05 mai 2011

Ich kann nicht deutsch sprechen

Je suis une vraie quiche, en allemand , j'ai pourtant tout essayé ! Principalement attendu de devenir autodidacte mais j'ai aussi écris 6 fois ma leçon, lu relu et rerelu mes verbes forts, chanté les déclinaisons et associé la grammaire a des trajets ou des objets mais rien y fait. Mon cerveau ne doit tout simplement pas imprimer l'allemand !



L'allemand je les commencé en 6ème car mon collège avait une section bilingue allemand-anglais et en tant que jeune ambitieuse j'ai décidé d'en faire qu'à ma tête, de ne pas écouter les avertissement de la môman (qui avait connu un échec simmilaire) et de plonger tête la première dans le germanisme. Vite, vite j'ai bu la tasse (je suis en train de vous préparer une belle métaphore filée !) , je me suis d'abord débattue pour sortir la tête de l'eau puis ai décidé de faire la planche me permettant de flotter à une moyenne de 7 que j'ai gardé tout le collège (trimestre, après trimestre, pas un demi-point de plus ou de moins).
A l'entrée au lycée, j'étais bien décidée à aller à HB1 où j'aurais pu prendre 3ème langue espagnol mais les aléas des rectorats en ont décidé autrement ! En effet bien que HB1 se trouve à exactement même distance de chez moi que HB2 (ici, une station de métro), il ne sont pas dans la même académie et moi pauvre innocente avait décidée de ne pas contourner le système (en mentant sur mon adresse) alors je me suis retrouvée avec une lettre de HB1 m'annonçant qu'ils étaient ravis de m'accueillir et une lettre du rectorat m'annonçant que pour faire LV3 espagnol je pouvais toujours prendre le RER descendre au terminus et prendre 2 bus. J'ai donc rapidement décidé de rester à HB2 (c'est une cité scolaire, j'y suis donc depuis plus de 6 ans) et d'abandonner mes rêves de faire de l'espagnol. Me voilà donc, prenant conscience que l'année prochaine, au bac je ne pourrait marquer que :
"Entschuldingung, ich spricht nicht Deutsch"
Pourtant j'aime l'Allemagne, ou l'image que je m'en fait. J'adore ces voisins proches et différents à la fois, je trouve leur politique mille fois mieux foutue, je voudrais avoir leur système scolaire, j'aime les œuvres allemandes que j'ai lues (même i ça veut surtout dire que j'aime Sweig) et puis je voudrais connaitre leur vision de l'histoire ! J'aime même Arte et j'ai passé 2 mois à regarder tout les soirs à 18h "A la découverte des villes allemandes". Alors je voudrais tellement comprendre cette scheisse de langue.



Si je vous parle de ça c'est que cette été je suis invitée chez la correspondante d'une amie (j'avais visiter paris au deux) et je me dis qu'il serait temps d'avoir ce déclic linguistique !
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je te comprend tellement. Au cégep j'ai choisi arts et lettre profil langue où j'apprenais l'espagnol et l'allemand. J'ai surtout pris ce programme pour apprendre l'espagnol mais j'ai mieux aimé l'allemand. Cependant, après un an dans se programme j'en étais toujours aux bases (mon nom, mon age, je mange du pain (c'est ma phrase préféré en allemand : ich esse brot), je bois de l'eau)... maintenant 4 ans plus tard j'ai presque tout oublier de l'allemand! BOnne chance dans ton apprentissage...

    RépondreSupprimer
  2. No entiendo todo lo que has dicho porque escogió español. (Je comprends pas tout ce que t'as dit parce que j'ai choisi espagnol)

    RépondreSupprimer