31 août 2011

Babillages


J-6 avant le retour à la réalité. J'oscille entre l'envie de me reprendre en main de me réhabituer à me lever vers 7 heures et celle de profiter une dernière fois des grasses matinées et de mes journées estivales 12h-3h.

Il est temps pour moi de remettre les pieds sur terre. Vous êtes nombreux (nan je mens vous êtes trois) à m'avoir fait remarquer que maintenant c'est "Journal d'une Terminale". C'est la raison pour laquelle je dois redescendre de mon paisible nuage parce que je suis en Terminale et que j'entends d'ici mes chers futurs professeurs me sermonner (les uns après les autres ce même discours :
"Les loupiots vous êtes bien mignons mais ça suffit (bon ok ça c'est chaque année) je vous rappelle que vous rentrez en Terminale ! Ceci est votre dernière année de secondaire (enfin j'espère pour vous), l'année du bac, de l'orientation et des DOSSIERS (ça c'est le mot qui fait peur)! Alors il faut se mettre à travailler de suite, et qu'ça saute. Parce que là on en a rien strictement rien à foutre faire de vot' troisième trimestre. Et puis faut pas oublier le bac, faut commencer dès maintenant pas deux semaine avant. Déjà l'année dernière vous aviez les épreuves anticipées alors moi je sais pas comment ça c'est passé pour vous mais si vous avez des mauvaises notes faut vous reprendre en main et si vous avez "réussi" faut pas vous reposer sur vos laurier ! Bon vous m'avez compris ? C'est bien ! (Logiquement on aura rien écouté avec comme seule et unique pensée "Je veux mon emploi du temps !!) "
Voilà pourquoi maintenant c'est journal d'une Terminale parce qu'en plus de vous faire rire/chier/pleurer/sourire/insupporter (rayer les mentions inutiles)  avec mes p'tits problèmes de tous les jours, je le ferai avec mon orientation et mon futur meilleur ami APB.

 
 Vidéo romantique à deux balles qui n'a rien à voir avec le sujet



Rendez-vous sur Hellocoton !

29 août 2011

La critique pseudo-culturelle d'Août

Switched at Birth :
Cette série est une parfaite petite série débile pour adulescente qui n'ont rien à faire un jeudi soir. L'histoire : deux adolescentes découvrent qu’elles ont été échangées à la naissance en découle de nombreux rebondissement. Certes ça risque de tourner en rond au bout d'un moment mais pour l'instant c'est tout frais, sans prétention et le coté surdité est vraiment sympa !!
Soirée sushi :
(Ouais je me suis fait un trip girly cet été) Bon alors d'habitude Abécassis j'adore c'est drôle à souhait et ça ne demande la présence d'aucun neurone mais celui là j'ai vraiment pas été convaincue. Il se lit en 1 heure et je n'ai eu qu'un fou rire (la mère n'est pas sans rappeler la mienne)
Le trône de fer :
Bon alors là j'ai lu le livre, vu la série et je ne peut dire qu'une chose : Génial. C'est super ! Le livre est un cycle comme j'aime, chaque chapitre change de narrateur et malgré de nombreux personnages on ne se perd pas du tout ! La série elle est un bijou de réalisation qui respecte bien le ton des livres où en bonus les fans du Seigneur des Anneaux pourront retrouver Boromir en super Eddard Stark !PS : Lire d'abord les livres sinon vous vous auto-spoilé !
No et moi :
Encore une fois j'ai lu le livre puis vu son adaptation. Or si j'ai adoré le roman je trouve le film décevant car la qualité de l'écriture permettait de connaitre les réflexions de Lou ce que le film (bien qu'il ait essayé) ne parvient pas à faire.
Shane Meadows:
Pour la première fois dans ma Critique pseudo-culturel je vais vous parler d'une personne. Et ce chanceux c'est Shane Meadows un réalisateur dont je suis fan ! En fait je vais vous parler de son oeuvre, de son talent inouï pour décrire une angleterre un peu perdue, perdue dans ces années skinheads (This is england et This is england 86'), qui perd sa jeunesse (Sommers town) et sa justice (Dead Man's Shoes). 
Le diable vit à Nothing Hill : 
Mimi et Clare habitent le quartier le plus chic de Londres et racontent alternativement leur vie au milieu des VIP branchés. Leurs soucis se veulent amusants .Ce roman regroupe donc toutes les caractéristiques du "chick lit",  j'en ressors avec une immense déception : la plume se veut souvent ironique et acide et l'humour est censé alterner avec la dérision. C'est ici un échec flagrant : les situations décrites sont sans aucun intérêt, ne dépassent jamais le premier degré et l'on attend sans cesse un fil conducteur ou un rebondissement amusant qui ne vient jamais, il est évident que ce livre fait partie des achats à éviter, même pour une lecture de plage ..
MassiveMusicQuizz 
 Voilà jusqu'ici j'avais un gros problème : quand j'attendais que mes séries en streaming chargent je n'avais rien à faire ! Après moultes recherche j'ai trouvé la solution : ce super site de blind test fait merveilleusement patienter (dans le même genre y a massiveTriviaQuizz une sorte de trivial poursuite !)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le festival des lycéens



En fait j'avais commencé à tout bien rédigé un joli article mais j'ai trop la flemme (ne pas oublier que j'ai 16 ans et que ma concentration ne me dépasser 30 minutes) alors je vais faire ça en vrac (comme d'hab) :
  • Uniforme : mini-short en jean sur collant troué, docs ou bottes en plastiques au pieds. En haut, un t-shirt qui découvre la bretelle de maillot de bain. Un bandana (mais genre avec le nœud nœud et tout pas en mode fichu) dans les cheveux.
  • A Rock en Seine (comme partout) l'apéro ça commence dès 14 heures ce qui permet une étude approfondis des cas de "Tu t'es vu quand t'as bu ?"
  • Les gens font tous la quête : il récupère le maximum de truc gratuits (y compris des prospectus sur le Salon de la rentrée), les gens font les poubelles pour choper les bouteilles de coca vides et l'échanger contre un sac trop moche (nan vraiment l'été trop moche ce sac)
  • N'empèche que moi bah j'ai même pas eu mon sac converse imprimé et tout et tout !
  • Y  avais des looks plutôt fascinant et bien trop travaillé : la preuve
  • Niveau musique (ah bon c'était pas un festival de mode) mon top 5 du week-end est Artics monkeys, the vaccines, the hushpuppies, Lilly wood and the prick, The wombats et My chemichal Romance (de façon etonnante) (oui je sais ça fais 6) 
Voilà la flemme de faire plus alors je vous quitte en musique :

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 août 2011

Liste de lecture



J'ai décidé de me lancer dans un défis littéraire. C’est Ayma de Pélégrinations Littéraires qui nous propose de vider notre bibliothèque.

 Le principe est simple. Chacun fait une liste de 15 livres de sa bibliothèque qu’il compte lire d’ici fin avril 2012 et puis, il « suffira » de les lire et de les chroniquer dans le temps imparti.

Vous avez jusqu’à la fin du mois d’août pour vous inscrire. Pour plus d’informations, visitez le blog d’Ayma !
Voici donc ma liste :

2. Emily Brontë – Les hauts de hurlevent
3. Proust-Du coté de chez Swann
4. Albert Camus- La peste
5. Hervé Bazin- Vipère au poing
6.Milan Kundera- L’insoutenable légèreté de l'être
7.Cormac McCarthy - Méridien de sang
8. Katherine Pancol- Les yeux jaunes des crocodiles
9. Muriel Barbery- L'élégance du Hérisson
10. Katarina Mazetti - Le mec de la tombe d'à côté
11. Jane Austen - Orgueil et Préjugés
12.Stendhal - La chartreuse de parme
13.Doïstoveiski - Le joueur
14. Sophocle- Antigone
15.Stephane Zweig - La confusion des sentiments

A compléter, si vous avez un livre à me conseiller
Rendez-vous sur Hellocoton !

25 août 2011

Tout les adolescents se plaignent de leurs mère.



Elle m'énerve mais elle m'énerve !
Dès fois je me demande sérieusement à quoi me sert ma mère ! Quand elle est pas un week-end sur deux à Bordeux et moi qui doit me taper la gade de mes frères et soeurs. Elle dort sur le canap' ou est sur son ordinateur ! Car oui ma mère est une No-life de 38 ans qui est incappable de toute responsabilité ! Et je peux pas lui en vouloir parce que mon père s'était baré alors qu'elle avait un cancer, pas de boulot et quatre enfants à charge alors je disait rien et je l'aidais.

Mais maintenant elle va bien, on se débrouille et la vie a repris un cours "normal" alors pourquoi elle continue de en rien faire ? J'ai l'impression d'être plus adulte qu'elle ! Parce que je sais qu'elle va me ressortir la vieille rengaine du "ton père n'est pas là, il faut que je m'occupe de vous, on est vraiment pas riche" je n'ose pas me confronter à elle mais cette excuse ne marche pas pour tout !

Je voudrais être capable de lui demander où sont pssé les 500 euros de mon anniversaire qui devait me servir à partir en Angleterre l'année dernière, pourquoi si elle a besoin d'argent elle est incappable de remplir les papiers de bourses à temps, pourquoi elle me force à mentir à ma grand-mère sur le soi-disant séjour de voile que j'ai fait en Irlande, pourquoi elle ne m'inscris pas à la prépa science-po (j'ai trouvé une pas cher : 245 euros), pourquoi quand je lui annonce que je me suis brulée elle ne réagis pas et se rendors, pourquoi elle ne nettoie jamais la maison, pourquoi elle ment en disant qu'elle nous a fait faire des passeports ? POURQUOI ?

Hier je vous disais que je veux partir le plis vite possible de chez moi mais pas pour les futiles raisons comme "je pourrais rentrer quand je veux et me faire faire un tatouage" . Non, moi si je veux partir de chez moi c'est pour savoir que si je veux blâmer quelqu'un je ne pourrai que me blâmer moi-même, je veux ne comptez sur personne ce qui m'évitera les incessantes déceptions que je vis tous les jours. Je veux être une VRAIE adulte !


Rendez-vous sur Hellocoton !

24 août 2011

L'éducation coûte trop chère ? Essayez l'ignorance !

 Je fais remonter cet article et je vous laisse ce lien : ici

J'avais pas d'inspiration mais j'avais très envie d'écrire (J'ai un besoin vital de donner mon avis sur tout et n'importe quoi) alors je suis allée voir les actualités Google. A la une (et d'ailleurs maintenant ça n'y est plus, Strange) : Fermeture de 3000 classes.




Et là j'ai eu comme un moment d'énervement car en ajoutant à ces fermetures les profs retraités non-remplacés, c'est la promesses de classes à 45. Et autant dire que pour nos gentils (et les méchants aussi) profs ça va pas être la joie. Dans ma classe on est déjà 36 (bon comme on est jamais au complet on va dire 33) et déjà mes profs semblent parfois débordés : ils confondent les paquets de copies, les élèves et les sujets. Franchement je les comprends j'ai toujours eu du mal à me souvenir du nom de mes camarades (petite ma mère s'amusait à me demander le nom de mes camarades sur les photos de classes et j'en oubliais toujours au moins 10) ; alors se souvenir des prénoms de (45 élèves x 6 classes (voilà pourquoi je suis en L) = 275 prénoms) 275 petits morveux énervants je trouve ça admirable !
Et puis ça va être beau à voir l'organisation : déjà que les salles sont trop petites pour certaines classe, que les secondes n'ont eu leur livre qu'en Décembre et que mes amis de 1ère ES 4 n'ont plus de prof d'anglais depuis 2 mois, moi je sens que ça va être comique !

Et tout ça dénonce un gros problème : vouloir réduire les dépenses de l'état aux dépens de l'éducation. Sauf que l'éducation n'est pas censée être une entreprise dont le but est de faire le maximum de profits et de réduire les pertes.
Je m'énerve d'autant plus qu'à part cette suppressions de poste  devrait être la seule réforme faite à l'éducation jusqu'à 2012. Bah ouais, trop peur de déplaire à l'électorat dans cette période de pré-campagne présidentielle et tant pis pour la pauvre génération 1995-1996 qui se trouve actuellement dans une année de seconde post-réforme mal gérée et qui n'aura même pas la première adéquate !

Et je suis désolée à l'avance si cet avis est celui d'une petite pimbêche de 16 ans qui ne comprend peut-être rien aux enjeux économiques du pays mais qui se sent tout de même un peu concernée (allez savoir pourquoi ?).





Bonne chance à mes chers professeurs !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rentrée ?


Ca y est c'est la fin , ou presque.
En trainant sur la blogosphère les articles de bonnes résolutions, de stress pré-rentrée et "pas envie d'aller travailler" se font de plus en plus nombreux.
En trainant dehors (IRL car oui j'en ai une) mes copines sont fébrile à l'idée de retournée bosser (hâte ou dégout) et je suis sûre que si je trainais encore sur Facebook mon mur serai remplis de "Tro la dèch' pa envi 2 voir lé profs !".

Pourtant il nous reste deux semaines. Deux longues semaines.
Alors même si moi aussi j'ai (de façon surprenante) très envie de reprendre un activité intellectuelle quelconque (étonnement comater devant United States of Tara ne me stimule pas) je compte bien profiter de mes derniers jours pour me lever tous les jours à 11h30, buller avec mon livre au bois ou porter mon short (que je me refuse à mettre au lycée) sans me maquiller de la semaine !


Rendez-vous sur Hellocoton !

23 août 2011

On avait les cheveux blond, des dents de lait, et pourtant ...

Ce petit article est inspiré de celui d'Emmerdante :



J'ai 16 ans (et alors ?). Et à 16 ans, on sait pas trop ce qu'on veut (et ... ?). Cette année je rentre en Terminale (euh t'accouches ?). Ma dernière année de lycée ('fin tu peux toujours redoubler). Et faut dire que mes sentiments sont comme embrouillés. Parce que je sais que l'année prochaine ce sera, différent.

A 16 ans je n'en peux plus de vivre chez moi (pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le "comme ça je ferai ce que je veux), je veux grandir, partir, évoluer. Je veux faire comme les grandes : vivre seule, être responsable de mes actes, être indépendante. Je veux avoir officiellement le statut d'adulte que ne me donne les gens que quand ça les arrangent. Je veux ...

A 16 ans, je ne veux pas grandir. Je ne veux pas que les choses se compliquent, je ne veux pas comprendre, pas comprendre les problèmes des adultes, vivre les problèmes des adultes. Je voudrais que mes drames restent pour toute ma vie les profs que j'aurais à la rentrée. Je ne veux pas travailler, raisonner, concéder. Je ne veux pas que le temps s'accélère et me dire que j'ai laisser tomber mes projets, mes envies, mes convictions.

J'ai 16 ans et et ne sais pas ce que je veux.


Rendez-vous sur Hellocoton !

22 août 2011

Où je fais ma snobinarde de parisienne


Voilà, qu'on se le dise, je fais partie de ces snobs insupportables parisiennes qui envahissent les bords de mer durant les vacances et que toute personne ne vivant pas dans la capitale déteste (ou presque), oui je suis cette fille qui le plus sérieusement du monde demande s'il y a un lycée français à Dunkerque pensant que c'était une ville des pays-bas (ou de belgique, ou d'allemagne).

Mais voilà tout de mêmes des petites choses qui me fascinent sur les provinciaux :
  • Quand je vois des jeunes de mon age (donc 16-17 ans) jouer à la pétanque
  • Quand une voiture s'arrete pour me laisser passer (et non pour m'écraser) 
  • Que les magasins ferment de 12 à 15h30
  • Qu'il faille prendre la voiture pour aller à la boulangerie/librairie/pharmacie 
  • Le prix du café, un vrai bonheur : 0,70 centimes
  • Que les films d'il y a 4 mois soient encore en salle.
  • Que les gens soit honnêtes au point de me rendre l'Ipod que j'ai oublié il y a 3 heures sur la plage.
  • Les coupes de cheveux (surtout les colorations) fascinantes que je peux croiser.
  • Les gens qui demandent une chocolatine ! Une CHOCOLATINE ??!
  • Mais comment peuvent bien faire les filles de mon age pour acheter des talons en cachette ou faire du shopping tranquille quand elles doivent se faire accompagner par leur parents pour faire quoique ce soit.
  • Pourquoi on me demande toujours si je vois la tour Eiffel de ma fenêtre ou si je fais du shopping sur les champs élysés.
Un lien sympa avec le sujet : http://www.lesparisiens.net/


La france vu par les parisiens (humour)
Rendez-vous sur Hellocoton !

20 août 2011

Je n'aime pas ... (3)


Je vais vous raconter une petite histoire :

Ce pauvre homme s'appelle Jacques. Il a fait des études pour devenir prof. Il a fini inspecteur. Il déteste son job, il sait bien que tout le monde se fout de lui, que les élèves font soudain semblant d'être sage et les profs d'être excellents pédagogues dès qu'il entre dans une salle de classe.
Aujourd'hui Jacques est énervé ce matin; il a reçu un appel de sa femme, enfin son ex-femme. Il ne s'y fait vraiment pas a ce divorce; et encore moins à l'idée de vivre chez son pote Jean. En fait sa femme l'a appelée pour lui demander de garder son fils ce week-end, parce qu'elle va en vadrouille avec Christine sa "partenaire". Il est un peu énervé mais ça va aller.
En fait là tout de suite il a surtout envie de tuer le pauvre vieux qui bloque la porte du métro. Il aurait bien pris sa voiture mais la fourrière l'a enlevé pendant qu'il déposait sa sœur à la gare. Alors, il a décider de prendre le métro parce qu'il ne doit surtout pas rater cette réunion ! Ça y est le vieux est partit, Jacques peut enfin monter dans la rame.
Et merde trois station et hop un "accident voyageur" a encore décidé de bloquer toute la ligne 1, un mardi à 14h. Jaques lui s'il devait avoir un "accident" il opterait pour l'aspirine, il aurait l'avantage d'être enfin reposé.
Après une demi-heure a essayer de déterminer quel parfum bas de gamme suinte des pores de son voisin de galère, Jacques parvint enfin a bon port. Il l'aime plus cette expression, c'est son père qui lui avait apprise quand ils faisait encore de bateau. Mais son père n'est plus là  alors il ne dis plus "parvenir a bon port"; il dis arriver.
Il est bientôt arrivé, cette réunion le soûle au plus au point mais il n'a pas le choix, cette année c'est lui qu'on a tiré au sort. Et merde il pleut, Paris est encore plus grise que d'habitude. Il glisse, se relève et prend consciensce de la présence d'une crotte de chien sous sa semelle et d'une fiente de pigeon sur l'épaule.
Il craque. Il en peut plus ! Il envisage sérieusement de jeter la petite fille, entièrement revétue d'Hello kitty,, qui ris de son malheur sous une voiture mais se reprend et se dirige digne vers sa réunion.
Il présente sa carte à accueil du bâtiment, prend l'ascenseur, s'installe à la table de concertation et attends patiemment sa revanche. Une fois l'ouverture des débats il annonce son programme :
"Je propose au programme de littérature 2011 des Terminales L : Gargantua de Rabelais, Tous les matins du monde de Pascal Quignard, Mémoires de guerre, Tome III, « Le Salut. 1944-1946 », Charles de Gaulle et Á la lumière d'hiver  de Philippe Jaccottet"



Et c'est comme ça que toute une génération fût dégoutée de la littérature française.



Aujourd'hui je n'aime pas : Les personnes qui ont choisi le programme de littérature. (j'ai tout de même tout lu !)



Rendez-vous sur Hellocoton !

Je suis de retour, pour vous jouer un mauvais tour !


Je suis rentrée !! J'vous ai manqué (Pff évidemment que oui !) ?

Le problème avec les vacances c'est que le premier jour on se dit avec fierté qu'on reviens toute mince grâce aux longues heures de planche à voile, qu'on est toute blonde et bronzée et que l'acné a disparu avec le soleil ! On se sent reposée, détendue et heureuse d'avoir eu notre petit village ensoleillé et coupé du monde.

 Puis on y regarde a deux fois et après réflexion on se rend compte qu'en réalité le régime crêpes-kouignamann ne nous réussi pas trop, qu'on a bronzé, ok, mais avec la marque du shorty, que sel et mer ont transformé nos cheveux en dreadlocks et que nos jambes sont couvertes des bleus causé par notre incapacité a rester sur une planche ! On est fébrile, en sérieux manque de civilisation, on ne pense plus qu'à l'idée de retrouver internet, le peu de repos auquel nous avons eu le droit est celui grapillé dans le train car ce n'est pas avec notre grand-mère angoissée et la masse d'enfants hurlant qu'on risque de pouvoir siester tranquille !

J'vous laisse je pars rattraper les épisodes de True Blood que j'ai manqué !
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 août 2011

L'art de lire consiste à savoir sauter les pages.

♣ Plutôt corne ou marque-page?
Corne, j'aime avoir la preuve que j'ai lu un livre
♣ As-tu déjà reçu un livre en cadeau?
Oui évidemment des tonnes
♣ Lis-tu dans ton bain?
Oui j'adore ! Même si de temps en temps certains de mes bouquins finissent trempés

♣ As-tu déjà pensé à écrire un livre?
Non, je n' aurai pas le talent !

♣ Que penses-tu des séries de plusieurs tomes?
J'aime bien mais parfois c' est trop répétitif ou bien de plus en plus extravagant pour faire mieux que le tome précédent.

♣ As-tu un livre culte?

Non je ne pense pas, j'en aime beaucoup , j'ai souvent des coups de coeurs mais pas de livre culte.

♣ Aimes-tu relire?
Oui, j'aime redécouvrir un livre ou remarquer des détails que j'avais loupé.

♣ Pour ou contre rencontrer les auteurs des livres que l’on a aimés?
Un peu des deux , une fois devant eux, je serais si impressionnée que rien ne pourrait sortir de ma bouche , j'en suis persuadée. D'un autre côté j'aimerais tout de même pour une dédicace par exemple.
♣ Aimes-tu parler de tes lectures?
Oui, j'aime beaucoup mais on ne m'écoute pas.

♣ Comment choisis-tu tes livres?

Par le bouche à oreilles, la quatrième de couverture, le feeling.

♣ Une lecture inavouable?
Non aucune.

♣ Des endroits préférés pour lire?
Absolument partout, d'ailleurs j'ai toujours un livre dans mon sac.

♣ Un livre idéal pour toi serait…
N'importe quel bon livre

♣ Télé, jeux -vidéos ou livres?
  Livres mais c'est vrai que des fois je ferai mieux d'éteindre l'ordi pour aller lire (au lieu de le faire à 3 heures du mat')

♣ Lire et manger?

Sérieusement, j'ai testé, et je ne suis pas du tout à mon aise. Pour moi, on fait soit l'un soit l'autre, les deux j'y arrive pas, trop maladroite.

♣ Lecture en musique, en silence ou peu importe?

Peu importe mais comme j'aime beaucoup la musique le plus souvent c'est avec.

♣ Livre électronique?

J'ai jamais essayé et ça ne me dit rien du tout, où passe le plaisir d'avoir son livre entre les mains , de feuilletait les pages, de le posséder réellement et non virtuellement. L'électronique , c'est la mort du livre.

♣ As-tu des livres dédicacés?

Non, à mon grand désespoir.

Tu lis quoi en ce moment?
Les mémoires de De Gaulle (oh joie, bonheur et allégresse)

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 août 2011

The secret life of an french teenager (la référence de merde !)


01. Mon cocktail secret
: Rhum-jus de fraise (une tuerie)
02. Mon secret beauté : L'après-shampoing magique que je pique à ma mère
03. Mon rêve secret : Heu, genre devenir grande, brune, mince et faire du 85B
04. Ma gourmandise secrète : Un spéculos dans une tasse de café.
05. Mon petit plaisir secret : Prendre un bain au milieu de la nuit .
06. Mon défaut secret : Secret ? Ils sont tous connus. Ah si je suis rancunière mais j'accumule tellement que les gens ne le découvre que 12 ans plus tard.
07. Ma qualité secrète : Je suis pas secrète (c'est une bonne qualité) donc elles sont dures ces questions .
08. Ma collection secrète : Les cartes postales, j'adore en recevoir et en envoyer.
09. Ma boîte secrète : Une vieille boite pour parfum avec des clopes et de l'argent de secours (on sait jamais)
10. Ma phobie secrète : Que rien ne change, j'ai une affreuse phobie de l'immobilité.

idée piquée à Mémorables Oublis
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 août 2011

Citation (1)

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.

Perdican dans On ne badine pas avec l'amour, Musset
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 août 2011

Quand j'ai faim ...

John Patrick Amedori




Mathew Gray Gubler, spéciale cessedédi à Brunenextdoor

Gaspard Ulliel 


Alexander Skarsgard


Milo Ventmiglia
Rendez-vous sur Hellocoton !

09 août 2011

Et si je faisais mon cinéma

Mes 5 films incontournables :

Bridget Jones parce que bah c'est Bridget, c'est moi (même si c'est un peu tout le monde) et que ce film me fait profondément rire, me remonte le moral, me permet de croire que ça finira pour s'arranger pour moi . Ce film c'est notre film à Sophie et moi, le film de fin de soirée, celui qui nous remonte le moral quel que soit le drame de la journée/semaine/mois.
Requiem for a dream : La première fois que je l'ai vu, j'ai pleuré ma mère et j'ai pas pu dormir sans faire de cauchemars pendant 3 jours. Dans ce film, tout est absolument parfait : le casting, la réalisation, le scénario – bon dieu ! -, la musique – chef d’œuvre également – etc. Dès le début, j’ai été happé par ce film, je n’ai pas vu le temps passé et j’ai suivi la descente aux enfers des protagonistes avec les dents serrées et le cœur battant, c’était sensationnel.
 Autant en emporte le vent : La première fois que j'ai vu ce film c'était un 24 décembre, j'avais 9 ans et je trouvais que vraiment ces robes elles étaient trop belles et que en plus moi je voulais être scarlett o'hara parce que elle était pas aussi bête que les autres ! Depuis je le regarde tout les 24 décembre et je n'ai pas changé d'avis sur Scarlett. (Dans le même genre, tout les Sissi )
Le seigneur des anneaux : A voir en version longue. L'adaptation du Seigneur des Anneaux par Peter Jackson est d'une démesure rare. Les écrits de Tolkien sont ici sublimés par une vision fraîche et inventive, qui s'efforce de nous faire croire de nouveau à une période antique lointaine et totalement improbable. A classer au patrimoine mondial culturel. Et puis les acteurs ...

Anastasia : Ce dessin animé c'est toute mon enfance, les autres bavait devant cendrillon, moi je chantais "Je me souviens il me semble ...". Et puis c'est quand même le meilleur dessin animé de tout les temps !
Rendez-vous sur Hellocoton !

07 août 2011

Ils ont les chapeaux ronds ...


Moi et la bretagne c'est une loooongue histoire. En fait ce serai plutôt un plan a trois entre moi la bretagne et la normandie.
J'vais pas vous faire toute l'histoire mais juste un détail pour vous le prouver : Mon prénom, mon joli prénom se trouve être normand. Graave erreur de mes parents : la famille bretonne a hurlé au scandale exigeant qu'on m'affuble d'un second prénom d'origine bretonne. Cette petite anecdote inutile illustre parfaitement mon tiraillement naturel entre ses deux régions .
Tout ça pour vous dire que je pars en Bretagne (bah oui parle plus a la famille paternelle donc pas de Normandie). Mais pour ne pas vous manquez je vous prépare des petits tops 5 pour que vous appreniez (au bout d'un an il était temps) a mieux connaitre le spécimen lycéen que je suis.

Cinq sport que j'ai pratiqué :

Car oui moi la geek amorphe réincarnation d'une baleine bleue sur canapé, moi la fille dispensé d'EPS depuis la 6ème j'ai été il y a fort longtemps une athlète de haut niveau (mouarf).
  1. Les sports nautiques : Bah oui mi-bretonne mi-normande et parisienne a plein temps j'étais vouée à faire de la voile résultat je suis (ma plus grande fierté) voile bleue en dériveur, orange en catamaran et verte en planche à voile (j'vous épate hein ? dites oui ça me fera plaisir).
  2. Le judo : Étant pathétiquement décoordonnée et ayant une énorme tendance à me prendre tout et n'importe mes parents avaient pris la décision de m'inscrire au judo en se disant qu'au moins j'apprendrai à tomber. Résultat j'ai fait 7 ans de judo (ceinture verte-bleue) avant de décider que j'en avait marre de me faire déshabiller par des garçons.
  3. Le tennis : Une honte, une vraie honte. C'est grâce au tennis que mes parents ont découverts a quel point je pouvais être une polio : après 3 ans de tennis je ne savais toujours pas frapper dans la balle. J'ai beau être pugnace lorsque je me suis pris la balle puis la raquette dans l'œil, j'ai abandonné.
  4. Le Hip-hop : Wesh m'dames et m'sieurs Antigone est dans la place ! Ouep moi je sais savais faire des tours sur ma tête, la vague et autres positions étranges. (3 ans + 1 si je compte mon année en tutu rose à tulle)
  5. La natation : Le seul sport que je continue de pratiquer année après année même si je me gèle le cul les mercredi de décembre.
Rendez-vous sur Hellocoton !