accompagner ma p'tite famille, me moquer de mon frère et me préparer à faire la fille coolissime qui rentre de vacances comme les 8000 filles qui font leur rentrée mardi.


Rendez-vous sur Hellocoton !

03 septembre 2011

Bonne année et faites de beaux rêves !


1er Septembre (ok on est le 3 mais chhhht), c'est la nouvelle année pour toutes personnes ayant un lien avec l' Éducation Nationale. Nouvelle année, nouvelles résolutions ? Je ne crois pas non, je suis du genre à prendre toujours les mêmes et à ne jamais les tenir. Mais cette année n'est pas comme les autres : cette année je passe le bac, les concours (ah faut que j'vous reparle de mon projet post-bac), le Bafa, que sais-je encore le permis ?
Donc cette année je vais juste essayer de faire mieux partout quand je le peux !



Bon alors comme cet article n'est pas bien gros je vais vous faire rire avec mon projet post-bac dès maintenant :
Alors voilà je suis une rigolote, moi la fille certes pas conne (enfin j'ose l'espérer) mais loin d'être organisée, sérieuse et  tout le tralala qui fait qu'une fille apprend tout les soirs sa leçon d'allemand par cœur. Cette fille donc, je compte faire Science-po (ah ouais et elle veut devenir princesse du pays des arcs-en-ciels aussi ?). Alors oui je sais c'est dur et je n'ai pas le profil type et je risque de m'écraser bien gros sur la patate alors j'ai un plan : voilà j'essaye les concours des IEP (1) après deux cas possibles :
  • Je suis acceptée ! Alors je fais mes deux années générales, ma troisième année à l'étranger (Suède ?) et pour les (2) deux dernières années je fais le master journalisme de science-po. Je suis géniale ! Je deviens chroniqueuse pour Libération, le Canard enchainé, Marianne ou le courrrier international (Gros gros rêve) 
  • Je suis refusée, je noie mon malheur dans le chocolat. Je fais une hypokhâgne, je retente le concours science po (retour à 1), si j'échoue encore je fais ma khâgne puis une année de Lettres avant de tenter le concours d'équivalence : je réussis direction le (2), j'échoue, je renoie mon malheur (je deviens obèse) je continue les Lettres pour passes le CAPES au moins trois fois avant de devenir prof de français et de continuer la tradition familiale dans l'enseignement. Sinon je suis obèse et meurs du diabète ! 
Voili voilou ! C'est beau de rêver !

Rendez-vous sur Hellocoton !