29 août 2011

La critique pseudo-culturelle d'Août

Switched at Birth :
Cette série est une parfaite petite série débile pour adulescente qui n'ont rien à faire un jeudi soir. L'histoire : deux adolescentes découvrent qu’elles ont été échangées à la naissance en découle de nombreux rebondissement. Certes ça risque de tourner en rond au bout d'un moment mais pour l'instant c'est tout frais, sans prétention et le coté surdité est vraiment sympa !!
Soirée sushi :
(Ouais je me suis fait un trip girly cet été) Bon alors d'habitude Abécassis j'adore c'est drôle à souhait et ça ne demande la présence d'aucun neurone mais celui là j'ai vraiment pas été convaincue. Il se lit en 1 heure et je n'ai eu qu'un fou rire (la mère n'est pas sans rappeler la mienne)
Le trône de fer :
Bon alors là j'ai lu le livre, vu la série et je ne peut dire qu'une chose : Génial. C'est super ! Le livre est un cycle comme j'aime, chaque chapitre change de narrateur et malgré de nombreux personnages on ne se perd pas du tout ! La série elle est un bijou de réalisation qui respecte bien le ton des livres où en bonus les fans du Seigneur des Anneaux pourront retrouver Boromir en super Eddard Stark !PS : Lire d'abord les livres sinon vous vous auto-spoilé !
No et moi :
Encore une fois j'ai lu le livre puis vu son adaptation. Or si j'ai adoré le roman je trouve le film décevant car la qualité de l'écriture permettait de connaitre les réflexions de Lou ce que le film (bien qu'il ait essayé) ne parvient pas à faire.
Shane Meadows:
Pour la première fois dans ma Critique pseudo-culturel je vais vous parler d'une personne. Et ce chanceux c'est Shane Meadows un réalisateur dont je suis fan ! En fait je vais vous parler de son oeuvre, de son talent inouï pour décrire une angleterre un peu perdue, perdue dans ces années skinheads (This is england et This is england 86'), qui perd sa jeunesse (Sommers town) et sa justice (Dead Man's Shoes). 
Le diable vit à Nothing Hill : 
Mimi et Clare habitent le quartier le plus chic de Londres et racontent alternativement leur vie au milieu des VIP branchés. Leurs soucis se veulent amusants .Ce roman regroupe donc toutes les caractéristiques du "chick lit",  j'en ressors avec une immense déception : la plume se veut souvent ironique et acide et l'humour est censé alterner avec la dérision. C'est ici un échec flagrant : les situations décrites sont sans aucun intérêt, ne dépassent jamais le premier degré et l'on attend sans cesse un fil conducteur ou un rebondissement amusant qui ne vient jamais, il est évident que ce livre fait partie des achats à éviter, même pour une lecture de plage ..
MassiveMusicQuizz 
 Voilà jusqu'ici j'avais un gros problème : quand j'attendais que mes séries en streaming chargent je n'avais rien à faire ! Après moultes recherche j'ai trouvé la solution : ce super site de blind test fait merveilleusement patienter (dans le même genre y a massiveTriviaQuizz une sorte de trivial poursuite !)
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Pour Switch at birth, le départ de Ty au bout de 3 épisodes (je crois ) a bien changé les choses - en mal.

    Le trône de fer , la série, est juste magistral. Le changement de point de vue permet de poser un autre regard sur les supposés ennemis qui convoitent le trône de fer .. dommage que je n'ai pas pu lire les livres avant .

    RépondreSupprimer