30 juillet 2011

La critique pseudo-culturelle de juillet

A la folie pas du tout : 
15/20. Film bien fait. Histoire plutôt intéressante sur la double personnalité. Elle aurait pourtant méritée un rythme plus soutenu. On fini par s ennuyer un peu. Film très sympa quand même.Et puis il continue mon délire sur l'érotomanie (je l'ai regardé totalement au pif sur Arte avant de me rendre compte du sujet)
Turkishe fur anfanger :
14/20 J'ai découvert cette série en Allemagne et elle me permet de m'améliorer dans la langue de Goethe en assouvissant mes besoins de sérivore (ce que Derrick ne parvenait pas à faire). En france la série a été diffusée sous le nom de "Family-mix".
 J'ai encore oublié saint louis : 
16/20 Le livre est une réécriture comique et moqueuse de l'histoire de France et elle est efficace ! Je me suis bidonnée du début à la fin et même si certaines blagues sont un peu tirée par les cheveux ce livre fait un parfait "entre-deux-livres-d'auteurs".

 1984 / Timer : 
14/20 Bon tout le monde connait la grande œuvre géniallissime, visionnaire et totalement déprimante de Orwell donc je vais pas me fouler à vous le vanter. En revanche je vais vous parler de Timer un film que je pensais être une comédie romantique débile (sponsorisée par Chérie FM c'est dire) mais en réalité ce film est une véritable critique des systèmes de rencontres modernes et d'une technologie trop présente. On rigole, on rigole et à la fin on se dit que tout de même la technologie fait peur.
Inside in Inside out , The Kooks :
17/20  Les Kooks ne feraient pas de mal à une mouche et l’arrogance n’est pas leur truc. Les Kooks sont un peu des Beatles dans un monde de Stones. Et pourtant, Inside Out/ Inside In, ne manque pas de piquant. Ce chapelet de chansons espiègles dans la veine power pop chère à Blur et Supergrass, dont certaines durent moins de trois minutes
Les petites histoires viriles, Jeromeuh :
18/20 Jeromeuh c'est une peu penelope baguieu version mec, c'est drôle c'est sympa, c'est rapide. La seule raison pour lui enlever deux points c'est que j'avais déjà lu la majeure partie du livre sur son blog que je vous laisse : http://www.jeromeuh.net/
Pretty little liars :
10/20 Toutes les filles de mon âge aaadôôre troop ! Et bah pas moi, d'accord elles sont très jolies et leurs petits amis aussi mais franchement après m'être tapée les trois saisons, parce que l'été bah y a rien d'autre (quand on déjà vu true blood =D) , moi j'en ai franchement marre des pauvres martyrisée. La série n'est rien d'autre que les petites mésaventures des 4 choupinettes et on a pas avancée sur l'intrigue en trois saisons !
Ginger, Gaetan Roussel :
13/20 Je suis une grande fan de Louise Attaque et l'année dernière j'avais adoré tout les singles que j'avais entendu sur les ondes (ouais j'parle jeu'ns) mais bon les disques c'est cher et j'avais pas réussi a le télécharger (oui je sais c'est MAL). Alors j'ai profité des soldes pour l'acheter en promo et faut dire que j'ai été déçue parce que les meilleures chansons je les connaissais déjà (sauf Les belles choses) et le reste bah franchement c'est bof !
 Bad teacher :
11/20 Bon si il fait moche un vendredi après-midi et que vous voulez rire un coup en fuyant loin de votre famille pendant une demi-heure et sans agiter vos neurones, ce film est fait pour vous. En soit rien de vraiment génial mais ça reste marrant. Les plus ? L'acteur de HIMYM et c'est la méchante qui gagne !
Elephant :
13/20 Il fallait bien que je vois ce film un jour. Mais le problème c'est qu'on m'en avait tellement parlé comme un chef d'œuvre que j'ai vraiment été déçu ! Certes la réalisation par parcours est vraiment géniale mais dépassé ce stade je me suis juste fait chiez ! Y a autant de dialogue que dans une "comédie dramatique" française, si on connait pas l'histoire on comprend rien du tout et je n'ai pas compris pourquoi on avait autant monté le choux a ce film.
Rendez-vous sur Hellocoton !

28 juillet 2011

Où je prouve le génie visionnaire d'Orwell (et de mylène Farmer)

J'ai peur.

Je viens de voir ce web-reportage du monde et je me rend compte que ma génération ne croit plus en rien. Mylène Farmer avait 10 ans d'avance, la génération désenchantée c'est nous. Quoiqu'en fait notre vrai problème c'est qu'on a jamais été enchanté.

Ma génération a abandonné, nous ne sommes pas nés abrutis, nous avons décider de le devenir pour éviter de devoir se projeter dans un futur plus lointain que notre prochaine année. Orwell a fait dire dans 1984 "L'ignorance c'est la force". Nous avons décider de devenir  ignorants,aveugles et amorphes.

On nous reproche le plus souvent de ne pas participer à la société. C'est que nous ne voulons pas nous y attacher, on sait qu'elle va s'effondrer, on sait qu'elle s'émiette déjà mais nous ne voulons pas le voir. On nous accusent d'être une génération pourrie gâtée, sans difficultés; ce ne sont justes pas les mêmes.
On attend de nous une révolte (chaque année les journaux espèrent un nouveau mai 68) mais nous ne feront rien pas par manque d'indignation mais par deception, par décourragement.

Se révolter ? D'accord mais nous feront quoi après ? Vous avez déjà tout proposé et rien n'a fonctionné ! Rien de fonctionne ! De toute manière nous finirons au point de départ, il n'y a plus de solutions. Alors nous préférons économiser tout mouvement qui nous fatiguerai inutilement et ne ferai qu'accélérer le réchauffement climatique.

Nous avons 16, 18, 20 ans et nous devons rattraper des siècles de conneries humaines, nous sommes tout aussi coupables que les autres. Mais nous sommes encore là nous alors l'humanité tourne son regards vers nous et placent en nous tous ses espoirs. Elle a toujours attendu de ces nouvelles générations l'inventions de nouveaux système de société mais ma nouvelle génération contrairement aux précédentes ne croit plus en aucune utopie. Pire, elle ne croit plus en rien.

Nous ne croyons plus en Dieu depuis qu'il nous a lâchés les uns contre les autres et nous a fait nous entretuer.
Nous ne croyons plus en l'Homme depuis qu'il a prouvé qu'il n'avait pas besoin de Dieu pour s'autodétruire.
Nous ne croyons plus en la technologie depuis qu'on sait qu'elle n'est qu'un nouvel outil de destruction massive (de l'esprit, de l'habitat et du physique).

On ne nous a rien laissé dans lequel l'on puisse croire alors nous nous révolterons pas et nous subirons notre sombre futur en ne pensant qu'à nous et à la façon dont nous pouvons profiter le plus vite possible du peu de temps qu'il nous reste.


 
Rendez-vous sur Hellocoton !

25 juillet 2011

Les vacances des lycéens

Chers lectrices, rares lecteurs, nous sommes en juillet.
Certes vous avez déjà été mis au courant par vos mômes hurlant partout dans la maison tandis que vous cherchez un moyen de trouver un centre aéré avec des places pour vos chers monstres tout en menaçant Lionel (pas sympa de l'avoir appelé comme ça !) de le priver de DS si il ne rend pas immédiatement barbie princesse à sa sœur.
Mais si j'ai décidé de remplacer votre calendrier c'est pour vous rappeler que malgré le temps pourri de novembre on est en plein été (et donc) en pleines vacances scolaires pour moi et mes camarades (oui c'est pour ça que je vous inonde d'articles inutiles).
J'ai donc décidé de vous faire un petit article sur les vacances des lycéens !

La première étape est de savoir que malgré la date officielle du 1er juillet, le lycéen est en vacances depuis les congés de pâques. En fait le 1er juillet c'est la date où tout ses neurones ont fini d'être mis en mode veille (oui le lycéen est aussi lent qu'un maccintosh 95). Commencent alors la répartition entre les différentes types de vacances lycéennes :

1 Les vacances hypes entre amis :
Ces vacances sont la plupart du temps destinées au gens "cools" ou plein de fric. Bah oui parce que quand ta famille ne vit que grâce à la CAF (que d'ailleurs on a pas reçu ce mois ci) tu n'as pas les moyens de te payer des vacances entre BFF (Best Friends Forever) sur la côte ouest des états-unis et ta famille n'a pas non plus de maison secondaire près de cannes.




2 Les vacances famille :
Vacances de base. Celle où tu es obligée d'aller à Tripouilli-des-Papettes voir tes arrières-grands-parents qui permettent à tes parents de ne pas payer de colos. C'est durant ces vacances là que tu lis toutes tes œuvres recommandées, que tu apprends à faire du tricot, de la confitures et toutes ces choses que tu trouve super marrantes mais que tu n'osera jamais avouer à tes copines (celles qui ont fait les vacances n°1) quand elles te demanderont d'un sourire bronzé : "Et toi tes vacances ?" en sirotant leur verre d'eau au citron. 




3 Les vacances geek : 
Mes vacances préférées. Le concept ? Ne rien faire ! Se lever vers 13 heures, prendre une douche (on a dit geek pas crade) s'installer sur le canap' face à la télé et l'ordinateur sur les genoux. Ne se lever que pour les besoins vitaux (grignoter, prendre une canette de coca, une tasse de café et aller au toilettes). Vers 4 heures veuillez aller vous coucher.
En fait le but est de rattraper toutes les séries, films et heures de jeux accumulées au fur et à mesure de l'année. La plupart des lycéens passent des vacances pareilles que les premiers jours de juillet. Mais lorsque pauvre malheureuse tu es sur paris de 17 juillet au 20 aout tu n'as pas d'autres choix puisque tout tes amis sont en vacances (du moins tu penses mais comme ils pensent comme toi eux aussi ils geeks sans donner signes de vie. Con, non ?).



4 Les vacances studieuses :
Franchement pour le coup je ne me moquerai pas des lycéens qui passent des vacances studieuse car si j'avais une once de volonté je ferai de même. Les vacances studieuses c'est ces personnes qui lisent volontairement des livres d'éco, qui revoient leurs verbes forts d'allemands et qui pour leur temps libres s'autorise une heure de sport par jor histoire d'être belle en plus d'être intelligente : JE HAIS CES GENS !

5 Les vacances portnaouak :
Les vacances portnaouak c'est toutes les autres : ceux qui font du bénévolat pour construire des fermes en Lituanie (oui j'ai un ami qui le fait), les vacances de festivals en festivals, les vacances allons aux JMJs en Espagne pour voir le Pape (deux copines à moi les font, mon dieu), les vacances pour le BAFA (encore un an), les vacances-déménagement, .... et ça continue.


VIVEMENT LA RENTREE !
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 juillet 2011

T'as pas d'ami ? Joue à l'ordi.

Hey copine ! (tu n'es pas mon amie ? Je sais mais paris est tellement morne que ça me donne l'espoir d'avoir un poile de vie sociale).
Tu te demande pourquoi je ne t'écris pas de toute la journée alors que vu le temps (pourri et que j'ai) je devrais passer ma vie a te spamer de nouveaux articles sur les avis, les vies et les histoires pueuses (pleines de pus et non pas puantes quoi que quand on se réfère à mon frère ...) de nous autres lycéens ou de moi même grosse paumée ?
Voila la raison : face au temps libre que j'avais et en me rappelant que si je vous soulais vous ne m'aimeriez plus (bah oui les meilleures choses sont les plus rares), j'ai décidé de prendre ma vie en main poser mon recueil de poésie surréalistebienchiantemaisobligatoirepourleprogrammedeterminale et de réparer l'ordinateur que mon frère avait détruit histoire de pouvoir jouer au meilleur jeu du monde :

 SIMS

Voilà donc je fais ma no-life et ne daigne vous écrire que quand mon vilain nain veut installer de nouvelles plateformes japonaises étranges qui inondent le pauvre disque dur de virus. 





Rendez-vous sur Hellocoton !

18 juillet 2011

Non ce n'est pas encore une critique pseudo-culturelle de Harry Potter


Mon enfance vient de s'achever. Non je ne suis pas en post-bac, non je ne fête pas mes 18 ans aujourd'hui et non je n'ai pas fait l'amour pour la première fois. Alors pourquoi je viens vous faire chier avec mes états d'âme nostalgiques ?

Parce qu'aujourd'hui j'ai vu le dernier Harry Potter. (si tu sais celui dont tout le monde te bassine depuis 5 mois).

Promis je vais pas vous faire une énième critique de ce dernier volet de la saga. Non je vais juste te faire perdre ton temps en te racontant ma vie.

Enfin pas ma vie parce que je ne fais pas partie de ces fans hystériques qui font des fans fictions sur la possibilité du couple Hermione-Harry mais bon ça reste THE saga.

Enfin on peut pas me dire que ça y est je dois grandir : plus jamais de "nouveau harry potter" c'est quoi cette merde ? On avait pas dit que la fin du monde c'était pour 2012 ?

Eh, toi la quarantenaire au fond, oui toi, arrête de rire ! Tu te sentais comment quand tu as appris la fin de Star Wars, de Retour vers le futur ou des autres trucs de vieux avec lesquels tu as grandi ? Tu fais moins la maligne, hein ! Alors laisse moi finir s'il te plait (et sinon c'est la même chose).

Tout ça pour dire que moi et ma génération, on a grandi avec harry poutpout : c'était notre premiers coup de coeur, nos premiers livre, nos premiers jeu GameBoy (color madame, moi j'avais la color).

Et maintenant ? Maintenant ils font avoir des mômes à Ron ?? Tout fout le camp dans notre société !
Et ma génération vient de prendre un coup de vieux !
Ils ont même fait leur croissance avec nous !
Sinon de toute façon moi je vais pleurer parce que j'ai plus de raison de vivre ! Ah il reste du gâteau, bon bah lus tard alors .
Rendez-vous sur Hellocoton !

17 juillet 2011

Je me prends pour une artiste #1


Bang, bang

C'est quoi ce bordel ? C'est pas fini cette merde ? Pourquoi Jeff a tiré ? Je suis sure que c'est son arme qui vient de chanter. Je l'ai tellement entendue ces dernières semaines que je pourrai la reconnaitre parmi toutes les autres. Mais pourquoi a-t-il tiré alors que c'est fini ? Sauf si c'est lui qui ai été visé. Sauf si c'est cet enfoiré de policier qui a fini par l'avoir.
"JEFF ??"
Mon cri s'echappe en murmure.
Pourquoi je ne parviens plus à hurler ? Pourquoi fallait-il que ce soit maintenant ? Maintenant que tout était fini, maintenant qu'on pouvait partir.
Je nous rêve en train de partir, j'y crois tellement que je me sens partir ... et je sens la mer goutter sur moi.
La mer ? Mais MERDE, c'est moi ! C'est moi qui goutte. C'est moi qui suis touchée.
Ou est Jeff ? Il faut qu'on parte ! Jeff ?
J'ouvre les yeux. Je ne vois que le sol, et les bottes de Jeff. Et je vois son visage heureux. Un revolver entre les mains.

Bang, Bang.

Ce bruit horrible.
Je ne comprends pas. On devait partir. Depuis nos dix ans on voulait partir. On avait enfin réussi.
Je ne comprends plus rien. Et toutes ces années ? Que se passe-t-il ?
Mes oreilles sifflent.
Et j'entends cette chanson ringarde. Je l'entends passer sur la radio rouge de ma mère.
Et je ne sens plus que cette chanson.


Bang bang, he shot me down
Bang bang, I hit the ground
Bang bang, that awful sound
Bang bang, my baby shot me down
Rendez-vous sur Hellocoton !

Deutschland ist alles


J'ai la flemme de tout vous raconter, ça va me prendre environ 3 heures pour vous dire le peu dont je me rappelle ! En même temps j'ai vraiment que ça à faire alors "C'est parti les amis !" (oui ma sœur a été fan de Dora et il me reste des séquelles incurables).

1. Les préjugés étaient-ils vrais ? 
      
  1. Les Allemandes ne s'épilent pas. VRAI  Ma gentille correspondante (1m70 de bombasse blonde) n'avait nullement conscience de la cire à épiler et sa mère non plus.
  2. Les Allemands portent toujours des chaussettes (blanches) avec des tongs : INVÉRIFIABLE j'en ai vu avec et j'en ai vu sans. En revanche toutes les allemandes étant grandes, personne ne porte de talons; leçon que j'ai bien rapidement apprise après de nombreux regards en biais face à mes pauvres compensées de 5 cm.
  3. Les Allemands sont tous blonds : VRAI rien à ajouter mise à part l'exception faite pour les filles aux cheveux blonds vénitiens.
  4. Les Allemands ne connaissent que deux types de musique : Mozart, les Rammstein et Tokyo Merde. FAUX la musique merdique des magasins est la même qu'en France et sinon ils écoutent de préférence de la musique outre-manche. Ah si, chose étrange : ils sont fan de Zaz.
  5. Les Allemands boivent uniquement (ou le plus souvent) de la bière : FAUX je n'ai pas vu le père boire une seule fois, et même si un de ses amis en a pris une au resto c'était en boisson occasionnelle.
  6.  Les Allemands se nourrissent uniquement de saucisse et de bretzel : FAUX en revanche, un seul repas chaud par jour, le reste c'est des tartines (éventuellement sur bretzel) ou des salades de pâtes.
  7. L'Allemand est une langue très mélodieuse : VRAI en effet sa musicalité est due à une élégante anaphore des mots Ach et Scheisse (prononcez "Arrrrr" et "Cheizeuh") en début et fin de phrase.
  8. Les Allemands ne savent pas draguer : INVÉRIFIABLE personne n'a essayé de me draguer (bouhh !) .
  9. Les Allemands sont tous écolos : VRAI Ils sont tous en vélos, lorsque tu recycles une bouteilles en verre tu gagnes 20 centimes et il faut laisser les voitures non écologiques en dehors de la ville.
 2.Mes découvertes :

  1. En allemagne il mange à n'importe quelle heure du jour et de la nuit (quand ils ont faim en fait). J'ai vu des terrasses pleines à craquer un jeudi soir à 18h avec des filles toutes maigres en train de manger une assiette de frites (je veux leur secret !)
  2. Remarque c'est peut-être du au prix de la nourriture : là bas tout est moins cher (alors je sais pas si c'est valable dans tout les lands mais à Francfort en tout cas)  le kebab est à 1 euros 50, les gateaux en terrasse à trois euros max et on peut manger une énorme assiette de pâtes pour 7 euros ! 
  3. En revanche je trouve les transports en communs hors de prix ! Déjà qu'à Paris ils sont loin d'être bon marché mais pour les allemands qui ont en plus des sortes de banlieues (un peu comme aux USA avec des pavillons) et se déplacent un max en tramway je trouve que 2 euros 40 le ticket c'est un peu abusé.
  4. Mais je pense pas qu'un seul allemand gruge parce que vu leur amour pour les règles ça ne doit pas leur passer par le tête. J'explique : j'ai été traumatisé par le fait que là bas quand c'est rouge personne ne traverse, oui c'est con mais dites vous que quand c'est rouge pour les piétons et orange pour les voitures, personne ne bouge pendant une minute alors moi parisienne de naissance qui ai appris à traverser vite (Il y a deux types de piétons : les rapides et les morts) j'ai eu bien du mal à m'y habituer.
  5. Lorsque Hannah était venue en France elle avait trouvé que beaucoup plus de jeunes fumaient ici que dans son pays. Moi je peux lui dire que si comme en Allemagne on avait encore le droit de fumer dans des lieux publics ou d'avoir des distributeurs automatiques de cigarettes il y en aurait encore plus ! (quoique si on réfléchis bien l'interdit n'existant plus, il n'y aurais plus rien d'attrayant (oui c'est con, mais a 16 ans on est con)) 
3.Autres choses ?

  • Trop d'églises partout (d'ailleurs ils son bien plus croyant que nous si on compare le nombre de communion et confirmation entre les lycées)
  • Finalement le knöddel c'est bon.
  • Les toffifees c'est le meilleur bonbons que j'ai jamais mangé mais bon c'est aussi 2% de tes besoins calorique par jour (pour l'équivalent d'une demi-bille)
  • Pas possible de trouver quoi que ce soit avec un seul gout : là bas les yaourts, la confiture, les glaces, tout est bi-goût ! 
  • Découvert une super série que je regarde non-stop (raison pour laquelle je n'écris pas)
  • Ils lisent tout plein de journaux, beaucoup plus qu'en france !  
  • Ces feignants ne passent que trois matières au bac ! 
  • On est allés dans une piscine bio-naturelle avec des plantes au fond et pas de chlore (d'ailleurs le bonnet n'est pas obligatoire, c'est plus pratique pour draguer)  
  •  Je me dis que le vélo-taxi doit être un métier vraiment crevant


 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

14 juillet 2011

Ma mère voici le temps venu d'aller prier pour mon salut Antigone est revenue


Hallo, hallo !
Je viens de rentrer du Grüneland (l'Allemagne pur mes nouveaux lecteurs, ou pour les têtes en l'air) et a vrai dire j'ai franchement la flemme de tout vous raconter mais je tenais quand même a vous donnez des nouvelles (j'ai bien essayer de vous envoyer une carte postale mais ça marchais pas)( hein que mon humour nullissime vous a manqué !).

J'ai eu mes notes du bac anticipé !! (suspense ...)(nan je vais pas vous les dire de suite je vais d'abord les commenter) Alors franchement je suis super contente, surtout pour l'écrit où je me demande combien j'aurais eu en faisant ma troisième partie, par contre pour l'oral j'aurais voulu avoir ne serai-ce qu'un point de plus. (ok vous vous en foutez de mon avis, vous voulez les notes, voila les notes !)(mais comme dit ma mère ça ne sert à rien sans le commentaire !) 15 à l'écrit de français, 15 à l'oral de franzözich , 16 en TPE, 16 en svt/physique-chimie et 17 en maths !

Mon frère a eu son brevet à 0,45 près, il a eu un le même lycée que moi et a eu une note de ouf malade à son épreuve de français (histoire de rattraper celle de math) alors maintenant il gambade partout en criant à la terre entière "Je suis un roxxxor !"

J'ai du prendre 4 kilos en une semaine de vaccances mais en fait j'en un peu rien à foutre cirer(ça y est je retrouve mes bonnes vieilles habitudes en français) parce que ça valait le coup tellement tout étaient trop géniallissimement délicieux ! Et même que j'ai ramené un stock de bouffe allemande pour une semaine.

P.S: Oui je suis partie avec du Desireless et je reviens avec du Brel
Rendez-vous sur Hellocoton !

08 juillet 2011

Petites expressions essentielles pour survivre en Allemagne

Kartoffeln öhne Knödel bitte : faut vous dire que le knödel c'est immonde, un peu comme la recette d'une quenelle pour laquelle on aurait gardé que la mie de pain et l'eau !

Wo die Bahnhof um zu Frankreïch zurrückkommen ? : en cas d'inacclimatation au pays de Freud ou d'une soudaine envie de manger une baguette.

Wo sind die Toiletten ? : C'est con mais nos programmes de langues oublient toujours de nous apprendre les phrases les plus essentielles de la vie ! Par exemple je suis capable de vous dire cuire du pain eu four dans tout les temps et modes mais je ne serai vous dire "Appelez les pompiers !!"


Ja, ich bin volljährig : Il ne faut pas oublier que l'Allemagne reste le pays de la bière mais que si nous voulons gouter à cette boisson typique, nous autre lycéen devons pouvoir affirmer sans l'ombre d'une hésitation notre majorité.

Pas d'autre idée, et vous ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

06 juillet 2011

Voyage, voyage (moi, Antigone, 16 ans, connait Desireless)


Partir en Allemagne m'a donne envie de vous faire une liste des pays où je voudrais aller ou vivre ou aller y vivre :

La Suède ou la Finlande :

Pourquoi ? Parce que nous autre au  fan club ado de désireless (dont je suis présidente, trésorière et seul membre du groupe) avons pas mal de convictions politiques (et pas du tout d'oreilles musicales) et que les pays scandinaves sont les pays ou l'inégalité sociale est la plus faible : les meilleurs système éducatif, une parité homme-femme respectée partout (et aussi niveau salaire), un système de santé public dont le financement est assuré par la fiscalité.


L'écosse et l'irlande 

Pourquoi ? Pour le haggis, les kilts à motifs, la saint-patrick, le whisky, les paysages et toutes les petites créatures imaginaires qui peuplent les bois et les plaines.
Et puis là bas ils parlent anglais, c'est plus facile !



L'Italie :

Ici les raisons sont évidentes : d'abord son histoire et tout les vestiges qu'elle nous à laissés, puis la nourriture (on me l'a fait pas), le soleil et puis pour les chaussures !!Je voudrais particulièrement faire : Florence et Naples



L'allemagne : 

Parce que nos différences malgré notre très proche voisinage me fascine, que plus tu ne comprends rien à quelque chose plus tu l'apprécie (et c'est mon cas avec l'allemagne). Je voudrais particulièrement voir Berlin pour son l'énergie qu'on lui attribue et les bords de la mer du nord (en fait j'aime les bords de mer)



L'inde :

Pour tout redécouvrir : couleurs, gouts, coutumes. Pour me mettre e abime, pour avoir chaud, pour mettre un sari, pour faire mon Indianette Jones, pour voir les temples, pour marcher dans des endroits aussi bondés que le métro à 18h .
Rendez-vous sur Hellocoton !

05 juillet 2011

Ich bin in die Merde

A l'heure où vous lisez ceci je serai sûrement arrivé dans le merveilleux pays des saucisses (si ce n'est pas le cas je serai en train de maudire la SNCF allemande) et comme je risque de ne pas avoir internet là bas (pays de barbares) je vous ai concocté des petits article passe-le-temps, bouche-trou et autre tue-l'ennui :

Pour l'info


Lecktion 1 : Les préjugés sur les allemands :

Car oui malgré le fait que je fasse partie de la "génération européenne et altermondialiste", j'ai comme tout le monde mes préjugés sur les étrangers (comprendre ici toute personne ne vivant pas à Paris (et dépassé RER ça compte PAS)) voilà donc mes petits préjugés sur les allemands :
  1. Les Allemandes ne s'épilent pas (les veinardes), ce doit pas être tout à fait faux car vu le taux de blondes elles doivent pas en avoir besoin.
  2. Les Allemands portent toujours des chaussettes (blanches) avec des tongs : je sais pas si c'est un cas général ou si ça ne concerne que les allemands en vacances sur les côtes bretonnes et normandes.
  3. Les Allemands sont tous blonds : la faute à holywood quoique en réflechissant les membres de Tokyo Merde sont bruns.
  4. Les Allemands ne connaissent que deux types de musique : la musique classique Mozart et autre Beethoven, et le métal (a deux balles) style Rammstein et Tokyo Merde. Mince *trois : ils yodèlent aussi dès qu'ils promènent leur vaches.
  5. Les Allemands mesurent tous deux mètres, ont une coupe au mulet ou des tresses type princesse leïa et se prénomment soit Ulrich soit Gertrude (en phonétique Gerretroudeuh)
  6. Les Allemands boivent uniquement (ou le plus souvent) de la bière : mais ça c'est vrai, les seules personnes ayant jamais réussi à nous battre moi et Niels (le géant de 2m) à un concours de boissons étaient des correspondant allemands (aux doux noms de Mickaël et Albrecht).
  7.  Les Allemands se nourrissent uniquement de saucisse et de bretzel : quoique le repas peut varier avec du struddel, du pain noir, de la choucroute ou des patates ("Kartoffeln" (ne pas oublier de préciser "ohne stärke)) mais l'essentiel c'est de garder la bière.
  8. L'Allemand est une langue très mélodieuse : en effet sa musicalité est due à une élégante anaphore des mots Ach et Scheisse (prononcez "Arrrrr" et "Cheizeuh") en début et fin de phrase.
  9. Les Allemands ne savent pas draguer : faut dire que "Du bist schöne" ("Dou bist scheuhhne) et "Ich liebe dich" (qui donne l'impression d'être léchée) n'aident pas au romantisme.
  10. Les Allemands sont tous écolos : là bas tu roules en vélo ou au carburant de pisse de vache.




Auwiedersehen und bis morgen !
Rendez-vous sur Hellocoton !

J'ai jamais pu oublier l'odeur des endroits où j'irai


Ailleurs.
Je vais aller ailleurs.
Monter dans le train, fermer les yeux et partir.

Le train avance; je vois ma mère sur le quai qui me fait de grands signes.
On dépasse la gare, je ne distingue plus les gens. Je ne parviens plus à voir et entendre la foule. Le brouhaha parisien laisse la place au rythme rassurant des rouages.
On va de plus en plus vite. Je ne peux plus voir les tours; je ne vois plus les arbres ; je ne vois plus qu'une masse continue de gris, de vert et de marron.
On accelère. C'est définitif. Le voyage va être une longue route tranquille sans aucune embûche ou rebondissement, sans aucun trouble. Le voyage est prévu, il planifié, il est clair, il a un itinéraire.
On traverse un tunnel. Ce tunnel me coupe de tout, de tous, de la technologie. J'ai éteint mon portable. Je n'ai plus de lien avec ma réalité. Avec ma fatigante, bruyante, ennuyante, surprenante et épuisante réalité.

Je me sens partir.
Non, c'est tout le reste qui part : c'est les cahiers qui s'envolent, les heures qui n'ont plus de valeurs, les gens dont je n'ai rien à faire qui se volatilisent. Le tourbillon de l'année scolaire s'en va, poussé par les vents vers d'autres continents.
Et moi je reste là dans une bulle de vide tranquille.
Et je veux toujours être ailleurs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

04 juillet 2011

C'est un joli mot "valise"



Demain je pars en allemagne. Je suis au millieu des piles de fringues et je dois faire ma valise vraiment sauf que là après tris il me reste quand même :
  • Trois pantalons
  • Deux shorts
  • Trois robes
  • Une jupe
  • Onze débardeurs
  • Douze T-shirt
  • Quatre pulls
  • Cinq maillots de bain 
  • 8 bouquins
  • Cinq paires de chaussures
Le problème c'est que je pars qu'une semaine.


Et que moi dans ma valise je rajouterai bien : 3 livres, mon chat, mon ordinateur, mon lit, un vrai appareil photo, un garçon, mes copines, toutes mas chaussures, mon super réveil, ma collection de BD, mon café préféré, le banc en face du lac, le lac, les pique-nique, la seine, le pont des arts, le quartier latin, Paris.
Rendez-vous sur Hellocoton !

03 juillet 2011

Je connais un mec ...

Pas mal d'histoire commence comme ça : Je connais un mec... Le genre d'anecdote dont tu as aucunement envie d'entendre parler mais à laquelle tu vas être obligé(e) de rire/sourire/vomir poliment . D'habitude ça m'énerve, les gens qui raconte des choses inutile avec un tel début mais aujourd'hui, aujourd'hui c'est différent ; aujourd'hui, c'est moi qui raconte !



Je connais un mec, Antoine qu'il s'appelle. Je l'ai connu parce qu'en CE2 quand je suis arrivée dans ma nouvelle école, une petite (moi aussi j'étais petite mais elle c'était une naine) est venue vers moi et m'a dit : "Salut moi c'est Camille et j'aime bien les nouvelles". Un chat, deux poules renards vipères et 3 semaines de classe ont fait de moi et Camille des meilleures amies.
Un soir de février (en fait j'en sais rien je me rappelle pas, c'était juste pour faire joli), Camille m'invite à venir dormir chez elle. C'est pratique elle habite dans la rue parallèle, j'ai donc le droit de faire le chemin toute seule. J'arrive devant une porte transparente, entrée d'un immeuble en brique rouge, je regarde le code sur la feuille Diddle 2750A (ça je m'en rappelle, je l'ai tellement tapé). Je rentre, Camille dévale un escalier et me fait rentrer chez elle, me présente à sa maman une femme adorable beaucoup plus petite que la mienne (et pourtant c'est dur). Camille me fait faire le tour de sa maison et m'informe que ce soir c'est parent sont pas là et que c'est son grand frère et ses amis qui nous feront à manger. Après des jeux, des secrets et des tonnes d'histoires commençant par "Je connais un garçon" , nous aventurons dans la cuisine où nous trouvons trois grands (ils étaient au collège !) partageant 6 pizza aux garnitures plus ou moins folkloriques (notamment ananas ce qui me semblait surréaliste à l'époque). Ils nous passent à manger et se moque gentiment de nous, d'ailleurs on connait son frère nous dit un des grands (le futur meilleur pote Manu) et l'autre nous informe que ça sœur a le même âge que nous (future Annette comme quoi, le monde est petit).
On retourne chanter du Kyo, puis regarder un film avec les grands qui ensuite nous font une parodie de Kyo. C'était drôle, c'était chouette !


30 soirée pyjama plus tard, nous sommes en l'été avant notre Terminale. Le temps a passé, les amitiés aussi. Je croise encore Camille parfois à la cantine. On est copines maintenant. On a partagé ensemble les divorces de nos parents, les abandons par nos pères et l'entrée au collège puis on a changé, grandis à des rythmes différents et on s'est détesté puis indifféré (si ça existe). Arrivée au lycée, bref résumé de nos courtes années écoulées l'une sans l'autre et copinage de café .
Aujourd'hui je l'ai croisée. "Quoi de neuf ?" "Et ton bac français, tranquille ?" (elle stresse cette petite S) "Sinon ? Oh mon frère est majeur à Polytechnique"
[Blanc]


Je connais un mec, Antoine qu'il s'appelle. Antoine a été mon grand frère d'adoption, il a chanté du Kyo, sa soeur et moi l'avons capturé, maquillé et déguisé en fée, il était le vilain de l'assistance sociale et le professeur dans nos délires d'enfant. Puis je l'ai perdu de vue.
Pendant ce temps, il a eu la mention très bien au Bac S avec plus de 20 de moyenne. Il est rentré en Mathsup, mathspé à Louis le grand. Cette année, Antoine a réussi le concours d'entrée à Polytechnique, il est arrivé premier. Antoine va aller à Normale (les défilés militaires il aime pas, il préfère les robes de fées).

Pourquoi je vous ai raconté ça ?  Déjà parce que l'idée d'avoir connu un des futurs maitres du monde et me dire que je l'ai déjà vu en robe de princesse me fait bien rire. Ensuite parce ce que je me dis que moi, je ne réussirai jamais science-po. Enfin parce que dans cette histoire il ne faut pas oublier Camille qui à côté de son frère se trouve lamentable, terne et grise, parce qu'à chaque bonne note elle ne peut s'empêcher de penser que Antoine aurait fait mieux et parce qu'elle reste une fille vraiment adorable !
Rendez-vous sur Hellocoton !